Entreprise L'État se défausse finalement de 4,1% d'Engie

09:25  11 janvier  2017
09:25  11 janvier  2017 Source:   BFM Business

Travail dominical: un accord finalement conclu au Printemps

  Travail dominical: un accord finalement conclu au Printemps Un accord sur le travail dominical a finalement été conclu entre direction et syndicats au Printemps, l'Unsa ayant confirmé lundi à l'AFP avoir signé le texte, permettant aux syndicats signataires de dépasser le seuil nécessaire de 30%. L'Unsa-Printemps, "après avoir obtenu des garanties de la direction sur les principaux points qui l"empêchaient de valider l'accord [] a décidé de devenir signataire", a fait valoir le syndicat lundi dans un communiqué. L'Unsa-Printemps, "après avoir obtenu des garanties de la direction sur les principaux points qui l"empêchaient de valider l'accord [...] a décidé de devenir signataire", a fait valoir le syndicat lundi dans un communiqué.

Désolés, la page de l'image demandée n’existe pas Être jaloux et possessif, finalement , ça peut avoir ses bons côtés?

Liseuse documents eyrolles. Chapitre 7 - Gestion de l ' état , la session, les cookies.

L'État français a annoncé avoir cédé 100 millions d'actions d'Engie représentant 4,1% de son capital, soit 10 millions d'actions supplémentaires par rapport à ce qui avait été annoncé précédemment, pour 1,14 milliard d'euros au total.

  L'État se défausse finalement de 4,1% d'Engie © Fournis par BFMNews

Cette cession doit en particulier permettre de financer des investissements de l'État actionnaire, notamment la refondation de la filière nucléaire.

Au terme de ce placement, réalisé en totalité auprès d'investisseurs institutionnels, "l'État détient, au travers de l'Agence des participations de l'État (APE), 28,7% du capital et 32,6% des droits de vote d'Engie" et reste ainsi actionnaire majoritaire du groupe, précise un communiqué de l'APE diffusé tard mardi soir.

Engie dans le collimateur de Bruxelles

  Engie dans le collimateur de Bruxelles Engie est dans le viseur de la Commission européenne. L'ex-GDF pourrait avoir bénéficié d'environ 300 millions d'euros d'avantages fiscaux au Luxembourg, révèlent des documents publiés jeudi par Bruxelles, qui enquête sur deux "montages financiers" du groupe énergétique au sein du Grand-Duché. Selon l'enquête préliminaire publiée par Bruxelles, deux filiales d'Engie au Luxembourg ont pu déduire à elles deux un total d'un peu plus d'un milliard d'euros Selon l'enquête préliminaire publiée par Bruxelles, deux filiales d'Engie au Luxembourg ont pu déduire à elles deux un total d'un peu plus d'un milliard d'euros de leurs bénéfices imposables entre 2009 et 2015.

Merci pour votre compréhension. Les moyens d'action de l ' État .

SITE FERMÉ L’affaire d’ Etat n’aura pas lieu… pour l’instant : l’ULM a été libéré.

Une partie des titres proposés aux salariés

Ce dernier ajoute que 11,1 millions de titres supplémentaires, soit 0,5% du capital d'Engie, seront ultérieurement proposés aux salariés et anciens salariés éligibles du groupe.

Cette opération permettra à l'État de continuer à "accompagner le groupe dans son plan de transformation stratégique, présenté au marché en février 2016", ajoute le communiqué.

Cette annonce de la cession par l'APE de titres Engie est intervenue le jour où Bruxelles a donné son feu vert sous conditions à la restructuration d'Areva, qui inclut notamment une augmentation de capital de 5 milliards d'euros à laquelle l'État, actionnaire à plus de 86% d'Areva, devrait participer à hauteur de 4,5 milliards d'euros.

Optimisation fiscale: Engie répond à Bruxelles

  Optimisation fiscale: Engie répond à Bruxelles Engie n'a rien à se reprocher dans le cadre de l'enquête menée par la Commission européenne sur des accords fiscaux dont aurait bénéficié le groupe énergétique français au sein du Grand-Duché du Luxembourg, a déclaré vendredi sa directrice générale, Isabelle Kocher. "Nous n'avons rien à nous reprocher, ça c'est certain", a assuré la dirigeante en présentant ses voeux à la presse. L'enquête de la Commission, ouverte mi-septembre, vise des accords fiscaux (ou "ruling") passés depuis septembre 2008 par le Luxembourg avec GDF Suez (ancien nom d'Engie).

Si vous n'êtes pas automatiquement redirigé. Cliquez ici. Règlement relatif au changement de nom et d'autres qualités de l ' état civil.

Cette émission décrit l ' état spirituel des hommes perdus Si le voile n'est pas

La Commission européenne a également autorisé l'Etat à accorder un prêt d'actionnaire de 3,3 milliards d'euros à Areva dans l'attente de la réalisation de cette recapitalisation.

Par ailleurs, l'État s'est aussi engagé à participer au renflouement d'EDF, dont il détient près de 85% du capital, en apportant 3 milliards d'euros à l'augmentation de capital de 4 milliards d'euros que l'électricien doit réaliser cette année.

En novembre, l'APE a également annoncé la cession de 1,39% de Safran, pour environ 372 millions d'euros.

En 2016, le portefeuille de participations cotées de l'Etat a perdu 11,5% de sa valeur à 59,7 milliards d'euros, du fait notamment de la mauvaise performance des titres des groupes énergétiques EDF, Areva et Engie.

Hollande promet que l'État gardera "sa part au capital de PSA" .
En visite sur le site du constructeur automobile à Charleville-Mézières (Ardennes) ce jeudi, François Hollande a promis que l'État garderait "sa part au capital de PSA", dont il détient 14%. "Ici, je réaffirme que l'État gardera sa part au capital de PSA parce que c'est à la fois notre responsabilité et c'est votre garantie", a déclaré le chef de l'État devant plusieurs centaines de salariés de ce site. "Donc nous voulons rester au capital de PSA", L'État avait "fait son devoir" en entrant au capital du groupe automobile en 2013, a encore souligné le président Hollande, rappelant qu'un actionnaire chinois l'avait également rejoint.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!