Entreprise Découvert bancaire : près d'un Français sur 4 dans le rouge une fois par mois

20:05  09 juillet  2018
20:05  09 juillet  2018 Source:   latribune.fr

Laurent Mignon (BPCE) nouveau patron du lobby bancaire

  Laurent Mignon (BPCE) nouveau patron du lobby bancaire L'ex-patron de Natixis, qui pris les rênes des Banques Pop Caisses d'Epargne en juin, succédera à Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas) à la tête de la Fédération bancaire française (FBF) en septembre pour un an. Il cumule les nouvelles casquettes. Tout juste propulsé à la présidence du directoire du groupe BPCE, l'organe central des Banques Populaires et Caisses d'Epargne, depuis le 1er juin, en remplacement de François Pérol, reparti chez Rothschild, Laurent Mignon endossera à partir du 1er septembre le costume de président de la Fédération bancaire française (FBF).

Ah les fins de mois difficiles Vous êtes peut-être en train d'en vivre une, et rares sont ceux qui arrivent à éviter le découvert bancaire au moins une fois au cours de leur vie. Selon une étude de Panorabanque publiée ce 26 juin

L’étude montre que presque un quart des Français sont en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par mois , 20 % une fois par trimestre et 16 % une fois par an. Lire aussi : Les frais bancaires cachés coûteraient près de 2 milliards d’euros aux Français .

Si la tendance est à l'amélioration, nombreux sont les Français à se retrouver en difficulté financière en fin de mois. Ils sont 60% à dépasser leur limite autorisée de découvert au moins une fois par an, 24% une fois par mois. Une situation coûteuse, surtout pour les clients en situation de fragilité bancaire.

Bonne nouvelle pour les ménages français : ils sont de moins en moins nombreux à dépasser leur découvert autorisé, une tendance qui semble se confirmer sur plusieurs années. Pourtant, rares sont les personnes qui peuvent se targuer de n'avoir jamais connu cette situation coûteuse. Si les Français sont de plus en plus prudents dans la gestion de leur trésorerie, 60% d'entre eux ont dépassé leur découvert autorisé au moins une fois lors de l'année écoulée, d'après une étude de Panorabanques (*) publiée ce 9 juillet. Ils sont même 24%des sondés à connaître ce problèmetous les mois.

Baisse historique de la fraude au paiement électronique

  Baisse historique de la fraude au paiement électronique Le montant des fraudes sur les moyens de paiement a diminué de 6,8% en 2017 à 754 millions d'euros, y compris en ligne, selon l’observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France. Les politiques et mécanismes d'authentification de plus en plus performants soutiennent cette progression. Seule exception: le chèque, dont le montant et le taux de fraude ont augmenté. Encore une bonne nouvelle pour la sécurité des moyens de paiement émis en France, dans la continuité de 2016 : la fraude poursuit sa tendance à la baisse.

Plus de 60% des Français déclarent un compte bancaire dans le rouge au moins une fois par an, quand 28% sont à découvert chaque mois . La loi bancaire , qui sera adoptée jeudi, devrait mieux encadrer les frais imposés par les banques dans ce genre de situation.

Un quart des Français sont dans cette situation une fois par mois . Les Français accumulent un découvert bancaire record depuis 20 ans. Linxo, l'application pour éviter le découvert bancaire . Victoria Masson.

Si cette proportion paraît très importante, elle s'inscrit tout de même en amélioration depuis cinq ans : les Français étaient 28% en 2014 dans le rouge une fois par mois. À l'inverse, si 40% des Français ne dépensent jamais plus que ce qu'ils ont sur leur compte en 2018, ils n'étaient que 35% en 2014.

--

[La part des Français dépassant leur découvert autorisé tous les mois est passée de 28% à 24% entre 2014 et 2018, tandis que la part des Français à n'être jamais à découvert a progressé de 35% à 40%. Crédits : Panorabanques.com]

--

Tous les Français concernés

Les Français semblent donc mieux gérer leur budget. Ceci dit, le découvert concerne toutes les catégories de Français : même chez ceux versant plus de 3.000 euros par mois sur leur compte, 50% connaissent une situation de solde négatif au moins 1 fois par an. Toutefois, l'exposition à cette situation varie fortement suivant les revenus : 27% des Français qui gagnent moins de 1.500 euros par mois sont en dépassement de découvert autorisé tous les mois, soit deux fois plus que les plus aisés, aux revenus de plus de 3.000 euros (13%).

Fiscalité, éducation : Philippe déroule le tapis rouge à la finance post-Brexit

  Fiscalité, éducation : Philippe déroule le tapis rouge à la finance post-Brexit Flat-tax sur le "carried interest" des fonds, école européenne en 2019 : le Premier ministre a dévoilé de nouvelles mesures pour séduire les milieux financiers qui s'interrogent sur leurs plans après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, lors d'un dîner organisé au Quai d'Orsay avec le gratin du secteur. "Londres est une énigme, Paris est une explication". C'est en citant une formule de l'écrivain britannique G.K. Chesterton, en anglais dans le texte, que le Premier ministre a résumé son plaidoyer, devant plus de 200 acteurs issus du gratin de la finance.

60% des Français se retrouveraient « dans le rouge vif » au moins une fois par an. Le découvert bancaire est devenu un outil de gestion de budget. Dans le détail, 27% des Français qui gagnent moins de 1.500 euros mensuels se retrouvent dans le rouge tous les mois .

61 % des Français dépassent, en effet, leur découvert autorisé au moins une fois par an. Pire, un quart d'entre eux sont dans le rouge vif tous les mois . À l'inverse, seulement quatre Français sur dix ne dépassent jamais leur découvert .

Par ailleurs, les femmes rencontrent plus souvent ce problème que les hommes : 28% d'entre elles sont en dépassement de découvert tous les mois, contre 21% des hommes. Des différences importantes donc, dont les explications peuvent être multiples, à commencer par une moyenne des salaires moins élevée pour les femmes que pour les hommes, la probabilité plus importante de se retrouver dans une situation de famille monoparentale, ou encore le fait qu'en moyenne les femmes effectuent davantage de dépenses de base pour le ménage que les hommes.

La part des Français en dépassement de découvert autorisé tous les mois est passée de 28% à 24% entre 2014 et 2018. © Fournis par La Tribune La part des Français en dépassement de découvert autorisé tous les mois est passée de 28% à 24% entre 2014 et 2018.

Un découvert qui coûte cher

Pouvoir joindre les deux bouts, une préoccupation majeure des Français : quel que soit leur revenu ou leur risque de découvert, 66% d'entre eux souhaitent disposer d'une autorisation de découvert.

Mobilité bancaire : le dispositif loi Macron fonctionne mais n'a pas levé toutes les craintes

  Mobilité bancaire : le dispositif loi Macron fonctionne mais n'a pas levé toutes les craintes Le dispositif mis en place à l'entrée en vigueur en février 2017 de la loi Macron, facilitant le processus pour changer de banque, a bien fonctionné, selon un sondage OpinionWay pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). Plus d'un quart des grandes entreprises concernées par le transfert de virement ou de prélèvement a rencontré des difficultés pour tenir les délais. Certains clients conservent des réticences. Pas de raz-de-marée, mais un dispositif désormais rodé.

66% des Français souhaitent en effet disposer d ' une autorisation de découvert autorisé et ce, même s'ils ne sont jamais dans le rouge . Dans le détail, 24% sont dans le rouge une fois par mois , 20% une fois par Escroquerie bancaire : quels sont les recours possibles ? Assurance-vie, PEA, PEL

Le point sur la législation applicable quand on est dans le rouge . Qu'il soit temporaire ou installé dans la durée, le découvert bancaire n'est jamais sans conséquence Selon une étude du cabinet Altavia révélée ce matin par RTL , 43 % des Français auraient des difficultés financières dès le 15 du mois .

Ce chiffre recouvre des réalités multiples puisqu'il monte à 90% pour les personnes qui dépassent une fois par mois leur limite autorisée, et reste élevé, à 39%, même pour ceux qui ne sont jamais en dépassement, « par précaution », pour « bénéficier d'une facilité de trésorerie » d'après Panorabanques.

« Le découvert bancaire est un service largement souhaité par la majorité des Français. Mais attention à ne pas le banaliser : le découvert bancaire doit être l'exception. Un découvert chronique coûte très cher », a déclaré Guillaume Clavel, le fondateur de Panorabanques.com.

La mise en place ou la gestion d'une autorisation de découvert coûte en moyenne 7 euros par an, tandis que les frais de dépassement de découvert peuvent s'avérer très élevés, via la facturation d'une lettre d'information pour le compte débiteur non autorisé et les commissions d'intervention dont le plafond légal est de 8 euros, auxquels on peut ajouter un taux applicable au découvert autorisé (de 7% chez Boursorama à 16% chez BNP Paribas par exemple) et un taux appliqué une fois la limite dépassée qui salent encore la facture (16% dans les banques en ligne, 20% dans certaines banques traditionnelles). Au total, les frais liés au dépassement de découvert atteignent 60,20 euros en 2018, chiffre en augmentation depuis 2014.

Comment les SUV ont sauvé un semestre mitigé pour PSA

  Comment les SUV ont sauvé un semestre mitigé pour PSA Le groupe automobile français enregistre une hausse limitée de 1,9% de ses ventes mondiales au premier semestre (+38% avec Opel-Vauxhall). Le groupe accuse le coup de la suspension de ses activités en Iran. Mais la dynamique SUV compense le manque à gagner d'autant qu'elle s'accompagne de très bons taux de finition. Colossal ! Le groupe PSA a annoncé le 12 juillet une progression de 38% de ses ventes au premier semestre (2,2 millions de voitures).

Un découvert autorisé ne peut dépasser trois mois . Au-delà, le banquier doit vous présenter une offre de prêt personnel. En cas de rejet d ’ un chèque, des frais bancaires supplémentaires s’appliquent : 30 € maximum pour un chèque inférieur à 50 € et 50 € pour un montant supérieur.

Un tiers des ménages français franchit la limite au moins une fois par mois , 50 % la dépasse une fois par trimestre. La souscription à un découvert autorisé est gratuite dans la majorité des établissements bancaires .

À l'heure où des associations de consommateurs ont porté dans le débat public cette question des frais bancaires excessifs en cas d'incident, malgré les annonces faites par le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau ou par le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, l'étude souligne que la route est encore longue.

« D'une banque à l'autre, le coût du découvert varie parfois du simple au double. Comparer les offres ou se tourner vers une banque en ligne restent les méthodes les plus simples pour réduire la facture, » précise Guillaume Clavel.

Le recours à une banque en ligne ou mobile (Boursorama, Hello Bank!, Orange Bank, etc) s'avère, d'après Panorabanques, l'option la moins chère, car elles ne facturent ni les commissions d'intervention, ni les lettres d'information, sauf à quelques rares exceptions.

Plus d'accompagnement

Si les premiers plafonds instaurés en 2013 et les réflexions actuelles menées par Bercy et la Banque de France tendent à alléger la facture notamment pour les clients les plus en difficultés, ils ne règlent pas le problème de fond de gestion de leur trésorerie pour laquelle seul un accompagnement personnalisé semble efficace. Ainsi, 55% des clients qui dépassent le seuil autorisé au moins une fois par mois déclarent avoir besoin d'un "conseiller personnel dédié" (contre 44% pour l'ensemble des clients). 36% d'entre eux demandent par ailleurs des alertes SMS en cas de dépassement du montant autorisé.

« Consultation des comptes en ligne, outils de gestion de budget, chatbots, alertes SMS... De nombreux outils existent pour aider les clients des banques à mieux piloter leur budget », détaille Guillaume Clavel.

___

(*) réalisée à partir des données collectées sur le site panorabanques.com entre juin 2017 et juin 2018, portant sur un panel de 79.335 personnes âgées entre 18 et 50 ans.

Comment Volkswagen écrase tout sur son passage avec ses SUV .
Le groupe automobile allemand a annoncé des ventes en forte hausse au premier semestre. En Europe, il est pas loin de s'accaparer près du quart du marché. Sa stratégie produit tournée vers des gammes SUV très étoffées, de 3 à 4 modèles en fonction des marques, fait exploser les volumes de ventes ...Le creux de la vague semble bel et bien derrière... Le groupe Volkswagen vient de signer un premier semestre en forte progression avec près de 5,5 millions de voitures livrées dans le monde, soit une hausse de plus de 7%.« Ce fut le meilleur premier semestre de l'histoire de notre entreprise », s'enthousiasme Fred Kappler, patron des ventes du groupe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!