Culture Jean-Pierre Pernaut ne regrette pas ses propos discriminatoires sur les migrants

15:05  10 septembre  2017
15:05  10 septembre  2017 Source:   Voici

Programme TV - La Loi de Julien : Jean-Pierre Darroussin endosse la robe d’avocat

  Programme TV - La Loi de Julien : Jean-Pierre Darroussin endosse la robe d’avocat "La Loi de…" revient ce mardi 5 septembre 2017 à 20h55 sur France 3 avec Jean-Pierre Darroussin dans le rôle de l’avocat Julien Meunier.Dans cet épisode inédit intitulé "Le Bon fils", le comédien y incarne Julien Meunier, un célèbre avocat pénaliste. Très proche de sa mère adoptive Irène Delamarche, une généreuse et richissime femme d'affaires, il accepte naturellement de prendre la défense de Cyril, le fils d'Irène, lorsque celui-ci est soupçonné du meurtre de Sveta, sa jeune maîtresse.

il " regrette " les propos tenus par Jean - Pierre Pernaut dans son journal du 10 novembre 2016". Entre un reportage sur les sans-abris et un sujet sur les migrants , Jean - Pierre avait lâché: "Voilà plus de Cet article stipule que la chaîne ne doit pas "encourager des comportements discriminatoires ".

Jean-Pierre Pernaut ne regrette pas ses propos discriminatoires sur les migrants© Voici Jean-Pierre Pernaut ne regrette pas ses propos discriminatoires sur les migrants

Invité à s’exprimer de nouveau sur les propos qu’il avait tenu en novembre dernier sur les migrants, Jean-Pierre Pernaut a bien fait comprendre qu’il n’en regrettait pas un mot.

En novembre dernier, Jean-Pierre Pernaut s’était laissé aller à des commentaires personnels sur les migrants durant son journal de 13 heures sur TF1.

A la fin d’un reportage sur les SDF, il avait conclu par une phrase sans appel qui avait immédiatement déclenché une vague de plaintes auprès du CSA.

Jacques Legros est-il frustré d’être l’éternel joker de Jean-Pierre Pernaut ? Il répond

À Paris, Médecins du monde dénonce "un harcèlement" policier auprès des migrants

  À Paris, Médecins du monde dénonce L'ONG reproche à la police de harceler les migrants et de compliquer ses missions humanitaires, porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris. © Fournis par Francetv infoL'association Médecins du monde, qui intervient auprès des migrants porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, dénonce des difficultés pour mener à bien ses missions humanitaires. L'ONG reproche à la police de l'éloigner des migrants, harcelés dit-elle, dans le quartier.

Cette fiche ne peut être correctement affichée (elle n'existe pas /plus).

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

« Voilà, plus de places pour les sans-abri mais en même temps les centres pour migrants conti­nuent à ouvrir partout en France », avait-il déclaré en direct.

Jugés discriminatoires, ces propos de Jean-Pierre Pernaud avaient valu à TF1 de lourdes remontrances de la part du CSA.

PHOTO Karine Le Marchand ligotée par Jean-Pierre Pernaut en vacances

Invité ce samedi sur le plateau de Salut les terriens, le présentateur a été forcé de revenir sur cet épisode peu brillant.

« Le seul reproche qu'on puisse vous faire c'est de ne pas toujours respecter la neutralité journalistique : vous avez regretté l'acharnement contre les anti-mariage gay, l'acharnement contre Marine Le Pen, sans compter les migrants qui prennent la place des sans-abris dans les centres d’hébergement », lui a lancé Thierry Ardisson.

Contre toute attente, Jean-Pierre Pernaut n’a pas manifesté le moindre regret et a même expliqué qu’il tiendrait exactement les mêmes propos aujourd’hui. « On m'a accusé de mettre les deux infos en opposition, non : j'ai fait mon métier de journaliste. (...) Si j'avais à le redire demain, je le redirais », a-t-il confié.

Reims : des migrants sur le campus de l'université, 8000 étudiants privés de cours .
Le président de l'Université de Reims (Marne) a pris la décision, dimanche soir, de fermer jusqu'à nouvel ordre le campus universitaire à la suite de l'installation d'une quarantaine de migrants menacés d'expulsion.Le campus de l'Université de Reims a été fermé, jusqu'à nouvel ordre, "pour raisons de sécurité" a décidé, dimanche 17 septembre, le président de l'Université Guillaume Gellé, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne. Les 8 000 étudiants rémois, qui ont déjà fait leur rentrée, sont privés de cours à la suite de l'installation d'une quarantaine de migrants avec des enfants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!