Entreprise Scandale Volkswagen: un cadre américain arrêté par le FBI

13:40  09 janvier  2017
13:40  09 janvier  2017 Source:   La Tribune

L'ex-patron de Volkswagen perçoit une retraite de 3.100 euros par jour

  L'ex-patron de Volkswagen perçoit une retraite de 3.100 euros par jour Le scandale des moteurs truqués de Volkswagen avait ébranlé l'ensemble de l'Allemagne à l'automne 2015. Et la plaie n'est pas complètement cicatrisée dans l'opinion publique outre-Rhin. L'information révélée par Bild ce mercredi 4 janvier a ainsi de quoi raviver le mécontentement populaire. Le tabloïd conservateur indique en effet que Martin Winterkorn, l'ex-patron de Volkswagen qui avait démissionné peu après le scandale des moteurs truqués, touche une retraite financée par son ex-employeur à hauteur de 1,1 million d'euros par an, soit 92.000 euros par mois ou 3.100 euros par jour.

Mbathio arrête définitivement la danse, la raison.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. le FBI enquête sur un possible piratage russe de médias américains

Oliver Schmidt est soupçonné d'avoir tenu un rôle-clé dans l'accomplissement de la tricherie qui a conduit au dieselgate. © Fournis par La Tribune Oliver Schmidt est soupçonné d'avoir tenu un rôle-clé dans l'accomplissement de la tricherie qui a conduit au dieselgate.

Le jour de l'ouverture du salon de Détroit, le plus grand salon automobile américain, a mis en vedette le groupe Volkswagen mais dans les pages faits divers... Un cadre du groupe allemand a été interpellé aux Etats-Unis dans l'affaire du scandale des moteurs diesel truqués, a rapporté lundi le New York Times.

La conformité réglementaire visée par le FBI

Des agents du FBI ont arrêté samedi en Floride Oliver Schmidt, qui a dirigé le service de conformité réglementaire du constructeur automobile allemand aux Etats-Unis de 2014 à mars 2015, selon le quotidien américain, se référant à deux sources anonymes proches du dossier.

Une association allemande de 100.000 membres porte plainte contre Volkswagen

  Une association allemande de 100.000 membres porte plainte contre Volkswagen L'Allemagne écrit une nouvelle page du "dieselgate". Outre-Rhin, l'association allemande myRight, représentant 100.000 automobilistes, vient de saisir la justice pour violation de "certaines règles de l'Union européenne". Elle souhaite que ses membres, roulant dans des véhicules diesel du groupe Volkswagen -concernés par le scandale des moteurs truqués- obtiennent réparation du préjudice subi. Alors qu'aux États-Unis le premier constructeur européen va débourser plusieurs milliards de dollars afin de dédommager ses clients américains, l'entreprise s'est toujours refusée à indemniser les propriétaires des 8,5 millions de véhicules e

de masse des citoyens américains révélée par un ex-agent du FBI .

Politkovskaïa : le tueur présumé arrêté

Volkswagen avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600.000 aux Etats-Unis, d'un logiciel faussant le niveau réel d'émissions de gaz polluants pour faire apparaître ses voitures plus vertes qu'elles ne l'étaient vraiment.

Selon les autorités américaines, certaines de ces voitures émettaient jusqu'à 40 fois les normes autorisées d'oxydes d'azote.

Un rôle-clé pour ce cadre

Selon le New York Times, les enquêteurs américains soupçonnent M. Schmidt d'avoir joué un rôle clé dans les efforts de Volkswagen pour masquer au régulateur américain cette fraude aux émissions polluantes. Ce cadre devrait être inculpé lundi à Detroit, affirme encore le journal.

Herbert Diess, patron de la marque Volkswagen, a par ailleurs été interrogé à Detroit par des journalistes dimanche soir, avant l'ouverture du salon automobile américain, sur de possibles arrestations d'ingénieurs de Volkswagen dans le cadre du dieselgate et sur la crainte présumée de certains responsables du groupe de se rendre aux Etats-Unis pour cette raison. "Je ne peux pas faire de commentaire", a répondu M. Diess, ajoutant: "en tout cas, je suis ici".

Depuis qu'il a reconnu l'existence de logiciels tricheurs, Volkswagen a promis de coopérer avec les autorités américaines sur ce dossier. La marque allemande, dont l'image a été abîmée par le scandale, a cependant annoncé une hausse de 3% de ses ventes mondiales de voitures en 2016 (à 5,99 millions de véhicules), grâce à l'engouement des clients chinois pour ses modèles.

(Avec AFP)

Dieselgate: accord entre Volkswagen et la Justice américaine .
Bientôt le bout du tunnel pour le Volkswagen? Le constructeur automobile allemand a affirmé mardi être prêt à verser une pénalité supplémentaire de 4,3 milliards de dollars et à plaider coupable afin de mettre un terme à l'enquête pénale sur ses moteurs diesel truqués aux Etats-Unis. Dans un communiqué, le groupe assure avoir conclu avec le Département de la Justice (DoJ) et les autorités douanières un "accord préliminaire" couvrant également Plusieurs enquêtes dans le monde entier

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!