Entreprise Etats-Unis : le Pentagone teste "un essaim" d'une centaine de drones intelligents

12:30  11 janvier  2017
12:30  11 janvier  2017 Source:   La Tribune

Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

  Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques. Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d ’ une meilleure expérience MSN.

Look de la semaine - Galerie photo - People. Météo - Emploi - Petites annonces - PMU - Cours des changes - Programme de Vol - Guide TV - Infos Services - Pharmacie - Réservation d'Hôtels. Moov Prépayé - Assistance MOOVnaute - Mon Compte - Nos coordonnées - Webmail - Test de bande passante.

Les mini-drones devraient occuper une place prépondérante dans le matériel de guerre de l'armée américaine. Dans un communiqué publié par le département de la Défense américain ce 9 janvier, le Pentagone assure avoir réussi un test d'une escadrille de 103 minis-drones faisant appel à l'intelligence artificielle. Ce nouveau type d'armement pourrait encore bouleverser les opérations militaires dans les prochaines années.

Une intelligence au service de l'organisation collective

103 mini-drones ont été testés en simultané dans le désert californien par l'armée américaine. © Fournis par La Tribune 103 mini-drones ont été testés en simultané dans le désert californien par l'armée américaine.

Le test opéré en octobre dernier a permis de faire voler un groupe de petits drones d'environ 16 centimètres lancés depuis trois avions de combats  F/A-18 Super Hornets comme l'illustre la vidéo de l'armée américaine ci-dessous.

SNCF Réseau crée une entreprise de drones

  SNCF Réseau crée une entreprise de drones La SNCF détenait déjà un "Pôle drones" depuis 2012 et utilise ces engins volants dans la maintenance des infrastructures ferroviaires.La SNCF détient un "Pôle drones" depuis 2012 et utilise ces engins pour surveiller les voies ferrées ou encore inspecter les ponts ou parois rocheuses, mais la création d'une filiale doit apporter de la souplesse, "dans une activité qui est en plein développement", a expliqué à l'AFP, en marge d'une conférence de presse, le président de SNCF Réseau, Patrick Jeantet.

Recherche - Des leçons à tirer des États - Unis .

Redirection en cours vers https://www.bourgognefranchecomte.fr/ Si rien ne se passe cliquez ici. Test TOEIC et GOETHE.

D'après l'administration américaine, les drones nommés Perdix sont ainsi parvenus à une "prise de décision collective", adaptant leurs comportements individuels en fonction des aléas de la mission. William Roper, qui dirige le service des capacités stratégiques (SCO*) du Pentagone a expliqué "qu'en raison de la nature complexe du combat, les Perdix ne sont pas préprogrammés individuellement pour être synchronisés, ils sont comme 'un organisme collectif ', partageant une intelligence collective pour la prise de décision et en s'adaptant aux autres comme un essaim dans la nature." Le directeur du programme a ajouté : " Parce que chaque Perdix communique et collabore avec tous les autres Perdix, l'essaim n'a pas de leader et peut s'adapter en douceur, si un nouveau drone rejoint le groupe, ou si au contraire un drone le quitte".

SNCF Réseau lance une filiale dédiée aux drones

  SNCF Réseau lance une filiale dédiée aux drones L'attrait de SNCF Réseau pour les drones se vérifie. Depuis 2012, le gestionnaire du rail français (ex-RFF) utilise ces appareils afin de surveiller les voies ferrées et d'inspecter les ponts ou parois rocheuses situés sur le parcours des trains. Pour le président de l'entreprise, cette "activité en plein développement" justifiait pleinement la création d'une filiale dédiée, Altametris. Une branche composée de 20 ingénieurs, télé-pilotes et développeurs disposant d'une flotte de 12 drones.

En un clic créez votre forum de discussion gratuit, illimité et personnalisable à vos couleurs, avec une technologie qui a déjà fait ses preuves sur jeuxvideo.com ! Etats - Unis d'Amérique : Armée ° - [JEU] Chacun son Pays version

LaVie.fr est actuellement en opération de maintenance et de mise à jour. Vous pourrez bientôt découvrir une nouvelle version adaptée à tous les supports (mobile, tablette ). Pour accéder En lançant la proposition d ’ une réflexion nationale autour de ce qui nous fait

Des drones imaginés à la base par le MIT

Le drone Perdix a été conçu à l'origine par des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) à partir de 2013. L'outil a ensuite été transformé par des scientifiques et des ingénieurs pour un usage militaire. Toutes les améliorations "se sont inspirées de l'industrie du smartphone" selon le communiqué du Pentagone. Les drones utilisés pendant le test font partie de la sixième génération d'appareil de ce type. En mars 2016,le Washsington Post avait mis en ligne une vidéo déclassifiée de l'armée américaine illustrant un test de mini-drones avec un F16 au dessus de l'Alaska. Le journal américain révélait ainsi que cela faisait deux ans que l'armée américaine travaillait sur ce projet.

Le programme de recherches pour développer ce type de drone aurait coûté environ 20 millions de dollars selon le Washington Post. Une somme qui se révèle bien inférieure à de nombreux avions de combat.

Parrot va rogner dans ses effectifs

  Parrot va rogner dans ses effectifs Le groupe français Parrot prévoit de réorganiser ses activités dans les drones grand public en réduisant ses effectifs d'environ 290 salariés, soit près de 30%, dans un contexte de vive concurrence, mais maintient ses objectifs de croissance de 10% en 2017, a annoncé le groupe lundi. Le spécialiste des produits technologiques sans fil "envisage () un plan qui pourrait aboutir à réduire les effectifs d'environ 290 personnes sur un total de 840 salariés actuellement dédiés aux activités Drones du Groupe" qui dispose également d'une branche automobile et emploie en tout un millier de salariés, selon un communiqué du groupe.

En plus de développer notre patience et notre sagesse, le test de la vraie foi

Test d' intelligence . retour à exercices. Ce test est utilisé depuis plus de cinquante ans et est réputé pour sa fiabilité. Si vous n'obtenez pas une note élevée, ne vous inquiétez pas, souvenez-vous que vous pouvez vous améliorer. Et sachez que Bill Gates a obtenu 3 points à ce test . Compare ton résultat à celui de tes amis et bonne chance!!

Un changement de stratégie

L'un des points faibles des drones est d'être facilement repérables en raison du bruit des moteurs et peuvent donc être neutralisés avec plus de facilités par l'ennemi comme le souligne un récent article de Sciences et Avenir. Cette vulnérabilité pourrait être ainsi être compensée par la multiplication des machines volantes. Ces essaims ont ainsi la capacité de brouiller les radars de l'ennemi en effectuant des missions de surveillance. Dans la revue professionnelle Breaking Defense citée par le magazine Motherboard, le vice-secrétaire à la Défense Bob Work expliquait les enjeux d'une telle stratégie sur le terrain :

"Imaginez un avion percer les défenses d'un système de défense aérienne intégré et larguer une trentaine de ces petits robots afin de former une nuée au comportement erratique, un peu comme un essaim d'abeilles"

Ce dispositif pourrait ainsi troubler les systèmes de défense adverses grâce à cette idée de leurre qui n'est pas nouvelle mais pourrait être amenée à se développer sur les théâtres d'opération.

(*) Le SCO est un service du Pentagone crée par l'actuel secrétaire à la Défense, le technophile Ashton Carter, lorsqu'il n'était que numéro deux de l'institution.

General Motors cède aux pressions de Trump et investit aux États-Unis .
C’est une nouvelle victoire pour le président américain qui investira les locaux de la Maison Blanche dans trois jours. Après avoir subi les pressions de Donald Trump, General Motors a finalement annoncé ce mardi investir un milliard de dollars de plus aux États-Unis et y créer jusqu'à 5.000 emplois supplémentaires dans les prochaines années. À travers cette annonce, General Motors devient le dernier constructeur automobile en date à céder aux injonctions du milliardaire pour développer leurs activités sur le sol américain.Les nouveaux investissements devraient entraîner dans l'immédiat la création de 1.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!