Entreprise Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

19:35  03 janvier  2017
19:35  03 janvier  2017 Source:   BFM Business

Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis

  Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis Cible de Donald Trump pendant la campagne présidentielle, Ford a annoncé mardi son intention d'allouer la moitié de la somme prévue pour la construction d'une usine au Mexique à son site de Flat Rock, dans le Michigan.700 millions de dollars pour l'usine du Michigan

Cuba: crise économique, Trump , Venezuela, une année 2017 chahutée. Le sauvetage de la BMPS coûtera 6,6 mds EUR à l'Etat. Badr Hari : Ronaldo est tombé sous le charme du Maroc.

Donald Trump a annulé son meeting de vendredi à Chicago.

Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques.

Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

700 emplois à la clé

Deuxième groupe automobile américain, Ford semble avoir entendu le message en revenant sur sa décision annoncée en avril de construire une usine à San Luis Potosi, au centre du Mexique, où il devait créer 2.800 emplois directs et investir 1,6 milliard de dollars.

Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump

  Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump Après Général Motors et Ford en début semaine, le constructeur Toyota s'est attiré les foudres de Donald Trump. En cause, un projet de construction d'usine au Mexique.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

Merci de votre patience. La mission TICE et la DSI du Rectorat de l'académie de Nancy-Metz. Le projet Navette Spatiale Américaine.

Libéria Lesotho Lituanie Luxembourg Lettonie Libye Maroc Monaco Moldavie Madagascar Îles Marshall Macédoine Mali Myanmar Mongolie Macao Commonwealth des Îles Mariannes du Nord Martinique Mauritanie Montserrat Malte Maurice Maldives Malawi Mexique Malaisie Mozambique Namibie

Dans un communiqué, le groupe assure désormais qu'il utilisera près de la moitié de cette somme (700 millions de dollars) pour augmenter les capacités de son usine de Flat Rock située dans le Michigan, un État du Nord des États-Unis durement frappé par la désindustrialisation et où Donald Trump avait obtenu une victoire cruciale dans la course à la Maison Blanche.

Cet investissement étalé sur quatre ans devrait créer 700 nouveaux emplois et a été aussitôt salué par un des responsables du grand syndicat de l'automobile UAW chez Ford.

Peu après la victoire de Donald Trump le 8 novembre, le groupe automobile américain avait pourtant affirmé qu'il poursuivrait ses projets de délocalisation au Mexique, où la main d'oeuvre est bien moins coûteuse qu'aux États-Unis.

Son grand rival General Motors s'est retrouvé mardi dans le collimateur du futur président américain qui l'a menacé de sanctions douanières s'il ne fabriquait pas aux États-Unis les voitures qu'il y vend.

Amazon va créer 100.000 emplois aux États-Unis .
À l'heure où Donald Trump ne cesse de mettre la pression sur les entreprises pour contrer tout projet de délocalisation, le géant de la distribution en ligne Amazon a annoncé ce jeudi la création de 100.000 emplois aux États-Unis. Des créations qui devraient être effectives dans les 18 prochains mois. "Nous voulons ajouter 100.000 "Amazoniens" dans le groupe dans les 18 prochains mois au moment où nous ouvrons de nouveaux centres de stockage et continuons à investir dans des secteurs comme la technologie du 'cloud', l'apprentissage des machines et des logistiques avancées", a commenté le PDG du groupe, Jeff Bezos, cité dans un communiqué.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!