Entreprise BPI injecte 8,4 millions d'euros dans la biotech française Abivax, un pari osé ?

15:55  10 janvier  2017
15:55  10 janvier  2017 Source:   La Tribune

Selon Pépy, les résultats 2016 du groupe SNCF seront dans le vert

  Selon Pépy, les résultats 2016 du groupe SNCF seront dans le vert La baisse du trafic liée aux attentats, aux grèves et à la mauvaise récolte de céréales n'a pas eu un impact trop important sur les résultats du groupe, affirme son président. La SNCF devrait tout de même enregistrer un chiffre d'affaires inférieur d'un milliard à celui de 2015.En cause, une baisse de trafic liée aux attentats à hauteur de 400 millions d'euros, les grèves du mois de juin à hauteur de 250 millions, mais aussi la mauvaise récolte de céréales, qui a pesé sur le transport ferroviaire de marchandises à hauteur de 50 millions d'euros. "2016 a été une année éprouvante", a ainsi commenté Guillaume Pepy, alors que la SNCF prévoit d'ores et déjà de supprimer 1.200 postes en 2017.

Site web d'information Retrait de l’ONUCI: Une mission parlementaire française à Abidjan.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. Sécu: le régime général "à 400 millions d ? euros de l?équilibre en 2017"

De l'argent frais bienvenu pour Abivax. La biotech française a reçu lundi 9 janvier un financement de 8,4 millions d'euros (sous forme de subvention et d'aide remboursable) dans le cadre du Programme d'investissement d'avenir (PIA), opéré par la banque publique Bpifrance. Et ce, pour "accélérer l'identification et l'optimisation de traitements antiviraux innovants" de la biotech. Une somme conséquente, sachant que les opérations réalisées auprès de fonds de capital risque tournent à 7 millions d'euros en moyenne pour une société de ce type, selon le Panorama 2016 France Biotech.

Une action chahutée en 2016

Un potentiel blockbuster de Sanofi menacé par les attaques de la biotech Amgen

  Un potentiel blockbuster de Sanofi menacé par les attaques de la biotech Amgen La justice américaine estime que le Praluent, un anticholestérol fabriqué par Sanofi et Regeneron, viole deux brevets d'Amgen. Le médicament pourrait être retiré de la vente et représenter des centaines de millions d'euros de manque à gagner pour le laboratoire français.Les brevets d'Amgen concernés sont ceux du Repatha, un autre anticholestérol approuvé l'année dernière. A priori, ils sont protégés jusqu'en 2029. En théorie Sanofi pourrait se retrouver avec des centaines de millions d'euros de manque à gagner, alors que les analystes prévoyaient un pic des ventes à 2 milliards de dollars en 2020 pour le Praluent.

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement. Subconscious.2015.MULTi.TRUEFRENCH.BDRiP.x264.AC3- Osas 09 (1070

Si la redirection vers le marchand n'est pas automatique, cliquez ici. > Billets Disneyland Paris à partir de 25 euros (Terminé).

C'est une marque de confiance importante pour une société qui a pourtant connu une année 2016 particulièrement difficile. Elle a subi un échec retentissant  pour le vaccin candidat ABX203 contre l'hépatite C, alors en phase III. Ce traitement était vu comme un potentiel blockbuster. Son titre en Bourse avait plongé de 30% le 20 juin. Son action, valorisée à 14,15 euros le 1er janvier, était retombée 6,30 euros le 30 décembre. Le développement d'ABX203 est désormais en "cours de réévaluation" et ne figure plus parmi les produits mis en avant par la société.

Ses autres traitements candidats sont en phase I et II ou à un stade préclinique, à des stades précoces de développement, avec donc un fort risque d'échec et qui ne seront pas mis sur le marché avant plusieurs années.

La Chine, un eldorado parsemé de pièges pour les biotechs et medtechs françaises

  La Chine, un eldorado parsemé de pièges pour les biotechs et medtechs françaises Les investissements d'acteurs chinois multiplient les prises de participation du capital de biotechs et fabricants de dispositifs médicaux, leur ouvrant le marché asiatique. Mais y creuser son trou peut s'avérer long, laborieux et parfois risqué. Revue de détail.La Chine se tourne aujourd'hui vers les médicaments et technologies médicales étrangers, perçus comme plus sûrs dans un pays grevé par les scandales sanitaires. "Les investisseurs chinois se sont récemment mis à mettre de l'argent dans les sociétés françaises", note Benoît Colinot, consultant  Business France spécialisé dans les medtechs (fabricants de dispositifs médicaux) et biotechs françaises.

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'ORDER BY id DESC LIMIT 3' at line 1 Subsides Feder : 125 millions d ' Euros pour Liège.

Google va donner 60 millions d ’ euros aux sites de presse française .

Un traitement censé baisser la charge virale du VIH

Créée en 2014, Abivax a rapidement suscité beaucoup d'espoir: la biotech a levé 58 millions d'euros sur Euronext Paris en juin 2015, du jamais-vu depuis Transgène en 1998. © Fournis par La Tribune Créée en 2014, Abivax a rapidement suscité beaucoup d'espoir: la biotech a levé 58 millions d'euros sur Euronext Paris en juin 2015, du jamais-vu depuis Transgène en 1998.

C'est une martingale. Si les molécules d'Abivax parviennent à être lancées un jour sur le marché, elles pourraient rapporter gros. La biotech mise énormément sur l'ABX464, un produit contre le VIH censé baisser la charge virale au bout de quelques semaines et sur le long terme. Il s'agit du traitement le plus avancé de la biotech. Il est aujourd'hui en phase II. Actuellement, aucun traitement sur le marché ne permet de réaliser une telle prouesse. Si Abivax parvenait à sortir un tel produit avant ses concurrents, elle pourrait générer un chiffre d'affaires conséquent. La société biopharmaceutique publiera les résultats de son étude de phase IIa cette année, en avril. Un moment clé pour la biotech.

La France booste le budget du CNES en 2017

  La France booste le budget du CNES en 2017 Le gouvernement augmente le budget du CNES de près de 10% en 2017, passant de 2,12 milliards à 2,33 milliards d'euros."Pour relever ces nombreux défis et poursuivre avec le même succès ses grandes missions en cours, le CNES, moteur de l'Europe spatiale, bénéficie en 2017 d'une augmentation de 10% de son budget total, ce qui témoigne de la très haute confiance que lui font les autorités françaises et de leur volonté forte de voir la France continuer à faire la course en tête en Europe", a souligné mercredi le CNES dans son communiqué.

La page que vous recherchez n'existe pas. Revenir à l'accueil. le bonus de 16 millions d ' euros .

Bruxelles débloque 50 millions d ' euros d'aide humanitaire pour faire face à

Abivax dispose également d'un produit  pour traiter Ebola dont le lancement de la phase I est prévu cette année. La société développe une molécule contre le Chikungunya (ABX311) dont la preuve de concept est effectuée. Ou encore, l'ABX196, un stimulateur de systèmes immunitaires contre des maladies virales et des cancers en développement clinique.

Le groupe dispose en outre d'une plateforme qui "a d'ores et déjà généré une chimiothèque supérieure à 1.000 petites molécules conçues pour bloquer les mécanismes de réplication des virus en ciblant les complexes ARN-protéine (RNP)", assure-t-il.

Créée en 2014, la biotech Abivax a rapidement suscité beaucoup d'espoir: elle a levé 58 millions d'euros sur Euronext Paris en juin 2015, du jamais-vu depuis Transgène en 1998. En espérant un parcours moins sinueux pour Abivax. Car la société strasbourgeoise n'a pas réussi à confirmer son potentiel les vingt dernières années, et tente aujourd'hui de trouver un second souffle en se réorientant dans l'immunothérapie et l'oncologie.

Hépatite C: est-il plus rentable pour les Etats-Unis de racheter Gilead plutôt que de payer ses médicaments ? .
En rachetant pour 156 milliards de dollars Gilead, un laboratoire qui vend des médicaments contre l'hépatite C, les Etats-Unis réduiraient drastiquement le coût du traitement par patient, selon deux experts.Un rachat estimé à 156 milliards de dollars

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-34021-bpi-injecte-8-4-millions-deuros-dans-la-biotech-francaise-abivax-un-pari-ose/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!