The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Culture Rappeur Médine : Philippe invoque "liberté d'expression" et "la loi"

20:10  12 juin  2018
20:10  12 juin  2018 Source:   msn.com

Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan

  Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan Le ministre de l'Intérieur a été interrogé à l'Assemblée au sujet de la programmation du rappeur Médine en octobre prochain dans cette salle de concert parisienne. © Fournis par Francetv info Le gouvernement pourrait interdire le concert du rappeur Médine, prévu à l'automne au Bataclan, s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan mais, comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction.

Rappeur Médine : Philippe invoque " liberté d ' expression " et " la loi ". L'Italie accuse la France d'hypocrisie sur l'immigration. Netanyahu interrogé dans une affaire de corruption présumée sur des sous-marins.

> Suivez en direct l'évolution de la prise d'otages à Paris dans notre live. La Brigade d'intervention rapide (BRI) et la Compagnie de sécurisation et d'intervention de Paris se rendent sur place. Rappeur Médine : Philippe invoque " liberté d ' expression " et " la loi ".

Rappeur Médine : Philippe invoque © Alain JOCARD / AFP Rappeur Médine : Philippe invoque "liberté d'expression" et "la loi"

Édouard Philippe a justifié mardi l'absence d'intervention du gouvernement à propos de la demande d'annulation des concerts du rappeur Médine prévus au Bataclan.

La réaction du gouvernement était attendue. Elle est intervenue mardi, par la voix de son Premier ministre. Édouard Philippe a invoqué le respect "scrupuleux" de "la loi" et de la "liberté d'expression" pour expliquer cette absence d'intervention contre la programmation du rappeur Médine en octobre prochain au Bataclan.

Une loi "très simple". "On peut se fixer comme règle simple (...) de vouloir en toute matière respecter la loi. Et la loi s'agissant d'un concert (...) est très simple : elle ne permet d'interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l'ordre public" en cas d'"incitation à la haine raciale", a détaillé le Premier ministre devant le Sénat. "Voilà les deux seuls fondements qui pourraient justifier une mesure. Nous respecterons donc scrupuleusement et la liberté d'expression, et la loi", a-t-il insisté en s'estimant "aussi attachés au respect de la loi qu'à la mémoire de ceux qui ont trouvé la mort ou qui étaient présents ce soir-là".

Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : "l'extrême-droite veut limiter notre liberté d'expression"

  Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : Ce lundi 11 juin, des élus de droite et d'extrême droite sont montés au créneau pour s'opposer aux concerts de Médine au Bataclan. Le rappeur leur répond sans détour. L'annonce de la venue du rappeur Médine les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, salle parisienne où 90 personnes ont péri sous les balles lors d'une attaque terroriste le 13 novembre 2018 a suscité de vives réactions de la part de l'extrême-droite et de certains élus Les Républicains (LR). Ce lundi 11 juin, l'artiste a tenu à répondre à ses détracteurs sur sa page Facebook.

Le rappeur Médine , se produira les 19 et 20 octobre prochain sur la scène du Bataclan. Si la liberté d ’ expression est un droit fondamental, il y a des symboles qui ne peuvent être profanés. 14 chauffeurs, 60 cuisiniers et hôteliers : les chiffres sur le cabinet d’Édouard Philippe .

Le rappeur Médine . En pleine polémique sur la participation, finalement annulée, du chanteur Black M à un concert d’hommage aux victimes de la «Est-ce qu’on accorde la liberté d ’ expression à Black M ou est-ce qu’on lui refuse ? Il n'y a pas d'autre sujet !» : la loi anti-fake news devant l'Assemblée.

Interpellé par un sénateur LR. Édouard Philippe répondait à une interpellation du sénateur du Val-d'Oise Sébastien Meurant (LR) qui voit dans la programmation du rappeur "un scandale inouï et abject". "Que le rappeur diffuse sans jamais être inquiété des textes d'incitation à la haine est en soi problématique. Mais qu'il se produise au Bataclan (...) est évidemment un scandale beaucoup plus grand", a-t-il estimé en ajoutant que pour lui, "le pire réside dans l'absence de réaction des bien-pensants". Le chanteur havrais - Édouard Philippe a été maire du Havre de 2010 à 2017, ndlr - avait répliqué lundi en accusant l'extrême droite de chercher à "limiter la liberté d'expression".

Bataclan : quelles sont les paroles de Médine qui ont créé la polémique ? .
Elles sont issues du morceau «Don't Laïk», qui avait déjà suscité le débat en janvier 2015. Question posée le 10 juin 2018 Bonjour, Vous avez été nombreux à nous poser des questions sur ce sujet. Voilà, en effet, plusieurs jours que le rappeur français Médine est au centre d’une polémique, lancée par l’extrême droite, et reprise depuis plus largement sur la Toile. Nombreux commentateurs appellent, en effet, à l’annulation des concerts du rappeur au Bataclan, prévus les 19 et les 20 octobre prochains. La raison ? Les paroles d’une de ses chansons, incompatibles selon eux avec un concert dans une salle où 90 personnes ont été tuées par un commando djihadiste le 13 novembre 2015.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!