Finance Impôts: le gouvernement n'exclut plus d'enterrer le prélèvement à la source

11:50  19 mai  2017
11:50  19 mai  2017 Source:   Le Figaro

Australie: une croissance insolente mais toujours plus d'inégalités

  Australie: une croissance insolente mais toujours plus d'inégalités En Australie, le gouvernement conservateur a présenté ce mardi 9 mai son budget très attendu pour 2017-2018. Le pays devrait enregistrer cette année sa 26e année de croissance, soit la plus longue période pour un pays développé. En 2017, cap sur les infrastructures routières et ferroviaires pour relancer l'emploi et garantir les services. Une enveloppe de plusieurs milliards de dollars est annoncée : 8,5 milliards de dollars pour la construction d'une ligne de fret entre Melbourne et Brisbane et plus de 5 milliards pour la construction d'un second aéroport à Sydney.Le budget prévoit également la construction de logements plus abordables.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

figarofr: Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a précisé jeudi sur CNews, que le prélèvement à la source «ne se fera pas» s'il se révèle être une «source de complexité pour les entreprises». Un audit sera réalisé courant juin.

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, réforme phare du quinquennat Hollande qui doit en principe s'appliquer en 2018, est bien en passe d'être reporté. Le secrétaire d'État sortant au Budget, Christian Eckert, avait pourtant essayé de boucler le dossier et de faire appliquer cette réforme au plus vite avant de faire ses cartons. Mais «toute réforme est par définition, réversible» comme avait pu le concéder l'ancien ministre de l'Économie, Michel Sapin. Ce jeudi matin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a confirmé sur le plateau de CNews que le président Emmanuel Macron souhaitait «une pause» sur ce sujet afin d'«étudier le process» et d'«écouter les organisations syndicales, le patronat, les entreprises, les particuliers, pour ne pas alourdir» les procédures. «Si c'est une source de complexité pour les entreprises, nous ne le ferons pas, c'est ce qu'a dit le président de la République», a-t-il indiqué.

Grève générale en Grèce, où les retraités sont frappés par de nouvelles mesures d'austérité

  Grève générale en Grèce, où les retraités sont frappés par de nouvelles mesures d'austérité Les Grecs sont appelés à se mobiliser mercredi contre les nouvelles mesures d’austérité et une énième réforme des retraites. Des écoles fermées, des hôpitaux qui fonctionnent avec un personnel d'astreinte et des transports en commun très perturbés : la Grèce est paralysée par une grève générale, mercredi 17 mai.Les syndicats du public comme du privé protestent contre un énième plan de rigueur qui doit être adopté jeudi au Parlement.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Vendredi dernier, le porte-parole d'En Marche!, Benjamin Griveaux, avait annoncé la réalisation d'un «audit au mois de juin» sur la retenue à la source. «On va regarder cet audit et, si l'expérimentation peut être lancée dans de bonnes conditions, elle sera lancée et si ce n'est pas le cas, il y aura un report», avait-il expliqué sur LCI, sans toutefois préciser la manière dont cet audit serait mené. Il avait néanmoins promis que la réforme ne serait pas «mise à la poubelle».

«Usine à gaz»

En quoi consiste cette réforme? Il s'agit de collecter l'impôt sur le revenu lors du versement du salaire, et non plus un an après, comme c'est le cas actuellement. Chez les salariés, l'impôt sera prélevé par l'employeur, sur la base d'un taux d'imposition calculé et transmis par l'administration fiscale. Pour les retraités, la caisse de retraite se chargera de la collecte. Le gouvernement sortant avait prévu de procéder cet été à un test d'échanges d'informations avec un panel d'entreprises pour s'assurer de la fluidité du dispositif.

Impôts : dernier jour pour les déclarations papier

  Impôts : dernier jour pour les déclarations papier La date limite a été fixée au 17 mai. Toutefois, seuls les foyers avec moins de 28.000 euros de revenus peuvent désormais choisir le formulaire sur papier. © Reuters Impôts : plus que deux jours pour les déclarations papier Si vous êtes « allergique » à la déclaration en ligne, il ne vous reste plus beaucoup de temps pour déclarer vos revenus de 2016. La date limite pour renvoyer les formulaires sur papier a en effet été fixée au 17 mai. Passé ce délai, les contribuables s’exposeront à des pénalités.Les déclarations sur papier devraient toutefois être minoritaires cette année.

Nous avons déménagé ! Pour plus d 'informations sur les prochaines sorties de jeux, rendez-vous sur : http://www.zylom.com/uk/blog/coming-soon/.

Connexion impossible.

Le prélèvement à la source fait l'objet de vives critiques, aussi bien de la part des organisations patronales qui refusent que les entreprises se chargent de la collecte, que de celles de salariés, qui ont longtemps redouté des problèmes de confidentialité. Et plusieurs syndicats de Bercy prédisent «un accident industriel» en cas d'application dès 2018. La droite, qui a pourtant défendu cette mesure pendant des années, s'est elle aussi opposée pendant la campagne présidentielle au projet, qualifié d'«usine à gaz».

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN : Dailymotion

Prélèvement à la source : l'élection d'Emmanuel Macron change la donne


__________________________________________________________________________________________________

Prélèvement à la source: un audit pour rien ? .
Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, a fait savoir ce matin que les détails de l'audit seraient donnés avant les législatives. © Fournis par Boursier Prélèvement à la source: un audit pour rien ? Qu'adviendra-t-il de la réforme du prélèvement à la source qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2018 ? Le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a redit ce mardi matin, au micro de RTL, que des propositions concernant l'audit seraient faites très rapidement au président de la République, "pour vérifier que l'impôt à la source, n'est pas sou

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!