Finance Cnav : les syndicats dénoncent d'importants retards dans le traitement des nouveaux dossiers de retraite

16:30  10 août  2017
16:30  10 août  2017 Source:   Franceinfo

Île-de-France : 4.000 nouveaux retraités en attente de leurs pensions

  Île-de-France : 4.000 nouveaux retraités en attente de leurs pensions La caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) d'Ile-de-France peine à traiter tous les dossiers de demande de retraite qu''elle reçoit, ce qui entraîne un retard de versements des pensions pour 4.400 personnes.La Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) d'Ile de France "accuse un retard d'à peu près 4.400 dossiers au 31 juillet" a indiqué le ministère à l'AFP. "Pour le mois de juin payable début juillet, c'est 11,7% des droits qui n'ont pas pu être payés à l'échéance", a-t-on ajouté de même source.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

  Cnav : les syndicats dénoncent d'importants retards dans le traitement des nouveaux dossiers de retraite © Fournis par Francetv info

Des milliers de retraités seraient laissés en déshérence par la Cnav. Les agents de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse sont débordés de travail. Leur mission quotidienne, traiter les demandes d'ouverture de droit à la retraite, n'est plus remplie. Ces derniers mois, les dossiers s'accumulent et 20 000 néo-retraités seraient actuellement en attente. Ils doivent donc vivre sans ressources pendant plusieurs mois. Les syndicats de la Cnav pointent du doigt les manques d'effectifs.

Fermeture des points d'accueil physique de la Cnav

Depuis dix ans, le nombre d'agents à la Cnav a diminué de manière conséquente, selon les syndicats. Aujourd'hui, tout est informatisé et les assurés sont fortement encouragés à passer par internet pour déposer leur dossier. Mais la dématérialisation ne change rien au problème, selon Alexandre Tétard de la CGT : "La direction avance la retraite en ligne comme une solution. Mais nous avons fermé tous nos points d'accueil et l'assuré éprouve de nombreuses difficultés pour joindre un technicien dans des délais raisonnables pour avoir une réponse précise sur l'état d'avancement de son dossier."

Agriculture : Macron présentera des mesures à la mi-octobre

  Agriculture : Macron présentera des mesures à la mi-octobre Le président de la République avait notamment promis un plan de 5 milliards d'euros d'investissements sur cinq ans pour l'agriculture. Les états généraux doivent permettre d'avancer sur le fléchage de ces investissements. Interrogé sur la grogne parmi les agriculteurs après l'annonce d'un transfert de certains crédits de la Politique agricole commune (PAC) pour financer des promesses du précédent gouvernement, l'Elysée a expliqué que "le président souhaite se concentrer sur la prochaine PAC, un dossier prioritaire sur lequel la France sera force de proposition".

Une nouvelle loi sur le transport des animaux demandée par un groupe.

Selon les syndicats, 20 000 dossiers seraient en suspens rien qu'en Île-de-France. Le chiffre est vivement contesté par la direction. Pascal Émile, directeur délégué de la Cnav admet tout de même les difficultés rencontrées par la Caisse en ce moment, mais pour d'autres raisons : "Depuis le début de l'année, le niveau de dépôt de demandes de retraites s'est largement accéléré. Les effets d'annonces de réformes de retraites font que les gens demandent plus précocement leur demande de dossier".

"Tous les dossiers seront traités", selon la Cnav

Les retards ne touchent pas que la Cnav de Paris. Celle de Rouen ou Marseille rencontrent les mêmes difficultés. Jusqu'à 2016, la Cnav ouvrait 8 000 dossiers de retraites par mois contre 10 000 cette année. La Caisse s'engage à ce que tous les dossiers soient traités dans les temps, à condition d'avoir fait sa demande au moins quatre mois à l'avance.

Les valeurs bancaires plombées par de gros dégagements .
Le secteur flanche après ses recordsToutes les valeurs du STOXX 600 Europe Banque sont en baisse en milieu de séance. Les replis les plus importants sont à chercher du côté de Commerzbank, Deutsche Bank, Natixis et Crédit Suisse, qui cèdent plus de 3%, tandis que la Société Générale, Crédit Agricole et BNP Paribas font un beau tir groupé à -2,8%. Globalement, l'indice sectoriel chute de -1,8% alors que le STOXX 600 Europe recule de -0,83% dans le même temps.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!