Finance La Société Générale cherche à solder le dossier libyen aux Etats-Unis

09:20  09 octobre  2017
09:20  09 octobre  2017 Source:   Boursier

Attentat du consulat américain en Libye: procès du principal suspect

  Attentat du consulat américain en Libye: procès du principal suspect Ce lundi, comparaît aux Etats-Unis un Libyen accusé d'avoir dirigé l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, en 2012. Quatre personnes avaient été tuées, dont l'ambassadeur des Etats-Unis. Le Libyen Ahmed Abou Khattala comparaît, devant un tribunal fédéral à Washington, pour meurtre et soutien au terrorisme, et doit répondre de 18 chefs d'accusation. Il est accusé d'avoir mené une attaque à Benghazi, contre le complexe diplomatique américain, le jour du onzième anniversaire des attentats du 11-Septembre.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Cette page n'est pas visible actuellement. University of Quebec - Trois Rivieres.

Une transaction serait en cours de négociations...

La Société Générale négocie un arrangement avec la justice américaine dans le dossier libyen. La nouvelle a été annoncée par Bloomberg après des informations obtenues dans un procès connexe aux prud'hommes. La banque a fait savoir, comme il est d'usage en pareille circonstances, qu'elle "collabore pleinement avec les autorités" pour ces faits remontant à la période 2005 à 2009. Elle avait déjà indiqué dans son rapport annuel avoir fait l'objet d'une demande de documents de la justice américaine dès 2014 puis de la SEC en décembre dernier.

En mai dernier, la banque rouge et noire avait déjà cassé sa tirelire pour solder un contentieux en Libye devant la justice britannique. Un accord transactionnel avait été signé avec la Libyan Investment Authority, pour clore le litige civil relatif à des opérations commerciales remontant à 2007 pour un montant de -963 ME. Le fonds réclamait initialement 1,9 MdE. A priori, l'action pénale reste pendante outre-Manche.

Reuters © Reuters Reuters

Les nuages qui s'amoncellent sur Airbus poussés par les Etats-Unis ? .
'Le Monde' revient sur l'accumulation de déboires de l'industriel européen dans un long article. Le quotidien a aussi interrogé Tom Enders ...Les déboires judiciaires d'Airbus trouvent leur origine aux Etats-Unis, affirme 'Le Monde' dans gros papier traitant de la tempête que traverse actuellement l'avionneur, mis en cause dans des affaires de corruption par les autorités de plusieurs pays européens.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-65096-la-societe-generale-cherche-a-solder-le-dossier-libyen-aux-etats-unis/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!