Finance Croissance: les progrès en vue des économies avancées se confirment

17:20  11 janvier  2017
17:20  11 janvier  2017 Source:   Challenges

Asie : encore du vert

  Asie : encore du vert Alors que Wall Street a commencé l'année 2017 sur une note positive pour ses principaux indices, les places de la zone Asie-Pacifique confirment aussi leur orientation favorable, emmenées par la Bourse de Tokyo qui a rouvert ses portes en hausse de 2,5% sur le Nikkei ce mercredi après une pause de 4 jours. Ailleurs, Shanghai progresse de 0,5%, Singapour prend 0,8%, tandis que Sydney, Bombay et Seoul sont stables. Seule la bourse de Hong Kong redonne 0,2%...

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89.

La croissance en légère baisse au 3e trimestre, Moscovici n'y voit pas un

OCDE: (c) Afp © Afp (c) Afp

Selon l'OCDE, les Etats-Unis, le Canada, la France et l'Allemagne manifestent notamment des signes plus soutenus de redressement de la croissance.

Plusieurs des principales économies avancées manifestent des signes plus soutenus de redressement de la croissance, en particulier les Etats-Unis, le Canada, la France et l'Allemagne, selon les données publiées mercredi 11 janvier par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La dynamique de croissance reste également bien orientée dans les pays émergents, à l'exception de l'Inde où des signes d'infléchissement de la croissance apparaissent, suggèrent les indicateurs composites avancés de l'OCDE.

Asie : début de semaine en douceur

  Asie : début de semaine en douceur Les marchés resteront focalisés ces prochains jours sur les attentes vis-à-vis de la politique de Donald Trump, mais leur attention sera égalementVendredi, les chiffres de l'emploi US en décembre ont été globalement bien interprétés : malgré des créations d'emplois inférieures aux attentes (156.000 au lieu de 175.000), les salaires horaires ont progressé plus vite que prévu, de 0,4% sur un mois et de 2,9% sur un an. Ces données confirment que l'économie américaine continue de s'orienter vers le plein emploi, une information de bon augure pour la consommation, qui représente plus des deux-tiers du PIB américain...

Les groupes de paroles : Questions à Nadia Kay, Coach certifié en neurosciences, praticienne en hypnose avancée et psycho-praticienne.

Site web d'information Afrique du Nord: Les femmes du Maghreb évaluent les progrès réalisés après

Ces indicateurs, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité avec six à neuf mois d'avance, font également apparaître des signes d'une amélioration conjoncturelle à court terme au Royaume-Uni, malgré un contexte d'incertitude persistante concernant les modalités de sa sortie de l'Union européenne.

L'indicateur global de l'ensemble de la zone OCDE resté stable à 99,8, tout comme celui de la zone euro, en hausse de 0,1 point à 100,4, signalent une dynamique de croissance stable.

Inflexion positive de la croissance en Chine, au Brésil et en Russie

Une inflexion positive de la croissance est toujours attendue en Allemagne (+0,1 à 100,4) et les signes d'inflexion positive de la croissance qui s'esquissaient lors de la précédente livraison de ces indicateurs, le mois dernier, se confirment pour les Etats-Unis (+0,1 à 99,3), le Canada (+0,1 à 100,1) et la France (+0,1 à 100,6). L'indicateur concernant le Royaume-Uni progresse de 0,2 point à 99,4.

Pour les autres pays du G7 (dont l'indicateur global gagne 0,1 point à 99,7), les indicateurs de l'OCDE dénotent l'apparition de signes d'inflexion positive de la croissance au Japon (+0,1 à 99,9) et une dynamique de croissance stable en Italie (stable à 100,1).

En ce qui concerne les principales économies émergentes, les indicateurs de l'OCDE reflètent une inflexion positive de la croissance en Chine (+0,3 à 99,6), au Brésil (+0,2 à 101,5) et en Russie (+0,2 à 100,6), mais suggèrent l'apparition de signes d'infléchissement de la croissance en Inde (-0,1 à 99,9).

(Avec Reuters)

Comment Bpifrance cocoone les ETI pour les aider à grandir .
Depuis 2016, Bpifrance "cocoone" une cohorte d'entreprises de taille intermédiaire (ETI). L'enjeu? Les aider à franchir un seuil pour en faire des champions internationaux dans leur secteur. Ces ETI de moins de 500 salariés ont été choisies au regard de leur potentiel de croissance et de leurs ambitions à l’étranger. Fanny Letier, en charge de cet accélérateur dédié aux ETI au sein de Bpifrance, explique les actions concrètes menées depuis un an pour les soutenir dans leur développement. Chacune bénéficie notamment d'un dispositif original de mentorat assuré par un capitaine d'industrie ou un patron de grande entreprise.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!