Culture Culture & Loisirs - Documentaire : l'émouvant «Retour à Forbach» de Régis Sauder

19:05  20 avril  2017
19:05  20 avril  2017 Source:   Le Parisien

Culture & Loisirs - «La jeune fille et son aigle» nous fait voyager très loin ***

  Culture & Loisirs - «La jeune fille et son aigle» nous fait voyager très loin *** C'est l'histoire d'une petite fille qui veut faire un métier d'homme. Et ce destin hors norme a pour écrin des paysages à couper le souffle : les steppes enneigées de Mongolie, ses lacs gelés, ses ravins et son ciel d'un bleu hypnotisant. A 13 ans, Aisholpan veut devenir la première femme chasseuse à l'aigle. Contre l'avis des hommes, persuadés qu'une femme doit traire les vaches et fabriquer du fromage, elle se prépare ...C'est l'histoire d'une petite fille qui veut faire un métier d'homme.

× Votre mot de passe associé à votre n° C.G.O.S est désormais obligatoire pour vos commandes Billetterie et Avantages ! Si vous n'avez pas encore votre mot de passe, nous vous invitons à créer dès à présent votre compte sur l'Espace Agent C.G.O.S : Cliquez ici.

Maintenance Mode. News360xLe site Internet News360x est momentanément indisponible en raison d'un problème technique. Le site sera de nouveau accessible très prochainement. Please try back again soon.

Le Parisien: Régis Sauder revient sur les lieux de son enfance, à Forbach. © DR Régis Sauder revient sur les lieux de son enfance, à Forbach.

«Retour à Forbach» a failli s'intituler «Colère». Colère contre les effets d'un désastre économique. Colère contre la montée, dans la population, des idées extrémistes... Colère contre un sentiment d'impuissance face à ce qui ressemble, à quelques rares exceptions, à un lent naufrage. Confronté dans le même temps à la vente du pavillon de son enfance qu'il a par-dessus le marché retrouvé cambriolé, Sauder, de retour ...

«Retour à Forbach» a failli s'intituler «Colère». Colère contre les effets d'un désastre économique. Colère contre la montée, dans la population, des idées extrémistes... Colère contre un sentiment d'impuissance face à ce qui ressemble, à quelques rares exceptions, à un lent naufrage.

Culture & Loisirs - «A la dérive», le téléfilm qui dérange le FN

  Culture & Loisirs - «A la dérive», le téléfilm qui dérange le FN Un téléfilm diffusé ce jeudi soir sur France 3 n'a pas plu aux responsables du Front National. © PIERRE PLANCHENAULT/ FTV/CINETEVE Antoine Duléry campe un élu d’extrême droite et Bastien Bouillon, un ouvrier qui a perdu pied, dans «A la dérive». Après les enquêtes de la discorde, le téléfilm qui déplaît. Avant même sa diffusion ce jeudi soir sur France 3 (20h55), la fiction «A la dérive» a fait réagir mercredi des membres du Front national. Bâtie comme un flash-back, elle raconte le parcours de Jérôme, ouvrier accusé du meurtre de son copain d'enfance d'origine algérienne.

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies afin de nous permettre d'améliorer constamment votre expérience de visite.

ressources documentaires .

Confronté dans le même temps à la vente du pavillon de son enfance qu'il a par-dessus le marché retrouvé cambriolé, Sauder, de retour dans sa ville de Moselle trente ans après l'avoir fuie, regarde, écoute.

Une oeuvre douce et troublante

L'oeil de la caméra caresse les façades des commerces à l'abandon, des tours de la cité du Wiesberg, s'attarde sur les paysages alentour. La patronne du Café de la place centrale compte les points... Le cinéaste filme aussi l'effrayante violence des paroles de gamins rappeurs âgés d'à peine 10 ans. Au final, ce film est pourtant une oeuvre douce, troublante, émouvante.

«Retour à Forbach», documentaire français de Régis Sauder. 1 h 18.

Grégory Lemarchal : Gérard Louvin révèle le contenu du dernier SMS envoyé par le chanteur .
Il fait désormais partie de notre histoire. Nous avons admiré sa voix et son courage en le découvrant dans la Star Academy 4 (TF1), nous avons tremblé pour lui, nous avons espéré, angoissé, puis le pire est arrivé. Sa force de vivre n’aura pas suffi à le sauver, il a été emporté par la mucoviscidose le 30 avril 2007, soit il y a bientôt dix ans. Depuis, ses admirateurs, ses amis et son grand amour d’alors, Karine Ferri, continuent de célébrer sa mémoire. Gérard Louvin - qui était directeur de la Star Academy à l’époque où Grégory Lemarchal en a été le candidat victorieux - a accordé à Closer une interview dans laquelle il révèle ce qu’il n’avait jamais dit. Le 30 avril, quelques heures avant son décès, le jeune chanteur alors âgé de 23 ans seulement lui avait envoyé un message plein d'espoir. « Grégory m'avait envoyé un texto le matin même : "Tout va bien, je vais être greffé cette nuit" », raconte le producteur à l’hebdomadaire. Pour ce dernier, Grégory Lemarchal n’avait pas d’angoisse, a continué d’espérer jusqu’à son dernier souffle, et est ainsi « mort serein ». En réalité, le chanteur a attendu une greffe qui n’est jamais arrivée, et a fini par succomber à la maladie. Depuis, ses parents Laurence et Pierre Lemarchal poursuivent le combat contre la mucoviscidose afin de venir en aide aux autres malades. Ils ouvriront fin 2018 une maison d’accueil destinée à les prendre en charge le mieux possible.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!