Culture « Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord

18:33  13 septembre  2017
18:33  13 septembre  2017 Source:   Rolling Stone

La Corée du Nord a laissé un photographe étranger filmer Pyongyang depuis les airs

  La Corée du Nord a laissé un photographe étranger filmer Pyongyang depuis les airs <p>Un photographe singapourien a pu filmer et photographier Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, depuis les airs. Un événement assez exceptionnel pour un pays qui contrôle énormément l'image qu'il renvoie au monde.</p><div><strong><br></strong></div>La Corée du Nord a offert à un photographe étranger la chance de sa vie : monter dans un avion pour photographier et filmer le pays – habituellement très fermé sur lui-même – depuis les airs.

« Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord . EXCLU – Brian Wilson comme vous ne l’avez jamais entendu. USA : Cannabis légal, un premier bilan positif. 07/09/2017 13:00. « Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord .

Désolé, cette nouvelle a été supprimée. Désolé, cette nouvelle a été supprimée.

« Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord© Droits réservés « Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord

Fort de la publicité que lui offre Kim Jong-un, le dernier documentaire de Claude Lanzmann sort aujourd’hui en salles après avoir été présenté lors du dernier Festival de Cannes

Quelques touristes se pressent devant la monumentale Cité Interdite. Pied à terre chinois fort bienvenue, le légendaire édifice se fait l’introduction d’un documentaire inimitable, signé par l’un des plus grands noms du cinéma français.

Prétextant avec sagesse – et une bonne dose d’humour – le tournage d’un documentaire sur le taekwondo, Claude Lanzmann s’est muni d’une caméra rudimentaire dissimulée dans un appareil photo pour capturer quelques instants de « vie » au sein d’une dictature longtemps perdue dans les méandres de l’histoire, avant de revenir sur le devant de la scène internationale depuis près de six mois.

En réponse à Pyongyang, Séoul procède à des exercices de tirs de missiles

  En réponse à Pyongyang, Séoul procède à des exercices de tirs de missiles L'armée sud-coréenne a mené, dimanche soir, des manœuvres impliquant des missiles balistiques, en réponse à l'essai nucléaire nord-coréen. Parallèlement, Séoul réclame à l'ONU un durcissement des sanctions contre Pyongyang. La Corée du Sud a mené, dimanche 3 août, des manœuvres impliquant des missiles balistiques, en réponse à l'essai nucléaire effectué par la Corée du Nord, a rapporté l'agence officielle sud-coréenne Yonhap.

ERREUR. A louer rdc villa situé 12 BIS RUE EL ASSIL à 300 m vers le nord du foyer et

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

  « Napalm » : Lanzmann allume la Corée du Nord © Fournis par Newsweb

Tandis que Donald Trump et l’héritier de la puissante famille Kim se font face par médias interposés, Lanzmann filme l’histoire au ralenti. Au pied des titanesques statues des pères de la dictature coréenne, quelques badauds se perdent dans une mer de gratte-ciels tous aussi vide que les rues de Pyongyang. Seuls acteurs d’un film documentaire à l’âme torturée, ceux que Lanzmann appelle presque trop familièrement « les casquettes » s’animent sur les cendres d’une guerre éclair sans jamais livrer à la caméra autre chose que ce que le régime leur a enseigné.

Si un tel film ne pouvait être qu’éminemment politique, il tient néanmoins davantage d’une déchirante histoire d’amour qu’un pamphlet contre la Corée du Nord. En effet, c’est au témoignage de Lanzmann lui-même, face caméra, que Napalm doit son intérêt. Il y a près de soixante ans, il a pendant un temps formé un couple improbable avec une belle infirmière nord-coréenne. S’il est davantage question des exploits du joli cœur que de la jeune femme, on ne peut qu’être touché par des souvenirs d’une intimité désarmante débités avec une gouaille sans pareil.

Osons espérer qu’une telle anomalie cinématographique saura trouver son public.

Par Jessica Saval

Le Koweït donne un mois à l'ambassadeur nord-coréen pour quitter l'émirat .
L'ambassadeur de Corée du Nord au Koweït n'est plus le bienvenu dans l'émirat, qui lui laisse un mois pour quitter le territoire. Cette annonce intervient dix jours après des entretiens entre l'émir du Koweït et Donald Trump. Le Koweït a donné un mois à l'ambassadeur de Corée du Nord pour quitter l'émirat qui, outre une réduction de la représentation diplomatique, a décidé d'arrêter de délivrer des visas aux Nord-Coréens, a annoncé dimanche un diplomate koweïtien de haut rang.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!