Culture Après avoir été piratée, HBO aurait proposé 250 000 dollars aux hackers

17:56  11 août  2017
17:56  11 août  2017 Source:   Télé7 Jours

Game of Thrones (OCS) : HBO dévoile par erreur l'épisode 6 de la saison 7

  Game of Thrones (OCS) : HBO dévoile par erreur l'épisode 6 de la saison 7 HBO Espagne a par erreur mis en ligne l'épisode 6 de la saison 7 de "Game of Thrones", quatre jours avant sa diffusion prévue. Les abonnés ont pu le visionner pendant une heure avant qu'il soit finalement retiré.À lire également

5homesforsale. Home |. Authorities haven't found 'even a dollar ' of El Chapo&apos

Le rapport de force continue. Fin juillet, HBO a été victime d'un gigantesque piratage informatique. Les hackers sont parvenus à dérober 1,5 terabyte de données, incluant des épisodes de Game of Thrones (OCS) ainsi que quelques scripts. Afin de démontrer toute leur détermination, les pirates avaient alors mis en ligne des épisodes des séries Ballers et Room 104.

Après avoir été piratée, HBO aurait proposé 250 000 dollars aux hackers © 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved / Helen Sloan Après avoir été piratée, HBO aurait proposé 250 000 dollars aux hackers

À lire également

Game of Thrones (OCS) : victime d'un piratage, HBO voit planer la menace des spoilers

Evidemment, l'objectif des hackers n'était pas seulement de réaliser un gros coup médiatique. Ils ont également demandé une rançon à HBO pour ne pas diffuser la moindre information ou la moindre image de Game of Thrones. La somme s'élevait alors à plusieurs millions de dollars. "HBO a dépensé 12 millions en 2017 pour de la recherche marketing et 5 millions pour la publicité de la saison 7 de 'Game of Thrones'. Donc vous pouvez nous considérer comme un autre budget pour votre publicité !", avaient expliqué les pirates à la chaine, comme le rapporte un mail envoyé également à la presse. Ce vendredi 11 août, The Hollywood Reporter révèle un nouvel élément : le site américain a récupéré un autre échange entre HBO et les hackers. Dans ce mail, on y découvre une réponse de la chaîne suite à l'argent demandé par les pirates. HBO était alors le 27 juillet dernier enclin à verser 250 000 dollars aux pirates pour régler le problème. Un montant bien loin des attentes des principaux intéressés.

HBO vs hackers : l’email fuité serait un faux, la chaîne n’aurait pas cédé

  HBO vs hackers : l’email fuité serait un faux, la chaîne n’aurait pas cédé 1,5 téraoctet de données dérobées au nez et à la barbe de la HBO, et déjà pas mal de fuites. Les hackers veulent coller de plus en plus la pression au géant des chaînes câblées. 1,5 téraoctet de données dérobées au nez et à la barbe de la HBO, et déjà pas mal de fuites. Les hackers veulent coller de plus en plus la pression au géant des chaînes câblées. Un email aurait même fuité, selon le Hollywood Reporter, d’un échange entre les pirates et la HBO, dans lequel cette dernière cèderait 250 000 dollars en échange de l’arrêt des fuites.

Média. Selon lui le français n’ a pas été assez développé.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

À lire également

Netflix se fait pirater une série phare après avoir refusé de payer une rançon

Pour le moment, HBO n'a pas souhaité réagir à cette information. La menace de spoils plane donc encore pour la chaîne, d'autant que les pirates n'hésitent pas avant d'envoyer leurs trésors en libre accès sur internet. Netflix peut en parler : en avril dernier, les 10 premiers épisodes de la saison 5 d'Orange is the new black avaient été dévoilés, suite au refus de la plateforme de donner le moindre dollars. HBO est prévenue...

Aurélien Gaucher

Dans l'ombre de l'App Store : le marché noir des applications mobiles .
ENQUÊTE - Installer des applications piratées ou interdites sur un iPhone est bien plus facile que ce que prétend Apple. On le pense plus rare sur smartphone, mais le piratage existe et ne cesse de se simplifier. Dès la sortie de l'iPhone en 2007, des hackers tentaient déjà de «débrider l'appareil» en permettant l'installation de contenus non autorisés par Apple. À cette époque, il n'y avait pas d'App Store, il fallait passer par cette phase dite de «jailbreak» (évasion de prison) pour installer du contenu tiers ou des jeux sur son appareil.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!