Entreprise Google dévoile ses redoutables ambitions dans la voiture autonome

06:41  11 janvier  2017
06:41  11 janvier  2017 Source:   BFM Business

Voiture connectée : Ford et Toyota forment un consortium rejoint par PSA

  Voiture connectée : Ford et Toyota forment un consortium rejoint par PSA Batpisée SmartDeviceLink Consortium, l'initiative a pour ambition de proposer une autre solution aux consommateurs que celles de Google et Apple.Cette organisation, baptisée SmartDeviceLink Consortium, entend "donner aux consommateurs plus de choix pour se connecter et contrôler leurs applications de smartphones sur la route", ont expliqué les deux groupes dans un communiqué commun, publié à la veille de l'ouverture du salon de technologies CES à Las Vegas.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs. V dévoile sa programmation de l'automne 2012 ».

Vidéo: Cha Dia, la diva qui rêve de l’unité des coeurs se dévoile au public.

Google ne veut pas devenir le concurrent des constructeurs traditionnels, mais leur partenaire. Le groupe californien est présent sur le salon de l’automobile de Detroit qui se tient cette semaine, mais pas sous son nom historique. C’est Waymo, sa filiale spécialisée dans la voiture autonome, qui fait l’actualité en proposant une technologie qui va permettre aux constructeurs traditionnels de produire des voitures autonomes. Et pour prouver l’efficacité de sa technologie, la filiale a présenté une version autonome du Pacifica de Chrysler. En plus de Fiat-Chrysler, Waymo a aussi signé un partenariat avec Honda.

Voitures connectées: Toyota et Ford initient une alliance intégrant PSA

  Voitures connectées: Toyota et Ford initient une alliance intégrant PSA Les géants automobiles Toyota et Ford ont annoncé ce mercredi la formation d'un consortium dans le domaine des véhicules connectés, avec quatre autres constructeurs dont le français PSA. Une initiative qui vise à répondre aux assauts d'Apple et Google. Cette organisation, baptisée SmartDeviceLink Consortium, entend "donner aux consommateurs plus de choix pour se connecter et contrôler leurs applications de smartphones sur la route", ont expliqué Cette organisation, baptisée SmartDeviceLink Consortium, entend "donner aux consommateurs plus de choix pour se connecter et contrôler leurs applications de smartphones sur la route", ont expliqué les deux groupes dans un communiqué commun, publié à la veille de l'ou

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89.

"Justice League" dévoile son synopsis et une photo de la nouvelle Batmobile

"Nous ne cherchons pas à fabriquer la meilleure voiture, mais celle qui conduira le mieux", a déclaré via un tweet John Krafcik, patron de Waymo, comme s'il souhaitait rassurer le public. Et pour séduire les constructeurs, il annonce un argument choc: la baisse du tarif du Lidar (light detection and ranging), cette technologie laser qui permet aux voitures de savoir où elles se trouvent et de détecter les obstacles. En transmettant les données obtenues à son opérateur Google, le Lidar améliore aussi les outils de cartographie.

La guerre des prix est lancée sur les composants

Actuellement, cet élément limite l’industrialisation de masse à cause de son prix qui atteint 75.000 dollars. Et comme l'a déclaré dans Business Insider John Krafcik, Waymo peut faire baisser ce tarif de… 90%. Et ce n’est qu’un début puisque le dirigeant affirme que l’objectif est d’aller encore plus bas. "Aujourd’hui, cet élément est le plus onéreux de la voiture autonome, mais son tarif ne cesse de baisser", nous a confirmé Sébastien Amichi, consultant pour le cabinet Roland Berger. "L'objectif des fabricants est que d’ici 2030, il coûte autour de 3.000 euros ce qui permettra de démocratiser réellement les robotcabs. En Europe, l’allemand Bosch ou le français IEEE visent des objectifs tarifaires similaires à ceux de Waymo."

Carlos Ghosn lève un peu le voile sur la voiture autonome Renault-Nissan

  Carlos Ghosn lève un peu le voile sur la voiture autonome Renault-Nissan Cette année, l’Alliance Renault-Nissan a décidé de se rendre sur le Consumer Electronic Show (CES), le salon mondial des technologies qui se tient chaque début d’année à Las Vegas. Pour l’occasion, son président, Carlos Ghosn, a dévoilé à notre confrère 01net.com [comme BFMBusiness. com, ce site est une entité du groupe Nextinteractive, NDLR] les objectifs de son groupe pour s’imposer dans l’avenir face aux géants allemands et américains. Le président Le président de l’Alliance a d’abord révélé partenariat avec l‘agence spatiale américaine. Ce partenariat "fait appel au savoir-faire de la Nasa dans le cadre des voitures sans conducteur dans le degré le plus avancé" a précisé le dirigeant.

Google revoit apparemment ses ambitions dans la voiture autonome – Business Insider. On: 13 décembre 2016 By Google revoit apparemment ses ambitions dans la voiture autonome Business Insider La division du groupe dédiée aux voitures sans chauffeur a noué un partenariat avec Fiat Chrysler et prépare une gamme de voitures autonomes qui offriront des fonctions de conduite traditionnelle pour humains, selon le site.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. • Voitures autonomes : Uber acquiert la jeune pousse Otto (18-08-2016).

Face à ce nouvel intervenant, les constructeurs automobiles traditionnels ne risquent-ils pas de devenir des assembleurs en laissant les éléments stratégiques de la voiture connectée à d’autres entreprises? C’est évidemment l’ambition de Google, pour qui Waymo est un prospecteur de données stratégiques dans la mobilité.

En Allemagne, Daimler et BMW ne comptent pas abdiquer aussi facilement. Dans les système de cartographie, ils ont investi dans Here, le système développé par Nokia, en s'associant à Intel et à MobilEye. "Ils se préparent depuis plusieurs années en investissant dans des start-up spécialisées dans la mobilité", indique Sébastien Amichi. Les Français ne sont pas dans cette logique. "Leur histoire les empêche d’aller aussi vite, leur priorité reste encore de faire tourner des usines qui emploient beaucoup de salariés. En France, la voiture autonome bouleverse un modèle économique et social historique".

Un ancien de Google lance un étonnant cabinet médical futuriste .
Après avoir réinventé le magasin avec les Apple stores, le transport de personnes avec Uber, la location d'appartements avec AirBnB ou encore la voiture avec Tesla, la Silicon Valley va-t-elle ringardiser les cabinets de nos bons vieux médecins généralistes? Le concept dévoilé cette semaine par Forward, une jeune start-up de San Francisco spécialisée dans les technologies de santé, est en tout cas impressionnant. Créée par Adrian Aoun, un serial-entrepreneur de 33 ans qui a récemment conçu chez Google les kiosques urbains Sidewalk Labs, Forward a l'ambition de réinventer rien moins que l'accès aux soins.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!