Finance EDF : création d'Edvance, jalon essentiel de la refondation du nucléaire français

23:10  17 mai  2017
23:10  17 mai  2017 Source:   Boursier

Loi El Khomri : des décrets publiés in extremis

  Loi El Khomri : des décrets publiés in extremis Le gouvernement a publié ces derniers jours plusieurs décrets d'application de la loi du 8 août 2016, portant sur des dispositions emblématiques du texte. © Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Myriam El Khomri Promise à une réécriture par Emmanuel Macron, toujours contestée par certains syndicats dont certaines sections appellent à un rassemblement à Paris dès ce lundi, la loi travail version Myriam El Khomri poursuit son chemin administratif comme si de rien n'était.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Cette page vous redirigera vers la page d’acceil du centre aide. Si la page n’a pas rediriger, vous pouvez cliquer sur ce lien suivant www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/index-en-vedette-can.asp.

Le Conseil d'Administration du Groupe EDF a approuvé la création de la société Edvance. Elle conclut le rapprochement des ingénieries d'EDF et d'Areva NP. "Il s'agit d'un jalon essentiel dans la refondation de la filière nucléaire française annoncée en juin 2015", explique le groupe.

Edvance prendra en charge les projets de conception (basic design) et de réalisation (études, assistance à l'approvisionnement, montage et mises en service) d'îlots nucléaires et de contrôle commande des nouveaux réacteurs en construction, en France et à l'international.

EDF détiendra 80% du capital de la société et Areva NP en détiendra 20%. Cette nouvelle entité est créée indépendamment de l'acquisition par EDF du contrôle exclusif de 'New Areva NP' programmée pour la fin de l'année 2017.

Macron sera-t-il l'artisan de la transition énergétique ?

  Macron sera-t-il l'artisan de la transition énergétique ? Comme sur bien d'autres sujets, Emmanuel Macron n'était ni le plus écolo, ni le plus "nucléocrate" des candidats. Mais bien qu'elle ne constitue pas le cœur de son programme, les partisans de la transition énergétique misent sur son pragmatisme pour la mettre en œuvre.Sur certains sujets, Emmanuel Macron se montre volontiers ambitieux. Il manifeste ainsi une réelle volonté de massifier la rénovation énergétique des bâtiments, notamment des logements, un projet qui permet de cocher toutes les cases : maîtrise de la consommation d'énergie, baisse des émissions de CO2, lutte contre la précarité énergétique et création d'emplois.

Français Néerlandais.

Discussion autour du baccalauréat Une préparation au bac de français et de philosophie en ligne.

La création d'Edvance conforte le rôle d'EDF en tant que chef de file de la filière nucléaire française. Areva NP se concentre sur son coeur de métier, à savoir la chaudière nucléaire. A ce titre, elle fournit le circuit primaire, les équipements, le contrôle commande de sûreté ainsi que l'instrumentation nucléaire et elle poursuit le développement de ses activités sur la base installée.

"Avec la création d'Edvance, nous franchissons une étape décisive dans la refondation de la filière nucléaire française. Cette entité rassemble, sous une autorité unique, les compétences d'EDF et d'Areva NP pour concevoir et construire les îlots nucléaires des centrales. Ce rapprochement permettra à notre industrie d'être plus performante dans la construction de nouvelles centrales nucléaires et ainsi d'être plus compétitive à l'international comme pour les programmes domestiques", estime Jean-Bernard Lévy, Président Directeur-Général du Groupe EDF.

Reuters © Reuters Reuters

EDF dément leurs rumeurs sur l'objectif de réduction de l'énergie nucléaire .
La date de 2050 a été avancée ce matin par BFM ...EDF a qualifié de "rumeurs malveillantes" les informations publiées par BFMTV ce matin, selon lesquelles l'énergéticien aurait repoussé à 2050 l'objectif d'abaisser à moins de 50% la part du nucléaire dans sa production électrique. Le média explique qu'EDF souhaite remplacer par une vingtaine de nouveaux EPR la majorité de réacteurs français, qui ont vocation à s'arrêter entre 2030 et 2050. Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a pour sa part rappeler la volonté du gouvernement d'atteindre le seuil des 50% en 2025.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!