Entreprise Mylittleparis s'exporte aux États-Unis

18:35  07 janvier  2017
18:35  07 janvier  2017 Source:   BFM Business

Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

  Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques. Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

La nouvelle version de MSN, votre collection personnalisable du meilleur des catégories Actualité, Sport, Divertissement, Finance, Météo, Voyage, Santé et Lifestyle, le tout associé à Outlook, Facebook, Twitter, Skype et bien plus encore. Donald Trump est élu président des Etats - Unis Le républicain Donald Trump

Recherche - Des leçons à tirer des États - Unis .

Le site de bonnes adresses devenue une machine de guerre débarque outre-Atlantique. Mylittle va y publier un magazine en ligne, "La Parisienne", écrit en anglais. Il paraîtra deux fois par an, et a pour vocation d'offrir un aperçu de la culture française. Les articles évoqueront l'art de la conversation en français, livreront des conseils beauté ancestraux, donneront la parole à des militants et de jeunes designers. Et évidemment, y figureront des adresses secrètes pour un éventuel prochain voyage en France.

  Mylittleparis s'exporte aux États-Unis © Fournis par BFMNews

La start-up, qui a commencé par envoyer une newsletter hebdomadaire remplie de bons plans confidentiels, incarne aujourd'hui à elle tout de seule l'art de vivre français. Ce premier pas aux États-Unis n'est pas à sa première expérience au-delà du périphérique parisien. Elle a déjà tenté sa chance il y a quelques mois au Royaume-Uni, au Japon, et en Allemagne. Avec comme fer de lance, sa "box" beauté, issue d'une diversification à succès entamée en 2011.

États-Unis: Deutsche Bank va de nouveau passer à la caisse

  États-Unis: Deutsche Bank va de nouveau passer à la caisse Deutsche Bank continue son chemin de croix aux États-Unis. La première banque allemande a ainsi accepté de payer 95 millions de dollars aux autorités américaines pour solder des accusations de fraude fiscale, a annoncé ce mercredi le procureur chargé de l'affaire. La justice américaine "a fait reconnaître à Deutsche Bank qu'elle avait mené des actions destinées à éviter des impots et lui a fait accepter de payer 95 millions de dollars aux États-Unis afin de répondre de ces agissements", a annoncé Preet Bharara, l'un des procureurs de l'État de New York, dans un communiqué.

La Galerie Paris Match vous retrouve très prochainement avec un nouveau site. Pour toute demande, n'hésitez pas à nous contacter : La Galerie Paris Match tél : 01 41 34 60 97 / 01 41 34 62 22 email Johnny Hallyday et Michel Sardou en voyage aux Etats - Unis , 1978 »,

Vous ne pouvez pas consulter ce billet. Veuillez patienter pendant que nous vous redirigeons ou cliquez ici. Emmanuel ''Toto'' Constant: un terroriste en liberté aux États - Unis d'Amérique.

Le succès grâce au bouche à oreilles

Avant cette date, Mylittleparis, c'était une toute petite structure créée en 2008 par deux sœurs, Fany et Amandine Péchiodat, et la graphiste Kanako Kuno. Elle envoyait une newsletter hebdomadaire au ton intimiste et chaleureux. En six mois, elle conquiert 10.00 abonnées, uniquement grâce au bouche à oreilles. Aujourd'hui, 2 millions de personnes la reçoivent. À Paris bien sûr, mais aussi à Lyon et à Marseille. Des femmes, mais aussi des hommes, inscrits eux à la déclinaison virile de Mylittle: MerciAlfred.

Mais surtout donc, Mylittle s'est lancée dans les "box" sur abonnement. Des paquets envoyés une fois par mois, remplis de petits présents soigneusement sélectionnés auprès de marques "partenaires": des collants pour la "gambettesbox", des produits de beauté, des accessoires ou de la déco pour la "littlebox". 70.000 personnes en France, en Angleterre et au Japon sont abonnées aujourd'hui.

Les "boxes", 65% des revenus de Mylittle

Cette seule activité, à forte marge, rapporte à mylittle autour de 30 millions d'euros, soit à peu près 65% de son chiffre d'affaires. À ajouter à ses revenus issus de la pub, grâce à des contenus sponsorisés, des emails "partenaires" et des opérations spéciales avec différentes marques.

L'entreprise a pu compter pour son internationalisation sur l'appui de sa maison-mère, le groupe Aufeminin qui, après avoir acquis 60% du capital en 2013 pour un peu plus de 20 millions d'euros, obtiendra 100% en 2017. Aujourd'hui valorisé à près de 70 millions d'euros, Mylittle occupe 4 étages d'un immeuble parisien, et compte 130 salariés.

L'Allemagne déconseille à Trump de taxer les importations de voitures .
Le ministre allemand de l'Économie, Sigmar Gabriel, a mis en garde ce lundi Donald Trump contre l'instauration d'une taxe de 35% sur les importations de véhicules produits par des constructeurs allemands hors des États-Unis, alors que le futur président américain a notamment évoqué le cas de BMW. "L'industrie automobile américaine en sortira moins bonne, plus faible et plus chère", a jugé Sigmar Gabriel, qui est également vice-chancelier du gouvernement "L'industrie automobile américaine en sortira moins bonne, plus faible et plus chère", a jugé Sigmar Gabriel, qui est également vice-chancelier du gouvernement d'Angela Merkel et chef de file du parti social-démocrate.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!