Finance Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats-Unis

11:15  12 mars  2018
11:15  12 mars  2018 Source:   logc279.xiti.com

Les entreprises du CAC 40 ont généré plus de 90 milliards d'euros de bénéfices en 2017

  Les entreprises du CAC 40 ont généré plus de 90 milliards d'euros de bénéfices en 2017 Ce résultat est en hausse de 21,6% par rapport à 2016. Au classement des profits, Sanofi arrive en tête avec 8,4 milliards d'euros, devant BNP Paribas (7,9 milliards) et Total (7,7 milliards). © Fournis par Francetv info Tout va bien pour le CAC 40. Les entreprises cotées à cet indice ont dégagé l'an dernier plus de 90 milliards d'euros de bénéfices net cumulés, selon un décompte provisoire réalisé par l'AFP, vendredi 2 mars. Il s'agit d'un chiffre en forte progression comparé à 2016.

– Praluent sera mis à la disposition des patients des États - Unis au début de la semaine prochaine – – Sanofi et Regeneron donneront une conférence téléphonique sur Praluent aujourd’hui à 15h30 EDT / 21h30 CET – Paris et Tarrytown (New York) – Le 24 juillet 2015

Sanofi : prix réduit proposé pour Praluent aux Etats - Unis . Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats - Unis . TOP NEWS sur 72H. On a coupé les enfants de la nature.

Sanofi et Regeneron proposent médicament à un prix net réduit aux organismes payeurs américains acceptant de réduire les obstacles d'accès aux patients à risque élevé...

Afin de permettre aux patients présentant des besoins importants d'avoir accès plus rapidement, dans des conditions économiquement abordables, à Praluent (alirocumab) -solution injectable permettant de diminuer les concentrations de cholestérol-LDL dans le sang- Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals proposeront ce médicament à un prix net réduit aux organismes payeurs américains acceptant de réduire les obstacles d'accès aux patients à risque élevé.

Dans l’Etat de Washington, une nouvelle loi pour protéger la neutralité du Net

  Dans l’Etat de Washington, une nouvelle loi pour protéger la neutralité du Net Après son abrogation en décembre aux Etats-Unis par le régulateur des télécoms, plusieurs Etats américains répliquent. © Ted S. Warren / AP Le gouverneur de l’Etat de Washington, Jay Inslee, a signé le texte lundi. C’est une nouvelle étape dans la bataille engagée aux États-Unis sur la neutralité du Net. Lundi 5 mars, le gouverneur de l’Etat de Washington a signé une loi visant à protéger cette dernière sur son territoire. Une première depuis l’abrogation, le 14 décembre, de ce principe fondateur d’Internet par le régulateur américain des télécoms (FCC).

Sanofi et Regeneron ont organisé une téléconférence à destination de la communauté financière à l’occasion de l'approbation de Praluent ® aux États - Unis .

Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats - Unis . Vinci avec Hochtief pour les 460 ME de la nouvelle ligne de métro de Copenhague. EDF : accord signé avec l'électricien national Nuclear Power Corp of India.

Ce prix net sera aligné sur les résultats d'une nouvelle analyse coût-efficacité, pour les patients à risque élevé, réalisée par l'organisme américain l'Institute for Clinical and Economic Review (ICER).

Les 2 entreprises adopteront une approche dite de "médecine de précision" pour remédier à la charge des maladies cardiovasculaires. Elles concentreront leurs efforts sur les patients à risque élevé, davantage exposés à de futurs événements cardiovasculaires, comme ceux ayant déjà présenté un événement coronarien et qui qui ne parviennent pas à ramener leur taux de cholestérol LDL (LDL-C) sous la barre des 100 mg/dl malgré un traitement par statines à la dose maximale tolérée.

En application des procédures de confidentialité de l'Icer, Sanofi et Regeneron ont permis à l'Institut de bénéficier d'un accès anticipé aux données de l'essai Odyssey Outcomes afin qu'il puisse procéder à une nouvelle évaluation de la valeur de l'alirocumab, en prenant en compte les résultats d'Odyssey Outcomes. L'Icer est un organisme indépendant spécialisé dans l'évaluation du rapport coût-bénéfice des médicaments soumis à prescription médicale et d'autres innovations dans le domaine de la santé.

Taxes sur l'acier et l'aluminium : "Il y a un risque que les États-Unis quittent l'OMC"

  Taxes sur l'acier et l'aluminium : Lionel Fontagné, professeur à l'Université Paris-I, a expliqué, jeudi soir sur franceinfo, que la décision de Donald Trump de taxer les importations d'acier et d'aluminium est une mise en danger de "l’édifice qui a été construit par les États-Unis depuis la seconde guerre mondiale"."On ne peut pas lui reprocher de faire ce qu’il avait dit qu’il ferait", a réagi Lionel Fontagné, jeudi 8 mars sur franceinfo, alors que Donald Trump a annoncé qu'il imposait des taxes sur les importations d’acier (25%) et d’aluminium (10%).

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals annoncent que la Food and Drug Administration (FDA) des Etats - Unis a accepté d'accorder un examen prioritaire à la. 15/03/18 Sanofi : placement obligataire pour huit milliards d'euros 12/03/18 Sanofi : prix réduit proposé pour Praluent aux Etats - Unis

Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats - Unis . Sanofi et Regeneron : essai concluant avec Praluent .

Des représentants de Sanofi et de Regeneron rencontreront les responsables des régimes d'assurance maladie américains pour discuter des ajustements potentiels aux prix nets consentis aux régimes qui accepteront de garantir aux patients à risque élevé un accès plus simple et direct au médicament. Les 2 entreprises prévoient également de collaborer avec les cardiologues, le moment voulu, pour définir les meilleures pratiques en termes de réduction des obstacles à l'accès et pour garantir que les patients auxquels ce médicament est prescrit puissent l'obtenir rapidement et efficacement.

  Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats-Unis © Fournis par Boursier

Aléna/automobile: les Etats-Unis renoncent à une demande clé (média) .
Les Etats-Unis ont renoncé à exiger un plus fort pourcentage de pièces d'origine américaine dans les automobiles assemblées en Amérique du Nord, une de leurs demandes clés dans la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), selon un quotidien canadien mercredi. Le Canada et le Mexique avaient rejeté d'emblée cette proposition exigeant 50% de pièces d'origine américaine. Les Etats-Unis proposaient également de faire passer de 62,5% à 85% le contenu nord-américain des pièces.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!