Finance Google accélère dans la réalité virtuelle

15:05  19 mai  2017
15:05  19 mai  2017 Source:   Clubic

Madonna : la claque de Google dont elle se serait bien passée...

  Madonna : la claque de Google dont elle se serait bien passée... Elle a beau avoir vendu plus de 300 millions de disques au cours de sa carrière de plus de 30 ans, Madonna n'en est pas moins "la reine du flop" pour GoogleUne faute de frappe pourrait-elle provoquer une crise diplomatique? Il n'y a cas voir celle que Google a commise, cette semaine, en référence à Madonna pour se le demander. En effet, le moteur de recherche redirige maintenant les internautes qui auront tapé "queen of flop" (la reine du flop) vers la page Wikipedia de l'artiste aux 7 Grammy awards.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

erreur aucun n° de mandat trouvé. Visite virtuelle .

Samsung r�alit� virtuelle Qantas © Fournis par Clubic Samsung r�alit� virtuelle Qantas

La firme de Mountain View annonce un projet de réalité virtuelle ambitieux, s'affirmant de plus en plus comme un acteur incontournable de cette technologie naissante.

Google promet un casque VR autonome pour fin 2017

Et si Google devenait le prochain grand nom dans le monde de la réalité virtuelle ? En emboîtant le pas à l'emblématique HTC Vive, le fabricant annonce le développement d'un casque similaire. Développé en partenariat avec Qualcomm, HTC et Lenovo, il devrait sortir avant fin 2017. Son atout majeur ? A la différence d'HTC Vive, qui nécessite une pièce garnie de caméras et une multitude de marqueurs, le futur bébé de Google devrait fonctionner dans tout type d'environnement. Pour savoir déduire et calculer la position de la personne qui portera ce casque VR, Google s'appuiera sur les rebords des meubles et autres objets naturellement présents. Si la firme parvient à le faire fonctionner chez vous d'une façon aussi précise qu'HTC dans ses pièces spécialement aménagées, ce sera une grande victoire pour la réalité virtuelle en tant que technologie de demain.

Exposition à Paris : "The Enemy", la guerre racontée en réalité virtuelle

  Exposition à Paris : L’expérience The Enemy, présentée en première mondiale à partir de jeudi à l'Institut du monde arabe, à Paris, permet d’aller à la rencontre de six combattants de zone de conflit grâce à la réalité virtuelle. Amilcar Vladimir s’avance dans la salle au sous-sol de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, torse nu et couvert de tatouages. Tout comme Jorge Alberto qui le suit de quelques pas. Ils sont tous les deux Salvadoriens. Le premier appartient au gang Barrio 18 et le second au groupe rival Mara Salvatrucha. Ils viennent parler de l’animosité qui les anime et pousse ces deux bandes à s’affronter dans un combat qui ensanglante le pays.Mais ils ne sont pas physiquement là.

La page que vous essayez de consulter n'existe pas. Vous avez probablement

Serveur momentanément indisponible. Veuillez revenir dans quelques minutes. Google et Microsoft se lancent dans le médical.

Des perspectives très prometteuses avec Google Jump

Le prix de ces futurs gadgets n'a pas encore été révélé, mais il devrait être entre de celui d'HTC Vive (1.000 euros) et d'Oculus Rift (590 euros). Le message est clair : l'ère du VR grand public et bon marché n'est pas encore arrivée. Bonne nouvelle néanmoins : ce casque fonctionnera sans l'aide d'un ordinateur, et encore moins avec celui d'un smartphone. L'autonomie est aussi un grand atout pour un produit de ce type, puisqu'il sera possible de le prendre avec soi lorsqu'on sort à l'extérieur et de jouer avec même dans son jardin, tout comme on prend aujourd'hui son smartphone et l'utilise hors de son domicile, sans même y penser.

Mais ce que la communauté tech attend le plus de ce futur casque, c'est son intégration avec Jump, la plateforme de vidéo en réalité virtuelle de Google. Avec cette plateforme, il sera possible de "marcher" à l'intérieur de vidéos, pour se retrouver au centre de l'action. Si cela se fait, les produits VR de Google ont une longue vie devant eux !

Les développeurs Android peuvent bloquer les apps qui ne passent pas les standards SafetyNet

  Les développeurs Android peuvent bloquer les apps qui ne passent pas les standards SafetyNet Rooter un téléphone, ou une tablette, permet à l’utilisateur d’en faire davantage avec son appareil. Mais la manipulation entraîne son lot de soucis en matière de sécurité. C’est pour cette raison que Netflix a récemment décidé de bloquer l’installation de l’application sur les appareils Android rootés… Aujourd’hui, il semblerait que Google ait décidé de donner cette possibilité à tous les développeurs Android.

Désolé cher visiteur .. Ce site n'est pas optimisé pour Internet explorer. Veuiller svp utliser Google chrome ou bien mozilla firefox Merci.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Voir aussi :

Daydream View : le premier (vrai) casque de réalité virtuelle de GoogleL'avenir de la réalité virtuelle ne se trouve "pas forcément dans le jeu vidéo"

google new logo sq gb © Fournis par Clubic google new logo sq gb

Judy : 36,5 millions d’appareils Android infectés .
Google Play Store, qui permet aux utilisateurs de smartphones Android de télécharger leurs applications, a de nouveau été victime d'une campagne de malware. Selon la firme spécialisée dans la sécurité informatique Checkpoint, plusieurs applis ont passé les tests de sécurité de la firme de Mountain View et se sont avérées être infectées. Google a pris des mesures, mais des dizaines de millions d'utilisateurs auraient été infectés. Checkpoint a appelé ce malware "Judy" du nom du jeu pour mobile Chef Judy infecté. Mais ce qui inquiète est la présence de ces applications sur le Play Store durant plusieurs mois. 36,5 millions d'appareils Android infectés par Judy Le rapport de Checkpoint, publié sur le blog officiel de l'entreprise le 25 mai 2017, fait état d'un malware présent dans pas moins de 41 applications téléchargeables sur Google Play Store. La grande majorité de ces applications ont été développées par l'entreprise sud-coréenne spécialisée dans les jeux mobiles Enistudio. Le but du malware était néanmoins de nature purement monétaire : Judy créait de faux clics sur les publicités. Il semblerait en effet qu'aucune donnée personnelle n'ait été compromise dans cette attaque contre le Play Store, ce qui devrait rassurer les victimes. Toutefois, elles sont nombreuses : les deux attaques distinctes par le malware Judy auraient infecté près de 36,5 millions d'appareils.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-48469-google-accelere-dans-la-realite-virtuelle/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!