Entreprise EDF poursuit son expansion dans les énergies renouvelables aux Etats-Unis

14:35  11 janvier  2017
14:35  11 janvier  2017 Source:   La Tribune

Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump

  Usine au Mexique : au tour de Toyota d'être menacé par Trump Après Général Motors et Ford en début semaine, le constructeur Toyota s'est attiré les foudres de Donald Trump. En cause, un projet de construction d'usine au Mexique.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

La nouvelle version de MSN, votre collection personnalisable du meilleur des catégories Actualité, Sport, Divertissement, Finance, Météo, Voyage, Santé et Lifestyle, le tout associé à Outlook, Facebook, Twitter, Skype et bien plus encore. Etats - Unis : les minorités votent en masse Les minorités se sont rendues aux

Leader mondial des énergies décarbonées, le Groupe EDF poursuit ses investissements dans les . énergies renouvelables et renforce ses positions en Europe comme dans le monde. Le Groupe contribue à l’essor de filières industrielles compétitives dans les énergies renouvelables , en particulier dans l ’éolien et le solaire. 721 millions d’euros ont déjà été investis dans des projets en France et à l’international. A ce stade, 13 projets pour une capacité totale cumulée de 1,8 GW ont été financés en France , aux Etats - Unis et au Canada : · 10 éoliens · 2 photovoltaïques · 1 biométhane.

Malgré le discours en faveur du charbon et du gaz du président élu Donald Trump, EDF Energies Nouvelles est confiant. Mercredi, la filiale d'EDF a annoncé la mise en service décembre et janvier de quatre parcs éoliens d'une capacité cumulée de plus de 708 mégawatts (MW), signe que son développement outre-Atlantique se déroule sans encombre : à Tyler Bluff (125,6 MW) et à Salt Fork (174 MW) au Texas (sud), à Great Western (225 MW) dans l'Oklahoma (centre) et à Kelly Creek (184 MW) dans l'Illinois (nord).

Un parc de 10,6 gigawatts exploité en Amérique du Nord

"Trois de ces projets s'inscrivent dans une politique d'engagement de grandes entreprises multinationales pour la réduction de leur empreinte carbone, une tendance forte de secteur aux Etats-Unis", souligne EDF EN. Ainsi "la majorité" de l'énergie produite à Tyler Bluff a fait l'objet d'un contrat signé avec Procter and Gamble pour alimenter plusieurs de ses sites de production nord-américains.Great Western fournira pour sa part en électricité renouvelable un centre de données appartenant à Google.

Energies décarbonées : Pékin à l'offensive dans le monde entier

  Energies décarbonées : Pékin à l'offensive dans le monde entier Naguère usine de composants solaires à bas coûts inondant les marchés occidentaux, la Chine est devenue ces dernières années le premier marché et le plus gros investisseur domestique dans les énergies vertes. Les acteurs du secteur acquièrent et développent aujourd’hui des actifs dans le monde entier.Premier consommateur de charbon au monde, la Chine est également le pays le plus ambitieux en matière de décarbonation de son économie : -54% en 2030 par rapport à 2010, à comparer avec -48% pour l'Union européenne et -43% (à ce jour) pour les Etats-Unis.

La COP21 a réaffirmé leur rôle dans la lutte contre le dérèglement climatique, engageant les pays à favoriser et poursuivre les investissements Spécialiste des énergies renouvelables , EDF Energies Nouvelles est un leader international de la Edf energies nouvelles est un producteur D’ électricité D’origine renouvelable . Royaume- Uni . Canada Etats - Unis .

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'informations et paramétrer vos cookies. Changer l ’ énergie ensemble.

Au total, EDF EN a mis en service aux Etats-Unis cette année 760 MW d'énergies renouvelables et de capacités de stockage, et exploite désormais un parc de 10,6 gigawatts (GW) en Amérique du Nord, dont un tiers en propre et le reste pour le compte d'autres acteurs, ce qui est en fait son premier marché dans le monde (environ 40% du chiffre d'affaires), a indiqué Antoine Cahuzac, son directeur général, lors d'une rencontre avec la presse. L'entreprise détient "un carnet de commandes sur le point d'être signées de 1,3 GW, et un carnet en développement de l'ordre de 1,7 GW", surtout dans l'éolien, a-t-il ajouté.

Accélération en vue dans le solaire

Mais EDF EN compte accélérer dans le solaire, jusque là un peu délaissé par l'électricien français et qui devient de plus en plus compétitif dans certaines régions. La filiale a notamment signé un nouveau contrat de fourniture d'électricité avec MCE (Marin Clean Energy) pour le projet solaire de 150 MW à Desert Harvest (Californie) et a signé 350 MW de projets photovoltaïques en 2016 dans la région, a affirmé M. Cahuzac. La filiale d'EDF a aussi racheté en avril dernier la société Grosolar, qui a construit environ 150 MW aux Etats-Unis.

L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis n'inquiète pas le DG d'EDF EN, qui note que les sénateurs ayant soutenu Donald Trump "ont voté (...) et ont maintenu" leur soutien à la politique fiscale en faveur de l'éolien et du solaire, valable jusqu'en 2020.

EDF EN, comme d'autres acteurs du secteur, a engagé un maximum de projets cette année car les aides fiscales sont subordonnées au lancement effectifs de ces projets (achats des équipements, début des travaux) avant la fin 2016.

(Avec AFP)

La France a-t-elle les moyens de sa transition énergétique ? .
Pour la première fois depuis sept ans, l’AIE s’est livrée à une évaluation de la politique énergétique française. Son rapport, présenté ce 17 janvier au Ministère de l’Environnement, se penche sur les défis liés à la transition énergétique dans notre pays.Cette situation fait écho à l'analyse que livre l'Agence internationale de l'énergie (AIE) sur la politique énergétique française de ces dernières années et sur les défis auxquels elle fait face pour mener à bien sa transition. Ce que Paul Simons, directeur exécutif adjoint de l'AIE, résume par un double enjeu consistant à transformer dans le même temps son système énergétique et l'organisation de son marché.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!