Culture « C'était un grand professionnel »

20:20  19 mai  2017
20:20  19 mai  2017 Source:   Voici

Festival de Cannes : un réalisateur décède sur la Croisette

  Festival de Cannes : un réalisateur décède sur la Croisette Le Sud-Coréen, Kim Ji-seok, figure du Festival international de Busan, le plus grand d'Asie, est décédé jeudi d'une crise cardiaque à Cannes, a annoncé le délégué général du festival Thierry Frémaux, dans un communiqué. © AFP Kim Ji-seok disparaît brusquement à seulement 57 ans. «Il fut l'un des grands inspirateurs du Festival de Busan, en Corée du Sud, dont il était l'un des visages marquants», a rendu hommage, vendredi, Thierry Frémaux, saluant «un grand professionnel et un grand programmateur». «Il était curieux de tout et voyait tous les films.

Je l’avais croisé pas plus tard que vendredi dernier : nous intervenions tous deux lors d’une conférence sur les relations russo-turques à Ankara. C ’ était un grand professionnel , qui a fait beaucoup pour l’amitié russo-turque.

"A l’unanimité, il était considéré comme l’une des meilleures plumes. C ‘ était un grand professionnel , au contact humain facile, un homme de terrain", a ainsi confié Claude Piersanti à Paris-Turf, louant sa droiture et son "extrême gentillesse".

Kim-Ji-seok © Prisma Media Kim-Ji-seok

Présent à Cannes pour le 70e Festi­val inter­na­tio­nal du film, Kim Ji-seok, un réali­sa­teur sud-coréen, est décédé des suites d’une crise cardiaque.

Le monde du cinéma est en deuil. Ce jeudi 18 mai, Kim Ji-soek, un réalisateur sud-coréen, a perdu la vie alors qu’il se trouvait sur la Croisette pour le 70e édition du Festival de Cannes. D’après The Hollywood Reporter, le cinéaste âgé de 57 ans a succombé à une crise cardiaque. Très respecté dans le milieu, il était membre du Korean Film Council et directeur adjoint du Festival International du film de Busan.

Conformément à la tradition coréenne, le Korean Film Council lui a rendu hommage avec des fleurs blanches et une photo. De son côté, Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes s’est exprimé à travers un communiqué. « Notre Kim Ji-seok est mort hier d'une crise cardiaque à Cannes, a-t-il déclaré. Il fut l'un des grands inspirateurs du Festival de Busan dont il était l'un des visages marquants. »

Capucine Anav - Son énorme râteau avec Bertrand Chameroy : "Il m'a bloquée !"

  Capucine Anav - Son énorme râteau avec Bertrand Chameroy : Mercredi 17 mai, Capucine Anav a fait une sacrée révélation dans Il en pense quoi Camille ? sur C8. Face à l'animateur Camille Combal qui interrogeait ses chroniqueurs sur les plus gros râteaux qu'ils ont dû affronter par le passé, la jolie ex-Secrétiste a révélé avoir voulu mettre le grappin sur Bertrand Chameroy en vain ! En plein direct, Capucine (26 ans) a effectivement lancé : "Il y a deux ans, j'ai pris un énorme râteau, et vous connaissez très bien la personne même ! Il travaillait sur Touche pas à mon poste... Bertrand Chameroy m'a mis une bête de râteau ! Je l'ai dragué et tout...

Ce poste a été attribué à celui arrivé en tête du concours et ce fut Arcini. Cela démontre que c ’ était un grand professionnel de la chose, car finir premier d’un concours national de ce niveau, ce n’est pas à la portée du premier venu!

Il savait de façon subtile exposer son point de vue. Il était intègre et très doué. C ' était un grand professionnel . Le courant passait très bien entre nous. Maintenant, Philippe n'est plus là et j'ai beaucoup de mal à accepter cela.

Et de poursuivre sur sa carrière de ce fervent défenseur du cinéma coréen : « C'était aussi un grand professionnel et un grand programmateur. Il était curieux de tout et voyait tous les films. Il était un farouche défenseur du cinéma coréen, ayant accompagné l'émergence de la nouvelle génération de son pays. Avec Christian Jeune [L’adjoint au délégué artistique, Ndlr], nous l'aimions beaucoup et nous sommes bouleversés par sa disparition. Le Festival de Cannes veut lui rendre hommage et présenter ses condoléances à sa famille. »

Cette triste nouvelle survient le jour de la présentation du film du réalisateur coréen Bong Joon ho, avec qui il avait noué une amitié profonde.

Le patron de Sika pressenti pour diriger LafargeHolcim ! .
Jan Jenisch serait le premier choix du conseil du cimentier, selon Bloomberg

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!