Entreprise Trump nomme un avocat pro-business à la tête du gendarme de Wall Street

21:20  04 janvier  2017
21:20  04 janvier  2017 Source:   La Tribune

Delta Air Lines annule une commande de 18 Boeing 787

  Delta Air Lines annule une commande de 18 Boeing 787 La compagnie aérienne américaine a annulé une commande de 18 appareils Boeing 787-8 Dreamliner. Ces appareils avaient été achetés par Northwest Airlines avec qui Delta Air Lines a fusionné en 2008."Cette décision est consistante avec notre stratégie d'évaluer prudemment nos besoins en matière d'appareils gros porteurs (wide body)", a précisé Delta.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Dans la tête de François Fillon 24 311 visites 33 réactions 2.

Pour ou contre un ex de Goldman Sachs à la tête de la BCE ?

La Securities and Exchange Commission (SEC) a officiellement pour mission de © Fournis par La Tribune La Securities and Exchange Commission (SEC) a officiellement pour mission de "protéger les investisseurs, de maintenir des marchés justes, ordonnés et efficaces, et de faciliter l'investissement".

C'est encore une nomination "à la Trump" : le futur président américain, qui entrera en fonction le 20 janvier, a annoncé ce mercredi qu'il confiait la présidence du gendarme des marchés financiers, la Securities and Exchange Commission (SEC), à Jay Clayton, un avocat d'affaires, associé du cabinet Sullivan & Cromwell.

A la tête de cette puissante institution qui a infligé des amendes salées aux banques pour leurs agissements pendant la crise des subprimes, il succédera ainsi à Mary Jo White, une ancienne avocate d'affaires, elle aussi, mais également ex-procureure de New York, nommée par Barack Obama en 2013.

Trump et le Brexit, aiguillons des marchés, points d’interrogation en 2017

  Trump et le Brexit, aiguillons des marchés, points d’interrogation en 2017 Après un premier semestre en dents de scie, les Bourses européennes ont bien encaissé le Brexit : c’est même la Bourse de Londres qui a le mieux performé cette année. L’élection de Donald Trump a fait s’envoler le Dow Jones ces deux derniers mois. Pourtant les incertitudes sur sa politique économique et surtout commerciale pourraient peser sur les marchés actions en 2017. [Evolution de l'indice S&P 500 des 500 plus grandes valeurs américaines depuis cinq ans.

Si vous n'êtes pas automatiquement redirigé. Cliquez ici. Code de déontologie des avocats .

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › Wall Street presque stable après des hauts et des bas.

Au cabinet Sullivan & Cromwell, Jay Clayton s'est spécialisé en fusions et acquisitions (M&A) et introductions en Bourse (la géante opération Alibaba par exemple) et il conseille plusieurs familles très fortunées dans leurs investissements privés et en Bourse.

[Jay Clayton. Crédit Sullivan & Cromwell]

La feuille de route dressée par Donald Trump est dans la droite ligne de ses promesses de campagne :

"Clayton jouera un rôle important dans la libération du pouvoir de création d'emplois de notre économie, en encourageant l'investissement dans les entreprises américaines tout en assurant une surveillance forte de Wall Street et des secteurs qui y sont liés", indique le site officiel du président élu, greatagain.gov.

Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump

  Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump Après Général Motors et Ford en début semaine, le constructeur Toyota s'est attiré les foudres de Donald Trump. En cause, un projet de construction d'usine au Mexique.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

Transfert : Favre succède à Puel à la tête de l’OGC Nice MERCATO

Ariel - Light Wall .

Régulation plus pro-business

Et le milliardaire, qui avait indiqué pendant sa campagne qu'il fallait "se débarrasser de la loi Dodd-Frank" (qui avait été votée en 2010 pour limiter les activités spéculatives des banques et encadrer les produits dérivés et prévenir une nouvelle crise financière), parce qu'elle "empêche les banques de fonctionner" et de prêter de l'argent aux entreprises, commente lui-même sa vision d'un gendarme plus pro-business :

"Jay Clayton est un expert hautement talentueux sur de nombreux aspects de la législation financière et réglementaire, et il s'assurera que nos institutions financières prospèrent et créent des emplois, tout en étant soumises aux mêmes règles du jeu.

Nous devons défaire de nombreuses réglementations qui ont bridé l'investissement dans les entreprises américaines et restaurer la supervision de l'industrie financière d'une manière qui ne pénalise les travailleurs américains."

Or, la mission de la SEC, telle qu'elle est rappelée sur son site officiel, est de "protéger les investisseurs, de maintenir des marchés justes, ordonnés et efficaces, et de faciliter l'investissement". Le sujet n'est pas écarté puisque l'équipe de transition du président assure que "sa priorité numéro un [celle de Jay Clatyon à la tête de la SEC, Ndlr] sera la sécurité financière des Américains".

Critiqué par Trump, Lockheed Martin va créer 1.800 emplois aux Etats-Unis .
Le groupe de défense américain Lockheed Martin vient d'allonger la liste des entreprises qui annoncent des investissements sur le sol américain.Cette annonce intervient quelques semaines après que Donald Trump a jugé "hors de contrôle" les coûts de l'avion de combat F-35, fabriqué par Lockheed Martin. Le président élu américain, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, est même allé jusqu'à demander à Boeing de lui fournir un tarif pour une nouvelle version du bombardier F-18, concurrent du F-35.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-33358-trump-nomme-un-avocat-pro-business-a-la-tete-du-gendarme-de-wall-street/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!