Finance Les nuages qui s'amoncellent sur Airbus poussés par les Etats-Unis ?

13:05  13 octobre  2017
13:05  13 octobre  2017 Source:   Boursier

Aéronautique : Airbus prend le contrôle du québécois Bombardier

  Aéronautique : Airbus prend le contrôle du québécois Bombardier L'accord sera entériné d'ici 6 mois à 1 an. Il faudra attendre cette période pour que le série C figure au catalogue d'Airbus.Airbus a annoncé, lundi 16 octobre, la prise de contrôle de l'avionneur québécois Bombardier, en grandes difficultés. Les deux constructeurs aéronautiques Airbus et Bombardier ont trouvé une solution : Airbus détiendra 50,1% de la société créée l'an dernier par Bombardier. Ainsi, les avions série C seront produits au Canada et aux Etats Unis, avec le soutien d'Airbus.

Accès bloqué. Votre accès au site PAP.fr a été bloqué car votre adresse IP présente les caractéristiques d'un robot. Pour obtenir le déblocage de votre accès, veuillez contacter notre service clients : au 01 40 56 33 33, du lundi au samedi de 9h à 18h. ou par e-mail à l'adresse

'Le Monde' revient sur l'accumulation de déboires de l'industriel européen dans un long article. Le quotidien a aussi interrogé Tom Enders...

Les déboires judiciaires d'Airbus trouvent leur origine aux Etats-Unis, affirme 'Le Monde' dans gros papier traitant de la tempête que traverse actuellement l'avionneur, mis en cause dans des affaires de corruption par les autorités de plusieurs pays européens. Il est reproché à la société d'avoir employé des intermédiaires pour obtenir des contrats (c'est autorisé) mais sans prendre soin de dévoiler les informations nécessaires sur leurs relations (ce qui est interdit par l'agence britannique de crédit-export par exemple). Le quotidien a surtout cherché à savoir pourquoi l'industriel était allé s'autodénoncer outre-Manche en 2016. Ses conclusions laissent penser qu'il s'agit d'une stratégie pour tomber sous le coup de la loi britannique et pas de la loi américaine, alors que les Etats-Unis, sous la pression de Boeing, avaient commencé à réunir des preuves pour attaquer Airbus. La législation anticorruption extraterritoriale américaine est particulièrement redoutée, car ses sanctions sont terribles, qu'elles soient négociées ou jugées. Cependant, tous les spécialistes ne s'accordent pas sur le fait que les Etats-Unis sont obligés de renoncer à leur action parce que la Grande-Bretagne est saisie.

Toulouse : premier vol du nouvel A330neo d'Airbus

  Toulouse : premier vol du nouvel A330neo d'Airbus Le nouveau venu de la famille A330, l'A330neo s'est envolé pour la première fois de l'aéroport de Toulouse-Blagnac jeudi. © PASCAL PAVANI / AFP Toulouse : premier vol du nouvel A330neo d'Airbus Un Airbus A330neo s'est envolé jeudi matin des pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le tout premier vol de cet avion long-courrier de la nouvelle génération de la famille A330, a constaté un journaliste de l'AFP.Un vol de trois à quatre heures.

Site en maintenance

Pour 'Le Monde', Washington a fait en sorte que ses services secrets montent un dossier contre Airbus, après que le Congrès eut aboli en 2015 l'agence de crédit-export qui soutenait Boeing. Le patron du grand rival, Dennis Muilenburg, avait estimé à l'époque que la fin de la mission de l'Export-Import Bank of the United States était une catastrophe pour son groupe, car cela conférerait un avantage considérable à l'européen. Pour ce qui est de l'assurance-crédit, la situation devrait se décanter pour Boeing : l'agence devrait reprendre du service d'ici la fin du mois. Mais chez Airbus en interne, les auditeurs et les avocats font désormais partie du paysage. Ils sont envoyés par le SFO britannique, le PNF français, les agences-crédit et même Airbus lui-même. Selon 'Le Monde', les salariés commencent à être sérieusement perturbés.

Premier vol d'essai pour l'Airbus A330neo

  Premier vol d'essai pour l'Airbus A330neo L'A 330neo, la nouvelle version modernisée et remotorisée du long-courrier d'Airbus, a décollé depuis Toulouse pour un premier vol d'essais de quatre heures.L'Airbus A330neo a décollé à 10 heures de Toulouse pour effectuer un premier vol d'essai de quatre heures au-dessus de l'Europe. Ce décollage donne le coup d'envoi de la campagne d'essais en vol, afin d'aboutir à la certification de l'appareil long-courrier d'ici à six mois. Airbus prévoit de livrer le premier client, la compagnie portugaise TAP, qui en a commandé 14 exemplaires, au premier semestre 2018.

Cuisines - Bains.

Inscrivez-vous sur Facebook et retrouvez vos amis. Créez un compte pour commencer à partager des photos et des statuts avec les personnes que vous

Strict minimum pour Enders

Le quotidien français est parvenu à interroger Tom Enders, le patron du géant européen. "Le recours à des agents commerciaux est une pratique qui n'a rien d'illégal. L'erreur a été de ne pas fournir les informations exigées lors des demandes de crédits à l'export auprès de l'UKEF", a-t-il expliqué, en niant que l'ambiance est délétère actuellement au sein de l'entreprise. Enders a aussi confirmé une rumeur qui circule depuis longtemps déjà : l'enquête du SFO a démarré avec les contrats d'aviation civile, mais "ne s'y limite pas", ce qui sous-entend que les contrats de défense sont aussi dans le collimateur. Tom Enders, qui se livre finalement peu, répond à la dernière question sur le risque d'une lourde amende par une litote. "Il n'est pas impossible que l'amende soit importante". Mais ça, tout le monde l'avait bien compris.

Reuters © Reuters Reuters

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe .
Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme signalent une ouverture sans changement. * SIEMENS a annoncé mercredi la cession de sa participation de 17% dans le spécialiste de l'éclairage OSRAM LICHT via un placement accéléré à destination des investisseurs institutionnels, coupant ainsi ses derniers liens capitalistiques avec son ancienne filiale. * EDF - Jefferies améliore sa recommandation, à "acheter" contre "conserver", et relève l'objectif de cours de 11 à 15 euros.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!