Entreprise Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis

10:50  04 janvier  2017
10:50  04 janvier  2017 Source:   La Tribune

Delta annule une commande de 4 milliards de dollars à Boeing

  Delta annule une commande de 4 milliards de dollars à Boeing Delta Air Lines a annulé une commande pour 18 appareils Boeing 787-8 Dreamliner qui avaient été commandés par Northwest Airlines, la compagnie avec laquelle elle a fusionné en 2008. Cette commande était évaluée à environ 4 milliards de dollars. En 2010, la compagnie aérienne américaine avait déjà reporté cette commande souhaitant n'être livré qu'en 2020. "Cette décision est conforme à notre stratégie d'évaluer prudemment nos besoins en matière d'appareils Le 787 Dreamliner est le dernier né de la gamme Boeing. Entré en service en 2011, plus de 1.200 exemplaires ont été commandés et un peu moins de 500 livrés. La version 787-8 peut emporter environ 250 passagers sur un rayon d'action de plus de 13.

ERREUR. Usine à cité Ksiba Réf LC006.

Recherche - Des leçons à tirer des États - Unis .

Après l'opérateur Sprint, qui prévoit le rapatriement de 5.000 postes aux Etats-Unis, Ford. Le groupe automobile américain a annoncé mardi annuler la construction d'une nouvelle usine au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des Etats-Unis pour y fabriquer véhicules autonomes et électriques. Cette déclaration intervient au moment où le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux Etats-Unis, prenant tout particulièrement pour cible leurs investissements au Mexique, notamment ceux du constructeur.

Foxconn préfère encore investir en Chine plutôt qu'aux États-Unis

  Foxconn préfère encore investir en Chine plutôt qu'aux États-Unis Foxconn, connu notamment pour assembler les iPhone d'Apple, va dépenser au total 61 milliards de yuans (8,3 milliards d'euros) dans un complexe industriel situé dans la métropole méridionale de Canton. L'usine produira des écrans liquides à cristaux liquides (LCD) de grande taille et d'une résolution "ultra-élevée" --dits "8K de génération 10.5"--, a précisé le groupe lors d'une conférence vendredi à Canton. D'après Foxconn, l'usine de Canton, qui D'après Foxconn, l'usine de Canton, qui sera opérationnelle en 2019, générera des revenus de 92 milliards de yuans par an, en répondant à la fringale grandissante d'écrans "intelligents" (téléviseurs, jeux vidéo, multimédia...) en Asie.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › Action en justice aux Etats - Unis contre Facebook après des attaques

Annonce :: Détails de l'annonce auto gratuite avec photos. Annonces gratuites pour voitures d'occasion, tous véhicules occasion.

700 millions de dollars pour l'usine du Michigan

Le directeur général de Ford Mark Fields annonce un investissement de 700 millions de dollars au sein de l'usine de Flat Rock, le 3 janvier 2017. © Fournis par La Tribune Le directeur général de Ford Mark Fields annonce un investissement de 700 millions de dollars au sein de l'usine de Flat Rock, le 3 janvier 2017.

Deuxième groupe automobile américain, Ford semble avoir entendu le message en revenant sur sa décision annoncée en avril de construire une usine à San Luis Potosi, au centre du Mexique, où il devait créer 2.800 emplois directs et investir 1,6 milliard de dollars.

Lire aussi : Le patron de Foxconn tient à produire en Chine, malgré les promesses de Trump

Dans un communiqué, le groupe assure désormais qu'il utilisera près de la moitié de cette somme (700 millions de dollars) pour augmenter les capacités de son usine de Flat Rock située dans le Michigan, un Etat du Nord des Etats-Unis durement frappé par la désindustrialisation et où Donald Trump avait obtenu une victoire cruciale à la présidentielle.

Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

  Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques. Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs. Kanye West annule sa tournée.

Au Royaume- Uni , la lutte contre le gaspillage alimentaire s'organise. Budapest, nouvelle usine à rêve hollywoodien. Le sauvetage de la BMPS coûtera 6,6 mds EUR à l ' Etat . Credit Suisse et BNP Paribas dans la ligne de mire aux Etats - Unis .

Une décision prise en toute "indépendance", assure Ford

Il maintiendra cependant en partie son projet de transférer la production de ses petites voitures au Mexique en faisant fabriquer son modèle Focus dans son usine existante de Hermosillo au lieu de la nouvelle initialement prévue à San Luis Potosi. "Cela fera de la place pour deux nouveaux produits dans l'usine d'assemblage de Wayne, dans le Michigan, où la Focus est fabriquée aujourd'hui en préservant environ 3.500 emplois aux Etats-Unis", indique le communiqué de Ford.

Le directeur général de Ford a assuré avoir pris cette décision en toute "indépendance". "Nous n'avons pas conclu d'accord avec le président élu", a affirmé dans un entretien avec la chaîne CNN Mark Fields, reconnaissant toutefois en avoir discuté mardi avec le vice-président élu Mike Pence.

(Avec AFP)

General Motors ne cède pas aux menaces de Trump .
General Motors continue de résister aux pressions de Donald Trump pour freiner sa production de voitures au Mexique, devenant le seul membre du "Big Three" de Detroit à ne pas encore avoir donné de gages au président élu américain. "Notre stratégie a toujours été de produire là où nous vendons et cela n'a pas encore changé", a déclaré la PDG Mary Barra à des journalistes en marge du salon automobile de Detroit (Michigan, nord). Le groupe aux quatre "Notre stratégie a toujours été de produire là où nous vendons et cela n'a pas encore changé", a déclaré la PDG Mary Barra à des journalistes en marge du salon automobile de Detroit (Michigan, nord).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!