Finance La Corée du Nord continue de peser sur Wall Street à l'ouverture

12:15  11 août  2017
12:15  11 août  2017 Source:   AFP

Wall Street ouvre en hausse pour la première séance du mois

  Wall Street ouvre en hausse pour la première séance du mois Wall Street a débuté dans le vert la première séance du mois mardi, continuant à profiter d'une bonne saison de résultats d'entreprises: le Dow Jones gagnait 0,34% et le Nasdaq 0,16%. Vers 14H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 74,93 points à 21.966,05 points. Il se rapproche ainsi du seuil des 22.000 points, un élément signalé peu avant l'ouverture dans un tweet du président Donald Trump: "Le marché des actions pourrait grimper jusqu'à un (nouveau) record aujourd'hui, à 22.000 points. Il était à 18.000 il y a seulement 6 mois le jour de l'élection".

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

La Bourse de New-York ouvre en baisse jeudi, les investisseurs se montrant toujours frileux face à l'escalade de tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis © Fournis par AFP La Bourse de New-York ouvre en baisse jeudi, les investisseurs se montrant toujours frileux face à l'escalade de tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis

Wall Street a ouvert en baisse jeudi, l'escalade des tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis continuant à peser sur le marché: le Dow Jones perdait 0,46% et le Nasdaq 0,83%.

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 102,49 points à 21.946,38 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, 52,94 points à 6.299,39 points. L'indice élargi S&P 500 reculait de 14,87 points, soit 0,60%, à 14,87 points.

ONU: Pékin et Washington s'accordent pour sanctionner plus durement Pyongyang

  ONU: Pékin et Washington s'accordent pour sanctionner plus durement Pyongyang Le Conseil de sécurité de l’ONU doit voter ce samedi 5 août une nouvelle résolution, la septième, qui sanctionne plus durement la Corée du Nord, suite aux deux tirs intercontinentaux du 3 et du 28 juillet dernier. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau L’administration Trump avait envisagé un embargo sur le pétrole qui aurait largement ralenti le programme nucléaire de Pyongyang, mais qui aurait eu aussi des conséquences humanitaires dramatiques sur la population nord-coréenne.À la place, Washington est donc parvenu à convaincre Pékin de cibler les exportations nord-coréennes et principalement celles de charbon et de minerais.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Cette page n'est pas visible actuellement. CONSULTEZ LE SITE DU SERVICE DE LA FORMATIOn Continue .

La Bourse de New York avait enregistré une légère baisse mercredi, les investisseurs se montrant déjà frileux face au contexte géopolitique: le Dow Jones avait cédé 0,17% et le Nasdaq 0,28%.

Dernier élément en date, la Corée du Nord a annoncé jeudi qu'elle peaufinait un plan pour tirer quatre missiles de portée intermédiaire vers Guam, territoire américain dans le Pacifique-ouest.

La baisse affectait tous les secteurs du marché.

"La rhétorique enflammée n'aide pas à résoudre les tensions diplomatiques et cela fournit une excuse clé en main aux investisseurs pour encaisser des bénéfices, ou au moins pour contenir pour l'instant leur fièvre acheteuse sur un marché dont nombreux pensent qu'il était mûr de toute façon pour un repli", a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

L'ONU durcit un peu plus les sanctions contre la Corée du Nord

  L'ONU durcit un peu plus les sanctions contre la Corée du Nord L'ONU a voté à l'unanimité samedi 5 août les sanctions les plus fermes jamais adoptées contre un pays. Le Conseil de sécurité prive ainsi la Corée du Nord d'un milliard de dollars de revenus chaque année en interdisant les exportations essentielles au régime de Kim Jong-un. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Pyongyang a désormais l'interdiction de vendre du charbon, des minerais de fer et les produits issus de sa pêche. En tout, c'est un tiers de ses revenus qui sont visés par cette nouvelle résolution de l’ONU.

Le support n'existe pas.

L'indice S&P 500 a pris environ 10% depuis le début de l'année et le Dow Jones a enchaîné jusqu'à lundi une série de neuf records d'affilée.

- La distribution en difficulté -

Dans l'immédiat, les indicateurs américains n'apportaient guère de soutien à la Bourse puisque les prix à la production ont reculé en juillet, alors que les analystes s'attendaient à une progression.

"Malgré la conviction des économistes que l'inflation est prête à accélérer, les prix reculent", a mis en avant Chris Low de FTN Financial dans une note.

À ce sujet, les investisseurs se tourneront vendredi sur l'indice des prix à la consommation (CPI).

Avant cela, ils ont également pris connaissance d'une hausse plus importante que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Sur le front des résultats d'entreprises, le secteur de la distribution est en première ligne jeudi.

Les grands magasins Macy's et l'enseigne Kohl's "ont dépassé les attentes, qui avaient été revues à la baisse, malgré le manque de croissance de leurs ventes, la réponse à leurs chiffres a toutefois été mitigée", a commenté Patrick O'Hare.

Corée du Nord : Pyongyang balaie l'offre de dialogue de Séoul

  Corée du Nord : Pyongyang balaie l'offre de dialogue de Séoul Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères estime que les propositions de son homologue sud-coréen ne sont pas sincères. © Fournis par Francetv info Fait extrêmement rare, les chefs de la diplomatie de la Corée du Nord et de la Corée du Sud se sont rencontrés brièvement. L'entrevue eut lieu à Manille, la capitale des Philippines. Mais Pyonyang a refusé la main tendue par Séoul, a rapporté l'agence sud-Coréenne Yonhap, lundi 7 août.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente de Macromédia Flash Player. Voulez-vous la télécharger maintenant?

Macy's perdait 4,43% à 22,01 dollars, son chiffre d'affaires au deuxième trimestre a baissé de 5,4% par rapport à un an plus tôt, ce que l'entreprise attribue notamment à la réduction de son nombre de magasins.

Le chiffre d'affaire de Kohl's a reculé de 0,9% et son titre perdait 8,87% à 38,21 dollars.

Après la clôture ce sera au tour de Nordstrom (-2,01% à 45,94 dollars).

Le groupe de médias 21st Century Fox a annoncé mercredi après la clôture des résultats trimestriels décevants, en raison d'une baisse des recettes des studios 20th Century Fox, qui a occulté la bonne performance de ses chaînes câblées. Son titre avançait toutefois de 2,22% à 28,52 dollars.

Le marché obligataire montait légèrement: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, baissait à 2,218% contre 2,248% mercredi soir et celui des bons à 30 ans à 2,801%, contre 2,824%.

Après le drame de Charlottesville, Donald Trump lâché par Wall Street .
Vendredi soir, le gourou de Wall Street Carl Icahn, dont la nomination comme « conseiller spécial » du président en charge de la régulation avait fait grand bruit, a quitté le navire. La lune de miel entre Donald Trump et Wall Street semble définitivement terminée. La tempête déclenchée par le drame de Charlottesville a déferlé sur les marchés américains en fin de semaine dernière. La Bourse de New York a connu sa pire séance des trois derniers mois jeudi: le Dow Jones a lâché 1,24 % et le Nasdaq a chuté de près de 2 %. Et l'ambiance est restée maussade vendredi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!