Entreprise En 2016, 900 millions de manque à gagner pour l'hôtellerie française

16:55  04 janvier  2017
16:55  04 janvier  2017 Source:   BFM Business

Au cœur d'un entrepôt Amazon en plein rush de Noël

  Au cœur d'un entrepôt Amazon en plein rush de Noël Un nouveau record pour Amazon. Le géant du e-commerce a expédié plus d'un milliard de produits dans le monde pour la période des fêtes et annonce avoir réalisé sa meilleure saison de Noël. Le pic des livraisons en une heure, proposée dans le cadre du programme Prime Now, a été enregistré le 23 décembre, avec trois fois plus d'articles achetés que l'année dernière. Pour comprendre comment fonctionne cette mécanique, RMC Découverte est allé filmer les salariés en plein rush de Noël à l'entrepôt de Lauwin-Planque (entre Douai et Lille), un des quatre (bientôt cinq) que possède Amazon en France. Ce documentaire est diffusé ce jeudi à 21h50.

Manque des informations.

Marco Verratti va être opéré de sa pubalgie et manquera l’Euro 2016 TUILE

Les professionnels du secteur ont de quoi faire grise mine. Sans surprise, le bilan de l'hôtellerie-restauration française pour l'année 2016 est plus que morose. Les attentats, les grèves et le sentiment d'insécurité qui ont fait fuir les touristes étrangers se sont traduits par un manque à gagner de 900 millions d'euros pour les hôteliers français en 2016, Paris représentant 90% de cette perte, selon le cabinet MKG Hospitality.

  En 2016, 900 millions de manque à gagner pour l'hôtellerie française © Fournis par BFMNews

"Il s'agit de la plus mauvaise année depuis 2009", assure le cabinet parisien. "Le manque à gagner est de 900 millions d'euros quand on prend en compte l'hôtellerie et les restaurants qui y sont associés, il est de 650 millions d'euros quand on prend l'hôtellerie seule", ajoute-t-il. Les deux années précédentes (2014 et 2015) avaient déjà été marquées par une stagnation des performances hôtelières en France.

Ces grands chantiers qui ont marqué 2016

  Ces grands chantiers qui ont marqué 2016 RÉCAP’IMMO - Ils alignent les zéros, les milliers de m², les millions de mètres cubes de béton les grands chantiers fascinent. Tour d’horizon de ceux qui nous ont impressionnés durant l’année écoulée. © Marcio Jose Sanchez/AP immobilier Évidemment les pyramides d’Égypte, l’édification du Louvre ou de Versailles c’est bien loin. Mais les grands chantiers impressionnants ne manquent pas.

Les communiqués de presse de résultats de Médiamétrie

Facebook © 2016 .

Selon MKG Group, en 2016, le revenu par chambre disponible (RevPar), indicateur clé du secteur, a reculé de 5,1%. Cela s'explique par un repli conjoint du taux d'occupation des chambres de 1,2 point en moyenne mais aussi du prix moyen des chambres, avec une baisse de 3,3%.

L'Ile-de-France et la région PACA durement touchées

Les régions Ile-de-France et Provence Alpes Côte-d'Azur (PACA), régions touchées par des attentats en 2015 et 2016, ont enregistré les performances les plus faibles. Ces deux zones représentent plus de 50% du chiffre d'affaires hébergement de l'hôtellerie en France, ce qui explique l'impact sur les résultats nationaux.

L'Ile-de-France affiche un recul de 5,5 points de sa fréquentation et un repli de 14,6% de son RevPar, alors que PACA voit sa fréquentation baisser de 1,3 point et son RevPar reculer de 2,8%. "L'Ile-de-France enregistre un manque à gagner de 870 millions d'euros en 2016, et Paris intra-muros 700 millions d'euros à elle seule", précise MKG.

Un potentiel blockbuster de Sanofi menacé par les attaques de la biotech Amgen

  Un potentiel blockbuster de Sanofi menacé par les attaques de la biotech Amgen La justice américaine estime que le Praluent, un anticholestérol fabriqué par Sanofi et Regeneron, viole deux brevets d'Amgen. Le médicament pourrait être retiré de la vente et représenter des centaines de millions d'euros de manque à gagner pour le laboratoire français.Les brevets d'Amgen concernés sont ceux du Repatha, un autre anticholestérol approuvé l'année dernière. A priori, ils sont protégés jusqu'en 2029. En théorie Sanofi pourrait se retrouver avec des centaines de millions d'euros de manque à gagner, alors que les analystes prévoyaient un pic des ventes à 2 milliards de dollars en 2020 pour le Praluent.

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

“ Verification avec Captcha ”. Telecharger 60 Millions de Consommateurs 484 Juillet Aout 2013 Uptobox.

À Paris, les palaces sont particulièrement affectés. Le segment haut-de-gamme (principalement implanté dans la capitale) voit en effet son RevPar chuter de 9,2%. En province (hors PACA), les résultats sont tout de même positifs. La fréquentation a progressé de 1,5 point et dans le même temps, les prix moyens ont légèrement progressé de 1,9%.

Des signaux encourageants

Hormis Paris, les huit principales agglomérations affichent des résultats positifs et ont profité, pour certaines (Lille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Marseille), de l'impact de l'Euro de foot et d'un calendrier d'événements affaires important. Pour le réveillon du 31 décembre, la fréquentation dans les hôtels parisiens a été de 88%, chiffre en hausse de 14,4 points par rapport à 2015. "Mais on reste à près de 10 points de la fréquentation enregistrée en 2014 et on observe que les hôteliers ont pratiqué des prix à la baisse afin d'attirer une clientèle qui leur a fait défaut tout au long de l'année", affirme le cabinet.

Concernant les perspectives, MKG assure observer "des signes encourageants de reprise" et, depuis le mois de septembre, la fréquentation repart légèrement à la hausse. L'année 2017 devrait être dans le vert par effet de comparaison avec 2016 mais également en raison d'événements importants: les salons Airshow à Paris et Vinexpo à Bordeaux et les championnats du monde de handball sur l'ensemble du territoire, note-t-il. "Toutefois, cela ne devrait pas encore permettre de revenir au niveau de l'année 2014", regrette MKG.

Les cadres et les jeunes, grands gagnants de l'économie collaborative .
L'économie collaborative (Leboncoin, Airbnb, Uber, etc…) fait du bien au pouvoir d'achat des Français. C'est ce que montre une étude de l'institut CSA pour Cofidis, citée par le Figaro. En moyenne, elle permet aux Français d'économiser 257 euros par an en achetant un bien d'occasion, en ayant recours au covoiturage ou en louant un logement chez un particulier pour des vacances. L'économie collaborative permet aussi aux Français de gagner en moyenne 238 par an euros en mettant des biens en ventes ou en leur de permettant de louer, temporairement ou régulièrement, leur logement. Le Figaro déduit que le gain total est donc de 495 euros.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!