The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Entreprise Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump

10:45  06 janvier  2017
10:45  06 janvier  2017 Source:   latribune.fr

Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis

  Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis Cible de Donald Trump pendant la campagne présidentielle, Ford a annoncé mardi son intention d'allouer la moitié de la somme prévue pour la construction d'une usine au Mexique à son site de Flat Rock, dans le Michigan.700 millions de dollars pour l'usine du Michigan

Le président américain élu Donald Trump s'en est pris jeudi à Toyota . Il menace le constructeur automobile japonais de lourdes taxes s'il décide d'assembler au Mexique des voitures destinées au marché américain. « Toyota Motor a annoncé la construction d'une usine à Baja, au Mexique

La marque allemande envisage de produire des Série 3 au Mexique . C’est au tour du constructeur à l’hélice d ’ être dans le collimateur du futur président américain. Donald Trump menace Toyota de représailles fiscales.

Donald Trump a tancé jeudi Toyota de représailles douanières si le constructeur automobile japonais construisait comme prévu une usine au Mexique pour fabriquer des voitures destinées au marché américain.

Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

5 janvier 2017

"PAS QUESTION! Construisez des usines aux Etats-Unis ou payez d'importantes taxes à la frontière", a tweeté le président élu après avoir agité une menace similaire mardi à l'encontre de l'américain General Motors.

L'action Toyota en baisse

Voiture connectée : Ford et Toyota forment un consortium rejoint par PSA

  Voiture connectée : Ford et Toyota forment un consortium rejoint par PSA Batpisée SmartDeviceLink Consortium, l'initiative a pour ambition de proposer une autre solution aux consommateurs que celles de Google et Apple.Cette organisation, baptisée SmartDeviceLink Consortium, entend "donner aux consommateurs plus de choix pour se connecter et contrôler leurs applications de smartphones sur la route", ont expliqué les deux groupes dans un communiqué commun, publié à la veille de l'ouverture du salon de technologies CES à Las Vegas.

« Si la nouvelle administration Trump se concentre sur la réforme fiscale et la réduction du fardeau des réglementations, le résultat serait probablement une augmentation significative de la croissance. Usine au Mexique : au tour de Toyota d ' être menacé par Trump .

Donald Trump menace BMW à cause d'une usine au Mexique .@ Une énorme usine aux États-Unis. Lundi, le patron de BMW France est intervenu à son tour , notamment pour "Mais la majorité de la production sera à destination mondiale et pas forcément des États-Unis", précise Serge Naudin.

Dans son message, le futur président américain fait référence à une "nouvelle usine" que le groupe japonais projetterait de construire à "Baja, Mexico" pour y fabriquer des modèles Corolla. Après cette annonce, l'action Toyota partait en baisse de 0,55% vers 18 heures 40 GMT à Wall Street où elle est également cotée.

Le président élu a récemment accentué sa pression sur les constructeurs automobiles pour qu'ils cessent d'utiliser l'accord de libre-échange Aléna qui permet, sous certaines conditions, d'exporter vers les Etats-Unis et sans droits des douane des marchandises produites au Mexique. Mardi, le futur président avait ainsi sommé General Motors de fabriquer aux Etats-Unis ses voitures destinées au marché américain sous peine payer une "lourde taxe frontalière".

Egalement durement critiqué parDonald Trump pour ses délocalisations, le groupe américain Ford avait, lui, annoncé mardi renoncer à construire une usine au Mexique pour investir dans une installation déjà existante dans le Michigan.

Critiqué par Trump, Lockheed Martin va créer 1.800 emplois aux Etats-Unis .
Le groupe de défense américain Lockheed Martin vient d'allonger la liste des entreprises qui annoncent des investissements sur le sol américain.Cette annonce intervient quelques semaines après que Donald Trump a jugé "hors de contrôle" les coûts de l'avion de combat F-35, fabriqué par Lockheed Martin. Le président élu américain, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, est même allé jusqu'à demander à Boeing de lui fournir un tarif pour une nouvelle version du bombardier F-18, concurrent du F-35.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-33558-usine-au-mexique-au-tour-de-toyota-detre-menace-par-trump/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!