Finance Google informera désormais les sites web de leurs publicités énervantes

23:30  09 août  2017
23:30  09 août  2017 Source:   Übergizmo

Facebook utilise l'intelligence artificielle pour détecter les fausses publicités

  Facebook utilise l'intelligence artificielle pour détecter les fausses publicités Vous est-il déjà arrivé de cliquer sur une publicité vantant un produit précis pour finalement être emmené sur quelque chose de totalement différent ? Une mauvaise expérience qui arrive assez souvent. Facebook veut y mettre un terme, sur sa plateforme tout du moins, en faisant appel à l’intelligence artificielle. La société a récemment annoncé partir en guerre contre ces fausses publicités grâce Selon le communiqué officiel, « nous utilisons l’intelligence artificielle et nous avons augmenté nos processus d’analyse humaine pour nous aider à identifier, capturer et vérifier ces agissements.

Cette page n'est pas visible actuellement. Site Web .

Pourquoi les gens utilisent-ils des bloqueurs de publicités, type Adblock ? Il est probable que la majorité des utilisateurs n’ont rien contre le fait que des sites, pour fournir du contenu gratuit, s’appuient sur la publicité. Mais quand un site affiche, dès l’ouverture, des fenêtres pop-up, des vidéos, de la musique, et tout un tas de publicités hyper invasives, on comprend que certaines personnes préfèrent faire table rase et utiliser un bloqueur de pub.

  Google informera désormais les sites web de leurs publicités énervantes © Blandine , übergizmo (FR)

Google va fournir un effort supplémentaire pour prévenir de ces publicités envahissantes, et informera désormais les sites internet qui utiliseraient ce type de publicités. Selon Google :

Adiós, pubs infernales : l'adblocker de Google se dévoile dans une version bêta de Chrome pour Android

  Adiós, pubs infernales : l'adblocker de Google se dévoile dans une version bêta de Chrome pour Android Adiós, pubs infernales : l'adblocker de Google se dévoile dans une version bêta de Chrome pour AndroidIl y en a qui vont être ravis. Attendu – et annoncé – depuis bien longtemps, l’adblocker de Chrome s’apprête enfin à devenir une réalité. Et il sera présent sur les versions desktop comme mobile du navigateur. Une manière pour Google d’enfin rattraper la concurrence, déjà bien installée sur le terrain, mais surtout de déclarer la guerre aux sites et annonceurs dont les publicités se veulent non-respectueuses de sa propre charte – et donc trop intrusives vis à vis de l'utilisateur.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

« Pour aider ces sites à améliorer leur système de publicité, nous passons en revue les sites de façon quotidienne, et enregistrons des vidéos sur ces systèmes qui ne répondent pas aux critères d’exigence du Better Ads Standard. Si un site ne correspond pas à ces critères, le système Ad Experience Report leur enverra des visuels, et une série d’information de la Better Ads Standard, et comment ces problèmes impactent leur site. Dans les semaines qui viennent, nous allons nous occuper d’envoyer des notifications aux sites qui comportent ce genre de problèmes. »

En gros, Google va aider les éditeurs de site internet à mieux gérer leur publicité. En revanche, pas de « punition » : ce sont les éditeurs et propriétaires des sites mis en question qui décideront si ces pubs resteront en place, ou non.

Cependant, il est possible que dans les prochains développements de Chrome, Google bloque automatiquement les publicités qui ne correspondraient pas à certains critères. Récemment, Google a décidé de bloquer les vibrations quand des pubs s’affichent sur l’écran du téléphone lors de l’utilisation de Chrome sur smartphone ou tablette.

Les essais manqués à 30 Mds $ de Google pour acquérir Snapchat .
Google a eu des velléités de racheter Snapchat pour 30 milliards de dollars. Plusieurs tentatives ont eu lieu pour l’instant sans succès.En 2014, Facebook avait affolé les compteurs en déboursant environ 20 milliards de dollars pour s’emparer de l’application mobile de messagerie instantanée WhatsApp. Google pourrait faire de même avec Snap.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-55493-google-informera-desormais-les-sites-web-de-leurs-publicites-enervantes/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!