Culture Dalida, encouragée à la boulimie par Jean-Luc Lahaye ?

09:35  12 janvier  2017
09:35  12 janvier  2017 Source:   Gala

Line Renaud : Manipulée par une fan

  Line Renaud : Manipulée par une fan Son existence est riche d'événements dont elle s'est inspirée pour son livre.Line Renaud a ouvert son coeur dans son roman autobiographique, coécrit avec Bernard Stora, Une drôle d'histoire. Le fil conducteur du récit sera sa rencontre avec une admiratrice qui se révèle être une manipulatrice, comme le remarque le site de Closer.fr. L'infatigable artiste qu'on verra sur scène dans Pleins feux au Théâtre Héber­tot à Paris dès le 23 janvier s'est nourrie de son vécu pour conter cette histoire. Quelle est la part de fiction et de vérité ? Seule la comédienne peut nous le dire.

Jean - Luc LAHAYE . Copyright © Site Officiel Jean - Luc Lahaye - Tous droits réservés. © Photo P. Carpentier.

Jean luc lahaye . © Coeur Grenadine.

Ce sont des larmes qu’elle s’arrachait elle-même des yeux. En une scène, furtive, presque pudique, mais très symbolique de son incapacité à surmonter la tragédie du temps qui passe, la réalisatrice Lisa Azuelos l’évoque dans son film Dalida, sur les écrans ce 11 janvier. Les gestes de l'actrice italienne Sveva Alviti, qui l'incarne avec intensité, sont sans ambiguïté : l’interprète de Gigi l’amoroso se faisait vomir.

Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

  Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme "La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires. © Fournis par AFP Dalida sur la scène de l'Olympia à Paris le 18 mars 1981 A grands renforts de réorchestrations, au goût du jour depuis le décès de sa soeur, Orlando a réussi le tour de force de séduire de nouvelles générations, tout en la faisant entrer dans la légende. De son vivant, Dalida a vendu 120 millions de disques.

Site Inactif. Si vous venez de créer ce site, veuillez patienter quelques minutes. Sinon, veuillez contacter votre Support Clients. Association Jean - Luc Lahaye - Cent familles.

Play 'Reviens Nous Voir' by Jean - Luc Lahaye on Anghami for FREE! With Anghami Plus, you can download and play without internet!

Plus qu’une purge pour garder la ligne, l’acte était aussi, pour Dalida, une façon d’exorciser ses complexes remontant à l’enfance, une tentative de contrôle sur son destin qui lui échappait. Le dimanche, la chanteuse tenait table ouverte dans sa maison de Montmartre. Yolanda Gigliotti, de son vrai nom, savait recevoir en bonne Méditerrannéenne. Elle savait cuisiner le turbot à l’oseille comme personne, aux dires de son frère et confident Orlando. Mais la gamine élevée au Caire trimballe son lot de complexes. L’année de sa naissance, en 1933, elle est victime d’une infection oculaire. Pendant plusieurs semaines, elle vivra dans le noir, les yeux bandés. Jusqu’à l’âge de seize ans, elle est contrainte de porter des lunettes pour corriger son strabisme convergent. A l’école, on la moque, on la bouscule. Le personnage de Dalida, sorte de Vénus botticellienne sortant des eaux du Nil, sera sa vengeance.

Dalida : son assistant fait des révélations sur ce qui s'est passé juste avant sa mort...

  Dalida : son assistant fait des révélations sur ce qui s'est passé juste avant sa mort... Antoine Ange­lelli était l'assistant personnel de Dalida de 1975 jusqu'à sa mort en 1987. Il s'est récemment confié au sujet de la nuit où la chanteuse aurait décidé de mettre fin à ses jours. Découvrez la teneur de ces révélationsAntoine, l'assistant de Dalida

Jean - Luc Lahaye Lyrics - Find all lyrics to songs such as Peur, Appelle-Moi Brando, Décibelle at LyricsMode.com.

Текст песни Peur — Jean - Luc Lahaye : Lorsque j'étais enfant, je voyais des sorcières, S'enfuir de la maison, courant dans la clairière, Elles faisaient de mes nuits un bal imaginaire, Et brisaient tous les rêves de ma cage de fer

Les hommes passent, les larmes coulent, mais rien ne doit brouiller son reflet dans les miroirs. La fin des années 70 glorifie le corps. A plus de 40 ans, Dalida rajoute de l’or dans ses cheveux, un peu plus de noir sur ses yeux. Elle tourbillonne sur des rythmes disco, entourée d’éphèbes. Mais son plus grand vertige, c’est… l’âge. Dalida est une star vieillissante. Le personnage qu’elle s’est inventée peine à lutter contre les affres du temps.

Elle est alors en couple avec le Comte de Saint-Germain, alias Richard Anfray. Mais un autre homme entre dans sa vie, avec l’insouciance de sa jeunesse. Il s’agit de Jean-Luc Lahaye. Il n’est pas encore chanteur. Il sert dans un restaurant où la chanteuse vient souvent s’attabler pour tromper son ennui existentiel. A la fin de son service, il pousse parfois la chansonnette. La Vénus du Caire sourit, elle se laisse attendrir. « Mon patron était un ami de Dalida. Il lui apportait toutes les semaines un bouquet de fleurs. Un jour, je l’accompagne. Dalida m’accueille gentiment, m’offre un thé, puis me fait visiter sa maison de Montmartre et notamment le dernier étage, en me disant qu’éventuellement, il était disponible moyennant un modeste loyer. J’y suis resté plusieurs années, et j’y ai été très heureux », a confirmé l’ex-gamin de la DDASS à nos confrères de Télé Loisirs, en avril dernier, alors qu’il assurait la promotion de son autobiographieClassé confidentiel (Carnets Nord/Editions Montparnasse).

"Hit Parade", le spectacle qui ressuscite les stars disparues en hologrammes

  Dès mercredi soir, le spectacle "Hit Parade" transporte le spectateur aux côtés de Mike Brant et Claude François. Un saut en 1975, entre réalité et virtualité. © GEORGES BENDRIHEM / AFP "Hit Parade", le spectacle qui ressuscite les stars disparues en hologrammes Ils ressuscitent ! En première mondiale, Dalida, Clo-Clo, Sacha Distel, Mike Brant ou encore Dalida remontent sur scène, en versions hologrammes pour Hit Parade, un spectacle qui sera joué au Palais des congrès jusqu'au 26 février avant d'entamer une tournée en France et dont Europe 1 est partenaire.Dalida superstar en 2017.

Текст песни Lettre À La Vieille — Jean - Luc Lahaye : J'écris jamais la vieille, J'écris jamais, Je suis un lâche depuis ton ventre, Qui fut mon premier port d'attache, Ta main reçu en pleine tête, Quand j'te volais

Jean - Luc Lahaye Retweeted. odalys laye ‏@odallys_laye34 Dec 23. @jeanluclahaye cc ptit voilà 2 jours de concert super vraiment trop heureuse tu nous a donné que du bonheur gros bisous tout doux. Jean - Luc Lahaye Retweeted. fansolitaire ‏@fanlahaye Dec 23. Mille mercis @jeanluclahaye Et l'année prochaine : concert + dédi + on danse jusqu'au bout de la nuit.

Jean-Luc Lahaye revient plus en détail sur sa relation avec Dalida dans Classé confidentiel. Et lâche un terrible secret, ignoré jusqu’ici : « A cette époque où je m’accroche à mon rêve de devenir chanteur, je pratique le sport à haute dose. Il m’arrive de faire des stages de karaté dans les Alpes, pieds nus dans la neige, en mars. Je pense que c’est ma façon de me préserver ainsi des addictions de toute sorte. Je partage avec Dalida l’obsession du corps. Je veux rester léger, me fais vomir dès que je mange trop. Je suis devenu expert en la matière, j’ai appris à vomir sur un simple appel d’air après chaque repas en choisissant même les aliments que je veux garder. »

Il poursuit, avec une légèreté déconcertante : « Dalida me demande de lui montrer la technique. Elle mène un combat pour rester svelte, possède des vêtements de référence qui lui indiquent si elle a grossi. Elle est obsédée par son physique. Comme je l’entends tousser et cracher dans sa chambre, je finis par lui enseigner la bonne méthode. Je la masse, lui fais faire des mouvements respiratoires, des étirements, elle adore ça. Elle apprend vite. »

Devenu chanteur à succès, Jean-Luc Lahaye apprendra le suicide de la chanteuse par la radio, le 3 mai 1987. Il viendra se recueillir au dessus de son lit de mort et assistera à son inhumation au cimetière de Montmartre. Se rappelant ces mots terribles qu’elle lui soufflait, quand il s’inquiétait de la voir triste : « Tu sais, Jean-Luc, je suis une chanteuse mélancolique, je souris dans ma mélancolie. »

Crédits photos Sipa/Visual (montage d'ouverture) / Sipa

Luigi, l'enfant que Dalida a tant aimé, se souvient .
Avec Orlando, le neveu de Dalida se replonge dans le passé de celle qui l'a tant aimé.Dans sa belle et grande maison de l'avenue Junot, sur la butte Montmartre, Orlando surveille la tenue de son neveu : «Tiens-toi droit, relève ton col ! » dit-il, en expert. A bientôt 50 ans, Luigi sait que l'on ne discute pas les conseils d'oncle Bruno. Dans la famille Gigliotti, comme dans une pièce de Pirandello, on jongle avec les identités. Ils étaient deux frères et une soeur. L'aîné, Orlando, disparu en 1992, s'occupait d'un cercle de jeu ; il était le père de Luigi. La cadette, c'était Yolanda, et le benjamin, Bruno.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!