Finance Pétrole: l'AIE entrevoit un rééquilibrage mais critique l'Opep

20:26  11 août  2017
20:26  11 août  2017 Source:   AFP

Asie : les marchés sous pression après Trump

  Asie : les marchés sous pression après Trump Alors que Wall Street a prudemment rétrogradé en fin de journée de mardi, après les déclarations offensives de Donald Trump qui a menacé la Corée du Nord de déclencher le "feu et la furie comme le monde ne l'a jamais vu" si Pyongyang venait à poursuivre ses provocations, les places asiatiques reculent de concert ce mercredi matin... Le régime de Kim Jong-un a il est vrai répondu cette nuit qu'il étudiait des tirs de missiles près de l'île américaine de Guam, dans le Pacifique. Pas de quoi rassurer les investisseurs qui craignent donc une escalade verbale dangereuse.

Il n'existe pas de document avec cet identifiant.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Une raffinerie de pétrole à Shuaiba au Koweït, le 16 avril 2017 © Fournis par AFP Une raffinerie de pétrole à Shuaiba au Koweït, le 16 avril 2017

L'AIE estime que le marché du pétrole est en train de se rééquilibrer grâce à une demande plus importante que prévu cette année mais pointe du doigt une faible résolution de l'Opep à limiter sa production.

L'Agence internationale de l'Énergie a légèrement revu à la hausse vendredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2017, après un solide deuxième trimestre.

Elle anticipe une progression de la demande de 1,5 million de barils par jour (mbj) pour atteindre 97,6 mbj en 2017, soit 0,1 mbj de plus que lors de la précédente estimation en juillet.

Les revenus du pétrole ont chuté au Venezuela en 2016

  Les revenus du pétrole ont chuté au Venezuela en 2016 Les revenus du pétrole ont chuté au Venezuela en 2016 © Fournis par www.challenges.fr pétrole Venezuela Outre la baisse des cours, le manque d'investissements pour l'exploration et l'entretien des installations pétrolières expliquent la baisse des revenus de la compagnie pétrolière publique.La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a annoncé samedi que son chiffre d'affaires avait fondu d'un tiers (-33,5%) en 2016, en raison de la chute des cours du brut, alors que le pays traverse sa pire crise politique depuis des décennies.

Message d'erreur. Pour accéder à cette page, vous devez être connecté

Site en maintenance La tromperie n’est pas un sujet à prendre à la légère et ses conséquences

La demande a en effet été solide au deuxième trimestre, selon les chiffres préliminaires dont dispose l'AIE, note l'organisation dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier.

Pour 2018, la croissance devrait légèrement ralentir à 1,4 mbj (inchangé par rapport au mois dernier) pour atteindre 99 mbj.

Les chiffres de référence ont été révisés par rapport à la précédente publication, l'AIE disposant de nouvelles données sur les années passées.

"Les producteurs devraient être encouragés par la demande, qui progresse sur un an plus vite que ce qui avait été estimé initialement", souligne l'agence, qui regroupe des 29 pays développés également membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

[Info RFI] La dette cachée du Congo-Brazzaville

  [Info RFI] La dette cachée du Congo-Brazzaville C'est une information RFI. La dette publique du Congo-Brazzaville atteint 120% du Produit intérieur brut. En mars dernier, le FMI qui est en discussion avec Brazzaville sur éventuel programme d'aide budgétaire, avait annoncé un chiffre bien inférieur, 77 % C'était un secret bien gardé mais en juin dernier, Brazzaville, affaibli par ses défauts de paiement répétés, a finalement dû révéler au FMI l'ampleur des dégâts: une dette de 120% du PIB, soit presque deux fois le taux autorisé au sein de la zone CEMAC.En cause : la réalité des comptes du gouvernement congolais en Chine.

"Le marché se rééquilibre", note-t-elle, alors qu'une offre supérieure à la demande a entraîné une chute des cours du pétrole il y a trois ans. Les cours se sont peu ou prou stabilisés autour de 50 dollars le baril récemment.

- La résolution de l'Opep à l'épreuve -

Mais l'AIE met en garde certains pays producteurs qui ne tiennent pas leurs promesses de réduction de la production.

"Il y aurait plus de confiance dans la pérennité du rééquilibrage (du marché) si certains producteurs participant aux accords de production ne montraient pas... des signes d'affaiblissement de leur résolution", note-t-elle.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres pays partenaires (dont la Russie) ont décidé fin 2016 de réduire leurs extractions jusqu'en mars 2018 pour limiter l'offre sur le marché mondial et tenter de redresser les prix du baril.

Ces pays se sont encore réunis en début de semaine pour une réunion technique à Abou Dhabi, au cours de laquelle ils ont une nouvelle fois promis de respecter des réductions de leur production.

Le critique gastronomique Christian Millau, cofondateur du "Gault & Millau", est mort

  Le critique gastronomique Christian Millau, cofondateur du Le journaliste de 88 ans était l'un des pères de la "nouvelle cuisine", qui a révolutionné la gastronomie française. © Fournis par Francetv info Le journaliste et critique gastronomique Christian Millau, cofondateur du célèbre guide Gault & Millau, est mort samedi à l'âge de 88 ans, a annoncé lundi le directeur général du guide, Côme de Chérisey.Après une carrière de journaliste dans différents médias, Christian Millau avait lancé en 1969 le premier guide Gault & Millau, avec son confrère Henri Gault, lui-même décédé en 2000.

Paris Hilton serait prête à épouser son jeune mannequin et avoir des enfants.

Liseuse documents eyrolles. Atelier 8 (pages 107 à 112) - Numérisez une voiture à l'aide d'un bras

Mais pour les pays de l'Opep, le taux de conformité à ces exigences a chuté à 75% en juillet après 77% en juin, selon l'AIE. Pour les pays hors-Opep ce taux est à seulement 67%.

La Libye et dans une moindre mesure le Nigeria - deux pays de l'Opep pour l'instant exemptés de restriction de leur production en raison de problèmes géopolitiques qui les affecte - ont ouvert un peu plus les vannes.

L'AIE pointe aussi du doigt plusieurs mauvais élèves qui n'ont pas bien respecté les accords de limitation, dont des gros producteurs comme l'Algérie, l'Irak et les Émirats arabes unis.

Le géant saoudien a en revanche réduit sa production un peu au-delà de ses engagements.

"Pour que le rééquilibrage se maintienne, les producteurs qui se sont engagés (à limiter leur production) jusqu'en mars 2018 doivent convaincre le marché qu'ils sont tous dans le même bateau", souligne l'AIE. "Il n'apparaît pas tout à fait clairement que ce soit le cas aujourd'hui".

Les explications de Jean-Michel Apathie après sa remarque sexiste sur la robe d'Audrey Crespo-Mara .
Le journaliste défend ses propos après la polémiqueIl enfonce le clou. Jean-Michel Apathie a beau avoir été critiqué, voire moqué sur la Toile, le journaliste politique a tenu à légitimer ses propos. Vendredi soir, le chroniqueur s'était déclaré offusqué par la tenue rouge d'Audrey Crespo-Mara alors que la présentatrice ouvrait le JT de 20H de TF1 avec les attentats sanglants perpétrés à Barcelone la veille. Jean-Michel Apathie a éclairci sa position après la volée de bois vert qu'il a subi de la part des internautes.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-55749-petrole-laie-entrevoit-un-reequilibrage-mais-critique-lopep/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!