Finance Trump fait plier Ford et irrite le Mexique

13:05  04 janvier  2017
13:05  04 janvier  2017 Source:   BFM Business

Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

  Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques. Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

Fusillade en Allemagne : le tireur avait des grenades à gaz irritant , " des

Quel est le bon rosé pour votre été ? Quelle gourmande êtes-vous ? Quel dessert au yaourt est fait pour vous ? Quel vin vous ressemble ? Quelle est votre astuce pour bien manger ? Une maîtresse SM dévoile les secrets de ses clients Blade Runner 2049 : un 1er trailer avec Harrison Ford . Les bébés de stars nés en 2016. Malaga : 33€ A/R - Réservez dès maintenant !

Le ministère mexicain de l'Économie a regretté ce mardi la décision du groupe automobile américain Ford d'annuler la construction d'une nouvelle usine au Mexique afin d'investir dans ses installations aux États-Unis.

  Trump fait plier Ford et irrite le Mexique © Fournis par BFMNews

Cette annonce intervient au moment où le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes de son pays afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cible leurs investissements au Mexique.

Actions dans cet article

Ford Motor Co

F

Automobile : le secteur grimpe à Wall Street malgré Trump

  Automobile : le secteur grimpe à Wall Street malgré Trump Les valeurs automobiles progressaient mardi à Wall Street malgré les menaces de Donald Trump de taxer leurs importations en provenance du MexiqueLe futur président américain, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, a menacé mardi via Twitter General Motors de lui imposer "une importante taxe frontalière"... "General Motors envoie le modèle Chevy Cruze produit au Mexique à des concessionnaires automobiles aux Etats-Unis sans payer de droits de douane à la frontière. Fabriquez aux Etats-Unis ou payez une importante taxe frontalière !" a ainsi prévenu Donald Trump.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › Pétrole: un tanker en feu dans le golfe du Mexique .

Cuba: crise économique, Trump , Venezuela, une année 2017 chahutée. Le sauvetage de la BMPS coûtera 6,6 mds EUR à l'Etat. Credit Suisse et BNP Paribas dans la ligne de mire aux Etats-Unis.

12,59
+0,46
+3,79%

"Le gouvernement mexicain regrette la décision de Ford Motor Company d'annuler le projet d'investissement à San Luis Potosi et assuré le remboursement par l'entreprise de toute dépense fait par le gouvernement local pour faciliter cet investissement", selon un communiqué officiel.

Deuxième groupe automobile américain, Ford a annulé sa décision annoncée en avril de construire une usine à San Luis Potosi, au centre du Mexique, où il devait créer 2.800 emplois directs et investir 1,6 milliard de dollars.

Dans un communiqué, le groupe assure désormais qu'il utilisera près de la moitié de cette somme (700 millions de dollars) pour augmenter les capacités de son usine de Flat Rock située dans le Michigan, un État du Nord des États-Unis durement frappé par la désindustrialisation et où Donald Trump avait obtenu une victoire cruciale à la présidentielle.

Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis

  Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis Cible de Donald Trump pendant la campagne présidentielle, Ford a annoncé mardi son intention d'allouer la moitié de la somme prévue pour la construction d'une usine au Mexique à son site de Flat Rock, dans le Michigan.700 millions de dollars pour l'usine du Michigan

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Non, Facebook n’a pas fait élire Trump 27 330 visites 299 réactions 1.

» TOS | Disclaimer. Download Amerika'nın ve Trump 'ın Türkiye Oyunu!!!

Il maintiendra cependant en partie son projet de transférer la production de ses petites voitures au Mexique en faisant fabriquer son modèle Focus dans son usine existante de Hermosillo, au lieu de la nouvelle initialement prévue à San Luis Potosi.

Nouvelle victoire pour Trump

Pendant la campagne, mi-septembre, Donald Trump s'en était directement pris à Ford en affirmant qu'il "ne fallait pas laisser" le constructeur délocaliser ses usines au Mexique, où la main d'oeuvre est bien moins coûteuse qu'aux États-Unis.

Dans son communiqué, le gouvernement mexicain rétorque au contraire que "la croissance de Ford en Amérique du Nord, particulièrement au Mexique, est une stratégie de compétitivité fondé sur des chaînes de valeur mondiales, dans lesquelles l'Amérique du Nord est en compétition avec d'autres régions du monde".

"Les emplois générés au Mexique ont contribué à garder des emplois industriels aux États-Unis qui auraient autrement disparu en raison de la concurrence asiatique", ajoute-t-il.

Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump

  Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump Après Général Motors et Ford en début semaine, le constructeur Toyota s'est attiré les foudres de Donald Trump. En cause, un projet de construction d'usine au Mexique.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

Buy better, faster and more secure at Shopping.muc4u.net Trump : The Art of the Deal.

Cher internaute, Nous vous remercions de votre visite sur le site APANEWS et profitons de cette occasion pour vous informer que la consultation des derniers articles est gratuite. Namibie : Le ministre de l'Energie '' irrité '' par les pannes d ' électricité (.

A la mi-novembre, Donald Trump avait déjà revendiqué une première victoire contre Ford en assurant avoir obtenu le maintien dans le Kentucky (centre-est) d'un site d'assemblage, selon lui, en partance pour le Mexique. Son grand rival General Motors n'a pas non plus été épargné et s'est retrouvé mardi dans le collimateur du futur président américain, qui l'a menacé de sanctions douanières s'il ne fabriquait pas aux États-Unis les voitures qu'il y vend.

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN : Le Figaro

Ford renonce à la construction d'une usine au Mexique


__________________________________________________________________________________________________

General Motors ne cède pas aux menaces de Trump .
General Motors continue de résister aux pressions de Donald Trump pour freiner sa production de voitures au Mexique, devenant le seul membre du "Big Three" de Detroit à ne pas encore avoir donné de gages au président élu américain. "Notre stratégie a toujours été de produire là où nous vendons et cela n'a pas encore changé", a déclaré la PDG Mary Barra à des journalistes en marge du salon automobile de Detroit (Michigan, nord). Le groupe aux quatre "Notre stratégie a toujours été de produire là où nous vendons et cela n'a pas encore changé", a déclaré la PDG Mary Barra à des journalistes en marge du salon automobile de Detroit (Michigan, nord).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!