Finance BNP Paribas arrête de financer certains projets d'hydrocarbures

12:35  12 octobre  2017
12:35  12 octobre  2017 Source:   Challenges

BNP Paribas va cesser de financer les projets polluants

  BNP Paribas va cesser de financer les projets polluants La banque a pris un certain nombre d'engagements en faveur de la transition énergétique ...Les organisations environnementales qui militent en faveur de l'arrêt du financement des projets polluants verront d'un bon oeil les nouveaux engagements pris ce matin par BNP Paribas, qui a décidé de durcir sa politique en la matière, du moins envers les entreprises dont l'activité principale consiste à exploiter gaz et pétrole de schiste ou sables bitumineux. La banque française renonce en revanche sans condition à financer des projets pétroliers ou gaziers en Arctique.

Le groupe a également décidé de ne plus financer les projets "majoritairement dédiés au transport et à l'exportation de gaz et de pétrole de schiste ou de pétrole issu des sables bitumineux", comme par exemple les terminaux LNG (gaz naturel liquéfié) ou les pipelines, ajoute BNP Paribas .

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Après la réduction de son soutien au secteur du charbon, le groupe BNP Paribas a annoncé mercredi de nouvelles mesures en faveur de la transition énergétique, et notamment l'arrêt du financement de certains acteurs liés aux hydrocarbures.

BNP Paribas © Fournis par www.challenges.fr BNP Paribas

La banque cesse ses relations avec les acteurs qui ont pour activité principale "l'exploration, la production, la distribution, le marketing ou le trading de gaz et de pétrole de schiste et/ou de pétrole issu des sables bitumineux", précise-t-elle dans un communiqué. Le groupe a également décidé de ne plus financer les projets "majoritairement dédiés au transport et à l'exportation de gaz et de pétrole de schiste ou de pétrole issu des sables bitumineux", comme par exemple les terminaux LNG (gaz naturel liquéfié) ou les pipelines, ajoute BNP Paribas. Plus particulièrement dans l'océan Arctique, déjà fragilisé par le réchauffement climatique, la banque dit ne pas vouloir financer de projets d'exploration ou de production de gaz et de pétrole.

BNP Paribas s'engage contre les gaz et pétrole de schiste

  BNP Paribas s'engage contre les gaz et pétrole de schiste La banque cesse le financement de projets d'exploration, de production et de transport d'hydrocarbures non conventionnels. Un pas dans la bonne direction, selon l'association des Amis de la Terre, qui appelle le Crédit Agricole, la Société Générale et Natixis à faire de même. L'annonce tombe à point nommé, à tout juste deux mois du Sommet Climat qui se tiendra à Paris à l'initiative du président Emmanuel Macron le 12 décembre prochain.

Après la réduction de son soutien au secteur du charbon, le groupe BNP Paribas a annoncé mercredi le prochain arrêt du financement de certains acteurs liés aux hydrocarbures , une décision saluée par l'ONG Les Amis de la Terre.

Redirect Actionnaires au nominatif Accéder à votre compte en ligne et passer des

Elle rappelle aussi son engagement de porter ses financements dans les énergies renouvelables à 15 milliards d'euros en 2020, et de consacrer 100 millions d'euros à l'investissement dans des start-ups qui innovent en faveur de la transition énergétique. Elle a déjà renoncé à s'impliquer dans certains projets et entreprises liés à l'extraction de charbon, rappelle-t-elle encore.

Un projet de terminal méthanier au Texas

La banque avait été interpellée en mars par des ONG qui lui avaient demandé de se retirer d'un projet de terminal méthanier au Texas, aux Etats-Unis, qu'elles avaient jugé "incompatible" avec les engagements de la banque à avoir une politique conforme à l'accord de Paris sur le climat.


Faits divers - Un douanier britannique arrêté en France soupçonné de trafic d'armes et de drogues .
Une cargaison comprenant plusieurs armes à feu et plusieurs dizaines de kilos de drogue a été saisie. © AFP Le douanier britannique, âgé de 36 ans, a été arrêté vendredi par la police française près de Calais, avec trois autres personnes. (Illustration) Douze britanniques, dont un agent des douanes, ont été arrêtés en France et au Royaume-Uni, soupçonnés de participation à un trafic d'armes et de drogues, a annoncé lundi l'Agence nationale contre le crime (NCA). Le douanier, âgé de 36 ans, a été arrêté vendredi par la police française près de Calais (Pas-de-Calais), avec trois autres personnes.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-65666-bnp-paribas-arrete-de-financer-certains-projets-dhydrocarbures/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!