Culture Laurent Delahousse, Jean-Pierre Pernaut, David Pujadas…combien gagnent-ils ?

18:55  03 janvier  2017
18:55  03 janvier  2017 Source:   Gala

Donald Trump, la nouvelle "ambition intime" de Karine Le Marchand

  Donald Trump, la nouvelle En 2016, Karine Le Marchand aura frappé un grand coup. Entre L'Amour est dans le pré et l'arrivée de sa nouvelle émission Une Ambition intime, Karine Le Marchand continue de voguer de succès en succès. Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire, Marine Le Pen, Alain Juppé, François Bayrou, François Fillon ou encore Jean-Luc Mélenchon n'auront pas suffi à Karine Le Marchand. Ils se sont tous assis face à l'animatrice. Pourtant, Karine Le Marchand ne recevra a priori pas de candidat en amont de la primaire de la gauche faute de temps.

Salaire journaliste TV : combien gagnent les présentateurs de la télé ? David Pujadas , concurrent direct de Gilles Bouleau, toucherait plus de 10 000 euros par mois pour présenter le JT de 20h. Laurent Delahousse . Jean - Pierre Pernaut . Élise Lucet. Gilles Bouleau.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

De gros écarts entre chaînes publiques et privées


Dans son dernier numéro le magazine Télé 2 semaines révèle les salaires des présentateurs des JT. Un dossier qui met en lumière les disparités salariales qui existent entre les chaînes publiques et privées. Ainsi TF1 payerait ses animateurs stars, Gilles Bouleau, Anne-Claire Coudray et Jean-Pierre Pernaut entre 30 000  et 40 000 euros par mois. Le magazine rappelle que Claire Chazal et Laurence Ferrari gagnaient 50 000 euros par mois et PPDA émargeait, lui, à 71 500 euros par mois

Chez France 2 les présentateurs sont un peu moins gâtés. Laurent Delahousse percevrait 15 000 euros par mois, un montant qui ne prend pas en compte la présentation des magazines parmi lesquels Un jour, un destin. Le contrat de David Pujadas mentionnerait les mêmes conditions salariales.

Exclu. Laurent Ruquier, Enora Malagré... découvrez les salaires des stars de la télé (VIDEO)

  Exclu. Laurent Ruquier, Enora Malagré... découvrez les salaires des stars de la télé (VIDEO) Télé 2 Semaines vous révèle dans son nouveau numéro en kiosque ce lundi 2 janvier ce que gagnent les stars du petit écran, des animateurs aux comédiens en passant par les chroniqueurs. Attention, surprises !  Vous avez dit tabou ? Si l'on devait établir un classement des sujets sur lesquels il est le plus difficile d'enquêter dans le milieu de la télé, l'argent figurerait à la première place du podium.

Par Jean - Pierre de Mondenard.

Probleme de connexion � MySQL ! La page a provoqu� une erreur lors de sa tentative de connexion au serveur Mysql.

Carole Gaessler qui officie sur France 3 gagnerait, elle, plus de 10 000 euros par mois. Passée par France 2, la journaliste avait un salaire plus élevé que la moyenne de France 3, salaire qu'elle a gardé en arrivant sur la chaîne des régions. Son confrère, Francis Letellier à la tête du Grand Soir 3 empocherait quant à lui 6 000 euros par mois.

Du côté de la chaîne privée BFMTV - à l’exception de Ruth Elkrief sa journaliste vedette émargeant à 15 000 euros par mois – les rémunérations sont moins attractives que celles perçues sur France Télévisions. En général, les salaires des présentateurs travaillant pour cette chaîne sont compris dans une fourchette allant de 5000 à 6000 euros mensuels.

Cet écart salarial entre BFMTV et la société qui gère les activités de la télévision publique en France est amplement justifié, eu égard au budget de fonctionnement alloué à ces deux grandes chaînes d’informations. Des salaires qui ne s'adressent évidemment pas aux reporters ou aux journalistes officiant dans les coulisses de ces grandes chaines.

Pour Pierre Laurent la difficulté du FN à emprunter est un "énorme bluff" .
"Cette opération du Front national est un énorme bluff", a estimé Pierre Laurent ce mardi. Pour le secrétaire national du parti communiste, le parti frontiste "n'a aucun problème de financement de la campagne". Marine Le Pen a en effet affirmé la semaine dernière qu'il lui manque six millions d'euros pour financer sa campagne. Jean-Luc Mélenchon avait même appelé les banques françaises à avoir "pitié du Front national". "Défendre le pluralisme" "Défendre le pluralisme"

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!