Finance Epargne salariale : les Français misent encore beaucoup sur le monétaire

12:55  11 octobre  2017
12:55  11 octobre  2017 Source:   Boursier

Le labo pharmaceutique Boehringer va vendre son site de Loire-Atlantique

  Le labo pharmaceutique Boehringer va vendre son site de Loire-Atlantique Le laboratoire allemand prévoit de vendre ce site de 111 salariés, dédié à la fabrication de génériques d'ici à 2019. Aucun repreneur n'a encore été identifié.Le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim a annoncé aux syndicats, mardi 3 octobre, un projet de cession du site de Saint-Herblon (Loire-Atlantique) qui emploie une centaine de salariés, a-t-on appris de sources concordantes.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. Digimind vous parle d'e-réputation le 24 janvier sur le Forum E

Les fonds monétaires ont capté 30% des flux de versement au premier semestre. De quoi étonner sachant que l’épargne salariale est plutôt constituée dans une optique de moyen-long terme

Epargne salariale : les Français misent encore beaucoup sur le monétaire © Reuters Epargne salariale : les Français misent encore beaucoup sur le monétaire

Les Français se méfient des actions, y compris en matière d’épargne salariale. Les dernières statistiques de l’Association française de la gestion financière (AFG) en donnent un aperçu. Certes, l’association souligne que 60% de l’encours de l’épargne salariale est investi en actions : soit environ 78 milliards d’euros sur un total de 130 milliards d’euros à fin juin 2017.

« Le capital-investissement français dépassera le britannique bien avant 2020 » (AFIC)

  « Le capital-investissement français dépassera le britannique bien avant 2020 » (AFIC) Le capital-risque pour les startups n’est pas le seul à enchaîner les records : tout le secteur du private equity, qui investit dans les PME et ETI non cotées en Bourse, enregistre une forte accélération des montants levés et du nombre d’entreprises soutenues. « C’est porteur pour l’économie française » insiste le président de l’Association française des investisseurs pour la croissance (AFIC), Olivier Millet. Si le métier de « VC » (venture capitalist) est devenu aussi « cool » que celui de startupper ces dernières années, pour autant le capital-risque n'est qu'une des facettes du capital-investissement (le financement des entreprises non cotées en Bourse de tout

Cette page n'est pas visible actuellement. Page des programmes encore ouverts.

Ceci étant, une grande partie de cet investissement en actions est opérée au sein des fonds d’actionnariat salariés (c’est-à-dire en titres des entreprises dans lesquelles les salariés travaillent).

Peu d’actions hors actionnariat salarié

Si l’on regarde en revanche les seuls fonds diversifiés (pour lesquels les salariés ont le choix), la tendance change nettement. On peut estimer que sur un total d’encours de 81 milliards d’euros, les encours en actions s’élèvent à seulement 29 milliards d’euros, soit moins de 36%.

L’AFG ne donne pas plus d’indications sur la composition de ces fonds « hors actionnariat salarié ». Mais selon Eres, la part du monétaire était de 31% à la fin de l’année 2016.

Près de 3 milliards d’euros sur le monétaire

Epargne salariale : les Français misent encore beaucoup sur le monétaire

  Epargne salariale : les Français misent encore beaucoup sur le monétaire Les fonds monétaires ont capté 30% des flux de versement au premier semestre. De quoi étonner sachant que l’épargne salariale est plutôt constituée dans une optique de moyen-long terme Les Français se méfient des actions, y compris en matière d’épargne salariale. Les dernières statistiques de l’Association française de la gestion financière (AFG) en donnent un aperçu. Certes, l’association souligne que 60% de l’encours de l’épargne salariale est investi en actions : soit environ 78 milliards d’euros sur un total de 130 milliards d’euros à fin juin 2017.

Ce script n'a pas été exécuté manuellement à partir de index.php ou a été exécuté directement par un robot. cliquer ici pour confirmer votre requête et que vous n'êtes pas un robot.

SITE FERMÉ Cliquez ici pour aller sur le site Networkvisio.

Depuis plusieurs années, le monétaire est en effet un pilier de l’actionnariat salarié. Et visiblement, il a conservé la confiance des épargnants au premier semestre puisqu’il a été le principal réceptacle des versements. Sur 10,3 milliards d’euros versés, 2,9 milliards d’euros ont été dirigés vers des supports monétaires (28%) d’après l’AFG. À titre de comparaison, les fonds actions n’ont reçu que 17% des flux et les fonds diversifiés (23%).

Ce goût pour le monétaire fait régulièrement réagir les professionnels. Il est en effet peu efficace sur le plan financier sachant que la performance moyenne des fonds monétaires a été de -0,14% en 2016. Par ailleurs, il étonne d’un point de vue stratégique. Le monétaire est un support de court terme alors que l’épargne salariale a un horizon plus long qui en théorie devrait permettre aux épargnants de diversifier un peu plus leurs placements sans pour autant prendre des risques inconsidérés.

Participation, intéressement : Macron ressort sa marotte .
Alors que les effets de la loi Macron sur l'épargne salariale commencent à se faire sentir, le président de la République a annoncé vouloir aller plus loin dès 2018, en revisitant les dispositifs de participation et d'intéressement. "Revisiter cette belle invention gaulliste de l'intéressement et de la participation", voilà le souhait du président de la République exprimé lors de son passage sur TF1 le 15 octobre 2017. Si le général de Gaulle n'a en réalité instauré que le dispositif de participation aux résultats de l'entreprise, l'intérêt d'Emmanuel Macron pour l'épargne salariale n'est pas nouveau.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-65509-epargne-salariale-les-francais-misent-encore-beaucoup-sur-le-monetaire/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!