Finance Asie : les marchés sous pression après Trump

10:35  09 août  2017
10:35  09 août  2017 Source:   Boursier

Asie : la correction se poursuit avec la Corée du Nord, la Chine en embuscade

  Asie : la correction se poursuit avec la Corée du Nord, la Chine en embuscade Alors que Wall Street s'est affiché en forte baisse ce jeudi soir en clôture, plombé par l'affrontement verbal entre Washington et Pyongyang qui se poursuit, les marchés de la zone Asie-Pacifique reculent de concert ce vendredi matin... Shanghai cède 1,5%, Hong Kong chute de 1,9%, Seoul glisse de 1,8%, Singapour perd 1,2%, Bombay recule de 0,7%, Sydney abandonne 1,4% et Taiwan redonne 0,15%, tandis que la bourse de Tokyo limite son retard à 0,05%... Mardi soir, Donald Trump avait promis à la Corée du Nord "feu et fureur", si elle venait à menacer les Etats-Unis.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. Naissance de la Fondation ESME Sudria, sous l'égide de la Fondation de

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

Alors que Wall Street a prudemment rétrogradé en fin de journée de mardi, après les déclarations offensives de Donald Trump qui a menacé la Corée du Nord de déclencher le "feu et la furie comme le monde ne l'a jamais vu" si Pyongyang venait à poursuivre ses provocations, les places asiatiques reculent de concert ce mercredi matin... Le régime de Kim Jong-un a il est vrai répondu cette nuit qu'il étudiait des tirs de missiles près de l'île américaine de Guam, dans le Pacifique. Pas de quoi rassurer les investisseurs qui craignent donc une escalade verbale dangereuse. Ce matin, la Bourse de Tokyo recule de 1,3%, Seoul chute aussi de 1,1%, Taiwan cède près de 1%, Singapour glisse plus modestement de 0,1% et Hong Kong recule de 0,3% avec Shanghai.

Asie : au rebond, sauf à Tokyo

  Asie : au rebond, sauf à Tokyo Après avoir corrigé la semaine dernière, les marchés de la zone Asie-Pacifique tentent de se reprendre ce lundi, malgré la Bourse de Tokyo qui perd encore 0,95% sur le Nikkei... Ailleurs, Shanghai remonte de 0,8%, Hong Kong reprend 1,1%, Seoul +0,6%, Bombay +0,7% et Singapour s'adjuge 0,6% avec Sydney. La cote américaine a elle aussi tenté de reprendre ses esprits vendredi soir en clôture après une semaine délicate. La prudence est néanmoins restée bien présente sur les marchés US, alors que les opérateurs continuent de suivre de près l'évolution du dossier nord-coréen...

Message d'erreur. Pour accéder à cette page, vous devez être connecté

On Va Sortir : le site des rencontres amicales et sorties entre amis dans votre ville

Après de nouveaux sommets atteints en séance pour le Dow Jones et le S&P500, les prises de bénéfices l'ont emporté hier soir. Le DJ cède finalement 0,15% à 22.085 pts, le Nasdaq recule de 0,21% à 6.370 pts et le S&P perd 0,24% à 2.475 pts.

Côté indicateurs économiques, les prix à la consommation en Chine ont augmenté de 1,4% en juillet en rythme annuel, en légère baisse par rapport à la hausse de 1,5% enregistrée le mois précédent, a annoncé ce mercredi le Bureau national des statistiques. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de l'indice des prix à la consommation de 1,5% en juillet, identique à juin et à mai...

L'indice des prix à la production (PPI) a progressé pour sa part de 5,5% le mois dernier par rapport à juillet 2016, un rythme identique à celui du mois de mai et de juin, conformément aux anticipations.

Affaire russe: l'un des directeurs de campagne de Donald Trump perquisitionné

  Affaire russe: l'un des directeurs de campagne de Donald Trump perquisitionné L'étau continue de se resserrer autour de l'entourage du président américain dans l'affaire de la possible ingérence russe durant l'élection. Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier Depuis le début, Paul Manafort, éphémère directeur de campagne de M. Trump à l'été 2016, période la plus sensible dans cette affaire, est au cœur du dossier, en raison de ses relations avec Moscou et de ses activités et rémunérations obscures.On ne sait pas ce que les agents de la police fédérale, le FBI, ont trouvé en perquisitionnant l'un de ses domiciles, mais la révélation de cette opération comporte déjà en soi plusieurs éléments importants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utlisation de Cookies. En savoir plus. Découvrez le morning zapping de Marc Fiorentino. Chaque matin, recevez gratuitement une vision décapatante et sans langue de bois de l'actualité économique et financière.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Le dollar et le pétrole en mode pause

D'après le Département américain au travail, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de juin 2017 sont ressorties au nombre de 6,16 millions (!), traduisant un niveau record d'emplois vacants, contre un consensus de place de 5,6 millions et un niveau révisé - en hausse - à 5,7 millions pour le mois de mai.

Sur les devises, l'euro campe sur les 1,1740/$ entre banques, tandis que le pétrole consolide sur les 49$ le baril WTI. L'Opep a expliqué hier mardi attendre un meilleur respect de son accord de baisse de la production de pétrole, au terme d'une réunion de deux jours avec d'autres producteurs à Abou Dhabi qui a surtout servi à mettre la pression sur les quatre pays à la traîne des efforts engagés pour rééquilibrer le marché mondial...

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres pays se sont engagés à réduire la production de 1,8 million de barils par jour (bpj) jusqu'en mars 2018 pour résorber l'offre excédentaire de brut. Mais l'Irak et les Emirats arabes unis, membres de l'Opep, ne respectent pas leurs obligations selon les sources secondaires que l'Opep utilise pour surveiller sa production. De même le Kazakhstan et la Malaisie, non membres de l'Opep, ont augmenté leur production ces derniers mois selon l'Agence internationale de l'énergie...

A Abou Dhabi, un comité technique de suivi de l'accord comprenant la Russie, le Koweït et l'Arabie saoudite, plus des représentants du quartier général de l'Opep à Vienne, a rencontré individuellement des responsables de ces différents pays. La réunion de ce comité a été organisée à la demande du comité de suivi ministériel de l'accord, qui s'est réuni le mois dernier en Russie...

Reuters © Reuters Reuters

La vague de démissions de PDG pousse Trump à dissoudre deux conseils économiques .
Le président américain a supprimé le Conseil sur l'industrie et le Forum de stratégie et de politique, suite à une vague de démissions de PDG. Ces derniers protestaient contre les déclarations de Donald Trump après les émeutes de Charlottesville.Rather than putting pressure on the businesspeople of the Manufacturing Council & Strategy & Policy Forum, I am ending both.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-55415-asie-les-marches-sous-pression-apres-trump/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!