Finance La Banque mondiale met en garde contre le protectionnisme

12:56  11 janvier  2017
12:56  11 janvier  2017 Source:   Le Figaro

A Florange, Mélenchon défend son "protectionnisme social"

  A Florange, Mélenchon défend son Le candidat de la France insoumise était jeudi à Florange (Moselle), entouré de syndicalistes CGT d'Arcelor Mittal, pour défendre son "protectionnisme social". Et de s'attaquer à François Fillon, Emmanuel Macron et les candidats socialistes. © Fournis par JDD Jean-Luc Mélenchon, ici le 11 janvier au Mans (Reuters)Depuis Florange, Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage aux "mains d'or", celles de de la chanson de Bernard Lavilliers qui forgent "l'acier rouge" et qui voudraient "travaillent encore".

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. l'Espace Datapresse - LA BANQUE POPULAIRE ATLANTIQUE

Smartphones: le chinois Huawei vise haut sur le marché mondial . Un carburant vert pour bus et camions disponible en France. Les grands magasins peuvent désormais ouvrir le dimanche à Paris.

INFOGRAPHIE - La croissance va progresser en 2017, mais reste fragile.

figarofr: Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim. © Jose Luis Magana/AP Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim.

La croissance économique du monde sera particulièrement soumise, en 2017, au risque politique, s'accordent la plupart des économistes. Cette incertitude, alimentée par l'arrivée imminente de Donald Trump à la Maison-Blanche ou la montée des nationalismes en Europe, n'empêche pas la Banque mondiale de prévoir une accélération de l'activité planétaire cette année. Pour l'institution de Washington, qui publiait mardi soir ses dernières estimations, le PIB mondial va progresser de 2,7 % en 2017 contre 2,3 % en 2016.

Brexit: 1.000 emplois devraient être déplacés de Londres à Paris, confirme HSBC

  Brexit: 1.000 emplois devraient être déplacés de Londres à Paris, confirme HSBC Le directeur général de HSBC, Stuart Gulliver, a confirmé dans une interview à Bloomberg Television qu'un millier d'emplois de son activité de banque d'investissement à Londres devraient être déplacés à Paris, avec la sortie du marché unique du Royaume-Uni. Interrogé depuis la station de ski suisse de Davos en marge du forum des dirigeants du monde entier, M. Gulliver a expliqué que parmi les divers départements de la banque au Royaume-Uni, c'est son activité d'investissement sur les marchés mondiaux qui serait touchée par la sortie du marché unique confirmée mardi par la Première ministre Theresa May.

Trichet met en garde contre le protectionnisme . 20h02, le 12 octobre 2010, modifié à 20h04, le 12 octobre 2010. Selon Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne (BCE), les États ne peuvent se permettre de tomber dans le travers du protectionnisme ou de s'engager dans des "guerres". "Nous n'avons toujours pas le loisir d'être complaisants.

Fils de la comédienne Néné Komé : Dj Laurent Tall met en valeur la

Les prévisions de la Banque mondiale sont traditionnellement inférieures d'environ un demi-point par rapport à celles du Fonds monétaire international (FMI), attendues la semaine prochaine, car la première tient compte des taux de change du marché, quand le second pondère les PIB nationaux en fonction des parités de pouvoir d'achat.

Par rapport à ses précédentes estimations, remontant au mois de juin, la Banque mondiale est légèrement plus pessimiste, puisqu'elle a retranché 0,1 % de croissance en 2016 et 2017. L'essentiel reste qu'elle table toujours sur une amélioration significative cette année. La dynamique viendra des pays émergents (3,4 %, contre 1,8 % pour les économies développées).

Asie : la hausse se confirme

  Asie : la hausse se confirme Alors que la Bourse de New York a inscrit une deuxième séance de hausse consécutive hier soir, sur fond d'optimisme pour les ventes automobiles, qui ont franchi un nouveau record en 2016 aux Etats-Unis, les places de la zone Asie-Pacifique restent bien orientées en ce début d'année... Ce jeudi matin, Bombay gagne 0,9%, Sydney prend 0,3%, Hong Kong grimpe de 1,4%, avec Singapour, Jakarta s'adjuge +0,4%. Seules les bourses de Seoul (-0,2%) et de Tokyo reculent (-0,4%), tandis que le yen remonte un peu sur les devises à 122,40/$ entre banques...

L'OMC met en garde contre le protectionnisme . 08h00, le 15 octobre 2010, modifié à 08h02, le 15 octobre 2010. Dans un entretien publié vendredi par le quotidien britannique The Guardian, Pascal Lamy, directeur de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré que la montée des tensions sur le marché des changes pouvait aboutir à la mise en œuvre de mesures protectionnistes par les Etats.

Cela fait maintenant quelques années que nous avons changé d'adresse :). Si vous êtes arrivé sur cette page en suivant un lien, nous vous invitons à vous servir du champs de recherche de notre nouvelle adresse : https://www.nintendojo.fr/ ou à mettre à jour vos favoris.

La croissance va progresser en 2017, mais reste fragile. © Banque Mondiale La croissance va progresser en 2017, mais reste fragile.

Dette chinoise

Cette amélioration du paysage mondial s'explique en large partie parce que «beaucoup de grands pays rebondissent après une année 2016 difficile», souligne Franziska Ohnsorge, l'économiste qui supervise les questions de développement à la Banque mondiale. La Russie, le Brésil, le Nigeria ou encore l'Afrique du Sud devraient sortir de récession en 2017, détaille-t-elle. Ce retournement favorable est bien sûr lié, pour ces pays producteurs d'hydrocarbures, à la remontée des prix du pétrole et des matières premières au cours des douze derniers mois.

Parmi les économies émergentes, la plus grande, la Chine, va poursuivre son ralentissement. La Banque mondiale table sur une croissance de 6,5 % cette année, après 6,7 % en 2016, en ligne avec les objectifs officiels du président Xi Jinping. Il y a un an, un freinage brutal de la locomotive chinoise constituait la principale menace pour l'économie mondiale. «Le risque financier, alimenté par la dette très élevée des entreprises, existe toujours autant en Chine, commente Franziska Ohnsorge, mais l'État a les moyens de soutenir ses banques». Et, à quelques mois du 19e congrès du Parti communiste chinois, prévu au second semestre, qui doit conforter le pouvoir de Xi Jinping, l'homme fort de Pékin fera tout pour éviter tout dérapage économique.

La Banque mondiale n'a pas élaboré de scénario sur la politique que pourrait mener Donald Trump. Sans préjuger des tensions que le futur président américain pourrait provoquer avec la Chine ou le Mexique, elle estime que le protectionnisme a d'ores et déjà gagné du terrain en 2016. Et s'inquiète du ralentissement constaté du commerce international, l'un des moteurs de la croissance. Pour muscler l'activité, en particulier dans les pays émergents, la Banque mondiale fidèle à sa ligne, exhorte les États et les entreprises à investir davantage dans les infrastructures et la formation.

Davos : les chefs d’entreprise plus optimistes malgré les incertitudes .
Le sondage annuel réalisé avant l'ouverture du Forum économique mondial 2017 auprès des chefs d'entreprise du monde entier par PwC montre que la confiance dans une reprise est là malgré les risques politiques.Ils sont 38% à se dire très confiants dans leur capacité à augmenter leur chiffre d'affaires et leurs revenus en 2017, contre 35% il y a un an - une proportion qui était la plus faible depuis six ans.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-34150-la-banque-mondiale-met-en-garde-contre-le-protectionnisme/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!