Finance Pour Pierre Gattaz, les projets Le Pen, Mélenchon et Hamon mènent à la catastrophe absolue

11:40  12 avril  2017
11:40  12 avril  2017 Source:   Le Figaro

Gabrielle Guallar et Benoit Hamon : il lui a posé un lapin à leur premier rendez-vous

  Gabrielle Guallar et Benoit Hamon : il lui a posé un lapin à leur premier rendez-vous L'histoire d'une rencontreGabrielle Guallar, Pénélope Fillon, Louis Aliot et Brigitte Macron... Pour son livre Le Couloir de Madame, Alix Bouilhaguet, la rédactrice en chef de L'Émission politique, sur France 2, s'est glissée dans le sillage des compagnes et compagnons de quatre candidats à l'élection présidentielle. Nous vous en dévoilons les bonnes feuilles dans lesquelles Gabrielle Guallar, la compagne de Benoît Hamon, y dévoile pour la première fois les coulisses de sa rencontre avec le candidat socialiste et s'y confie sur son couple.

Le président du Medef estime que les programmes de François Fillon et d'Emmanuel Macron vont dans le bon sens, mais souligne que celui de la droite va plus loin.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active, mais ne Membre Basique Rue Pierre Dupont

figarofr: Pierre Gattaz, le président du Medef © Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Pierre Gattaz, le président du Medef

Le président du Medef estime que les programmes de François Fillon et d'Emmanuel Macron vont dans le bon sens, mais souligne que celui de la droite va plus loin.

«Je suis inquiet»: Pierre Gattaz, le président du Medef, n'y est pas allé par quatre chemins mardi, lors de sa dernière conférence de presse avant le premier tour de la présidentielle. «Deux programmes vont dans le bon sens, celui de François Fillon et d'Emmanuel Macron. Les trois autres, ceux de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, sont des projets hors sol, de vendeurs d'illusion, d'apprentis sorciers. Cela mènerait à la catastrophe absolue», a-t-il insisté. Avant d'ajouter: «on n'a plus les moyens de tenter des solutions hors norme, de faire des essais sur cinq ans. Les Français sont face à un choix déterminant».

Présidentielle : Macron et Le Pen toujours en tête, Mélenchon rattrape Fillon, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions

  Présidentielle : Macron et Le Pen toujours en tête, Mélenchon rattrape Fillon, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions En deux semaines, Jean-Luc Mélenchon gagne 3,5 points, quand Benoît Hamon en perd autant. François Fillon, lui, reste distancé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.Plus inquiétant encore pour le candidat de la droite : la remontée de Jean-Luc Mélenchon amorcée début mars se confirme. Après avoir gagné 1,5 point entre le 9 et le 23 mars, passant de 12% à 13,5%, le candidat de la France insoumise fait un nouveau bond, gagnant 3,5 points supplémentaires pour atteindre la barre des 17%. Autrement dit, si le scrutin avait lieu dimanche, et toujours au regard de la marge d'erreur, Jean-Luc Mélenchon pourrait arriver devant François Fillon et terminer à la troisième place.

Votre ordinateur provoque une activité anormale sur le serveur et nous sommes dans l'obligation de vous refuser la connexion pour préserver notre bande-passante. Peut-être avez-vous installé un logiciel comme l'antivirus AVP dont la nouvelle version scanne sauvagement le site pendant que vous le

Pour le patron des patrons, les projets du FN, de la France insoumise et du PS ont plusieurs défauts majeurs. Philosophiquement, «ils manquent de vision, d'ambition et choisissent le repli». Et ils sont «clivants», opposant les Français les uns aux autres: TPE-PME contre grands groupes, finance contre entreprise, salariés contre actionnaires... Concrètement, ces trois projets passent par une hausse colossale des dépenses publiques - 100 à 125 milliards d'euros pour Marine Le Pen et Benoît Hamon, 175 à 200 milliards pour Jean-Luc Mélenchon, selon les calculs du Medef - qui aboutira inévitablement, pour Pierre Gattaz, à une augmentation de la dette et un coup de massue fiscal pour les ménages et les entreprises. «Un désastre pour la compétitivité», a-t-il alerté mardi, en mettant également en garde contre les conséquences d'une hausse des taux d'intérêt.

Le recours de la fille de Jean-Luc Mélenchon rejeté par le tribunal

  Le recours de la fille de Jean-Luc Mélenchon rejeté par le tribunal Les internautes du monde entier pourront continuer de visionner la vidéo Youtube de Christian Schoettl pendant au moins plusieurs jours. Ce vendredi 7 avril, d'après un jugement que Capital s'est procuré, le Tribunal de grande instance de Paris a considéré que l’assignation délivrée par Maryline Mélenchon à cet ennemi intime de son père était “entachée de nullité”. Le 23 mars, elle avait réclamé au juge des référés qu’il ordonne le retrait d’une vidéo diffusée sur YouTube dans laquelle elle s’estimait diffamée.

Bonjour, Kalligo.com, le magazine en ligne dédié aux assistant(e)s, est désormais fermé. Merci de votre fidélité pendant ces 7 années et à bientôt sur bruneau.fr. Natacha de Kalligo.

«Mélenchon, c'est le scénario du Venezuela, Le Pen celui de l'Argentine»»

«L'euro est un bouc émissaire facile. Ce n'est pas l'euro qui a fait la fiscalité insensée, le compte-pénibilité, les 400 000 normes, les lourdeurs du Code du travail!», a rappelé le président du Medef, alors que Marine Le Pen, et dans une certaine mesure, Jean-Luc Mélenchon, prônent la sortie de la monnaie unique. «Mélenchon, c'est le scénario du Venezuela, Le Pen celui de l'Argentine», a-t-il conclu.

«Emmanuel Macron et François Fillon ont, eux, compris que c'est l'entreprise qui créé des richesses», a poursuivi le patron des patrons. Tout en relevant que le programme Fillon «allait plus loin» dans la baisse des dépenses publiques, des charges des entreprises et ne comportait pas, comme celui d'En marche! un bonus-malus sur les contrats courts. «Je n'appelle pas à voter François Fillon», a toutefois tenu à préciser Pierre Gattaz. Mais le message est tout de même assez clair...

«Le programme Fillon est pragmatique», a même redit le président du Medef, en se montrant confiant sur son acceptabilité sociale. Selon lui, la légitimité de l'élection devrait permettre de réformer rapidement, dans les six premiers mois. Et, en matière de baisse des dépenses publiques, il faudra le faire «en impliquant les fonctionnaires», a-t-il tenu à préciser.

Les crabes Le Pen, Mélenchon et Macron ont fait la course en Guadeloupe .
Il flottait comme un parfum de présidentielle sur la course de crabes qui s'est tenue dimanche en Guadeloupe. Une course de crustacés un peu particulière s'est déroulée en Guadeloupe pour le dimanche de Pâques : Le Pen, Hamon, Fillon et Mélenchon ont disputé une course effrénée sur cinq mètres à Morne-à-l'eau, comme l'a rapporté France TV Info.C'est Marine Le Pen qui l'a emporté, devant Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron qui arrive troisième au classement. "Lâcher le crabe dans la bonne direction".

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-45201-pour-pierre-gattaz-les-projets-le-pen-melenchon-et-hamon-menent-a-la-catastrophe-absolue/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!