Finance Snap déçoit encore, carnage boursier en vue à Wall Street

11:05  11 août  2017
11:05  11 août  2017 Source:   Boursier

Wall Street ouvre en hausse pour la première séance du mois

  Wall Street ouvre en hausse pour la première séance du mois Wall Street a débuté dans le vert la première séance du mois mardi, continuant à profiter d'une bonne saison de résultats d'entreprises: le Dow Jones gagnait 0,34% et le Nasdaq 0,16%. Vers 14H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 74,93 points à 21.966,05 points. Il se rapproche ainsi du seuil des 22.000 points, un élément signalé peu avant l'ouverture dans un tweet du président Donald Trump: "Le marché des actions pourrait grimper jusqu'à un (nouveau) record aujourd'hui, à 22.000 points. Il était à 18.000 il y a seulement 6 mois le jour de l'élection".

Facebook va ( encore )

JF 18, Elles ont 18 ans et encore fraiches.

La dernière séance de la semaine s'annonce très compliquée pour Snap à Wall Street. Le titre du propriétaire de l'application de messagerie Snapchat s'est effondré de plus de 17% dans des échanges après-bourse hier soir après l'annonce de résultats pour le moins décevants.

Les pertes se creusent

Au deuxième trimestre, Snap a en effet creusé ses pertes, à 443,1 millions de dollars, soit 0,36 dollar par action, contre un déficit de 115,9 M$ ou un bpa de -0,14$ il y a un an. Le chiffre d'affaires a bien été multiplié par deux sur un an à 181,7 millions de dollars mais les analystes tablaient sur un niveau plus élevé à 185,8 M$.

Les essais manqués à 30 Mds $ de Google pour acquérir Snapchat

  Les essais manqués à 30 Mds $ de Google pour acquérir Snapchat Google a eu des velléités de racheter Snapchat pour 30 milliards de dollars. Plusieurs tentatives ont eu lieu pour l’instant sans succès.En 2014, Facebook avait affolé les compteurs en déboursant environ 20 milliards de dollars pour s’emparer de l’application mobile de messagerie instantanée WhatsApp. Google pourrait faire de même avec Snap.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Liseuse documents eyrolles. Street art - Villeglé.

La croissance de la base d'utilisateurs ralentit

Autre point négatif pour Snap, la croissance de sa base d'utilisateurs commence à ralentir puisque le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens a atteint 173 millions au deuxième trimestre, contre 143 millions il y a un an et 166 millions sur les trois premiers mois de l'année. Le consensus tablait sur 175,2 millions. Instagram Stories, l'équivalent de Snapchat lancé il y a un an, avait par exemple plus de 250 millions d'utilisateurs au 2 août, contre 200 millions en avril.

Les dirigeants tentent de rassurer

Evan Spiegel, co-fondateur de Snapchat, a tenté de rassurer les investisseurs lors de la conférence téléphonique suivant la présentation des comptes: "Nous avons toujours été les derniers à rivaliser avec les entreprises géantes et nous avons toujours pu développer nos activités sur des marchés très concurrentiels et saturés par nos concurrents parce que nous sommes très axés sur l'innovation".

Uber : l'avenir de sa filiale de prêt de voitures est incertain

  Uber : l'avenir de sa filiale de prêt de voitures est incertain Selon le Wall Street Journal, Uber serait actuellement en train de réfléchir à l’avenir de Xchange Leasing, sa filiale de location de véhicules aux chauffeurs utilisant son application. Si pour le moment, l'issue reste encore floue, jusqu'à 500 personnes pourraient être licenciées.Cette filiale de Uber cherchait, lors de sa création, à attirer de potentiels chauffeurs qui n'avaient pas la possibilité de contracter un crédit auprès de banques pour acheter une voiture. En effet, les chauffeurs bénéficiant de ce programme louent auprès d'Uber leur véhicule à un prix bien moindre que l'investissement nécessaire à l'achat d'une voiture.

Média. The St -Louis Forts and Châteaux.

Est-il possible de gérer nos biens en vue d'un trésor qui nous attend dans le

Le dirigeant a également mis l'accent sur le fait que sa société ne cherchait pas à devenir la plus grosse possible mais à être présente sur les marchés les plus lucratifs (comme les Etats-Unis) et à rendre ses utilisateurs plus addictifs à l'application. "Nous devrions ajouter plus de 10 millions d'utilisateurs actifs quotidiens dans le reste du monde pour chaque million d'utilisateurs aux États-Unis et au Canada afin de générer la même somme s'argent".

"Snap a un énorme potentiel si elle parvient à capitaliser sur l'opportunité d'être une plate-forme alternative pour les annonceurs", mais la société est "sous pression sur plusieurs fronts", explique à Bloomberg, James Cakmak, analyste chez Monness, Crespi Hardt&Co.

Fin de la première période de lock-up

Outre les résultats, le titre a été pénalisé ces derniers jours par la fin de la première période de lock-up le 31 juillet. Jusqu'à cette date, tous les insiders, dirigeants compris, ne pouvaient en effet pas céder leurs titres sur le marché suite à l'IPO. Les deux co-fondateurs ont d'ailleurs indiqué qu'ils ne comptaient pas vendre leurs titres cette année même s'ils en ont le droit. Pas certain que cela suffise à rassurer le marché.

Reuters © Reuters Reuters

Après le drame de Charlottesville, Donald Trump lâché par Wall Street .
Vendredi soir, le gourou de Wall Street Carl Icahn, dont la nomination comme « conseiller spécial » du président en charge de la régulation avait fait grand bruit, a quitté le navire. La lune de miel entre Donald Trump et Wall Street semble définitivement terminée. La tempête déclenchée par le drame de Charlottesville a déferlé sur les marchés américains en fin de semaine dernière. La Bourse de New York a connu sa pire séance des trois derniers mois jeudi: le Dow Jones a lâché 1,24 % et le Nasdaq a chuté de près de 2 %. Et l'ambiance est restée maussade vendredi.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-55618-snap-decoit-encore-carnage-boursier-en-vue-a-wall-street/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!