Entreprise Voiture autonome: Tesla débauche un génie du logiciel chez Apple

16:30  11 janvier  2017
16:30  11 janvier  2017 Source:   BFM Business

L’Hyperloop d'Elon Musk bientôt testé en conditions réelles

  L’Hyperloop d'Elon Musk bientôt testé en conditions réelles Circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, le train "va léviter, atteindre la bonne vitesse et ralentir" sur une distance de 500 mètres. La société Hyperloop One vise un lancement d'ici à 2020 pour le transport de marchandises.Circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, le train "va léviter, atteindre la bonne vitesse et ralentir", a-t-il expliqué au journal dans une interview, précisant que le premier test se ferait sur une ligne droite de 500 mètres. Au cours des prochains moins, cette distance sera étendue de "quelques kilomètres", a-t-il ajouté.

Merci de votre patience. La mission TICE et la DSI du Rectorat de l'académie de Nancy-Metz. Génie électrotechnique.

» Menuiserie métallique, Métallerie, Serrurerie. Informatique et bureautique. Logiciels . » Conception et développement. Services aux entreprises.

Pour mettre au point une intelligence artificielle efficace, il faut un cerveau, un vrai. C’est ce que cherchait Tesla pour diriger l’unité chargée d’optimiser l’Autopilot, qui est à la base de ses projets de voiture sans chauffeur. Elle a trouvé la perle rare chez Apple. Il s’agit de Chris Lattner, un développeur considéré comme l’un des plus brillants des États-Unis.

Sa renommée repose sur Swift, un langage de programmation simple et efficace pour la création de logiciels pour les Mac (MacOS), l’iPhone et l’iPad (iOS), l’AppleWatch (WatchOS) et l’Apple TV (TvOS). Désormais, il est chargé d’encadrer les équipes qui amélioreront le logiciel AutoPilot de Tesla dont la réputation a été égratignée cette année avec des accidents qu’il n’a pu éviter. Notamment l'un d'entre eux, au cours duquel le chauffeur de la Tesla est mort, et qui a eu lieu aux États-Unis en mai 2016. Ou encore celui qui a mis en cause la responsabilité d’un bus, et qui s’est produit en Allemagne l’été dernier. Le groupe d'Elon Musk a également été accusé d'en avoir dissimulé un troisième.

Carlos Ghosn lève un peu le voile sur la voiture autonome Renault-Nissan

  Carlos Ghosn lève un peu le voile sur la voiture autonome Renault-Nissan Cette année, l’Alliance Renault-Nissan a décidé de se rendre sur le Consumer Electronic Show (CES), le salon mondial des technologies qui se tient chaque début d’année à Las Vegas. Pour l’occasion, son président, Carlos Ghosn, a dévoilé à notre confrère 01net.com [comme BFMBusiness. com, ce site est une entité du groupe Nextinteractive, NDLR] les objectifs de son groupe pour s’imposer dans l’avenir face aux géants allemands et américains. Le président Le président de l’Alliance a d’abord révélé partenariat avec l‘agence spatiale américaine. Ce partenariat "fait appel au savoir-faire de la Nasa dans le cadre des voitures sans conducteur dans le degré le plus avancé" a précisé le dirigeant.

ERREUR. Formation accélérée en statistiques avancées avec le logiciel STATA.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. • Voitures autonomes : Uber acquiert la jeune pousse Otto (18-08-2016).

Gérer les mauvaises réactions humaines

Dans ces deux cas, ce sont des erreurs humaines qui ont déclenché ces drames, mais le logiciel d’assistance à la conduite, qui reposait sur la technologie de MobilEye, n’a pu réagir pour les éviter. Les deux entreprises ont depuis cessé leur coopération.

  Voiture autonome: Tesla débauche un génie du logiciel chez Apple © Fournis par BFMNews

Ces accidents ont aussi inquiété les autorités sur les capacités des voitures autonomes à gérer à l’avenir le comportement des automobilistes. Ces deux accidents ont créé des doutes sur les capacités des voitures sans chauffeur à les éviter totalement, même si fin décembre dernier, une vidéo a montré que l’Autopilot avait été capable d’anticiper un accident.

Ce sera donc à Chris Lattner de mettre au point avant les autres constructeurs le système capable de réduire à néant les accidents de la route. Ce qui était au départ le pari fou de quelques constructeurs est désormais un enjeu suivi de près par les autorités, les compagnies d’assurance et par tous les concurrents de Tesla.

Des automobilistes imputent à Apple la responsabilité de leur accident de la route .
Depuis mardi, Apple fait l’objet d’une accusation des plus surprenantes. Un recours collectif qui devra être examiné par le tribunal de Los Angeles a en effet été déposé à l’encontre de la firme à la pomme en Californie, rapporte le site d’Automotive News. La raison? Les plaignants, tous victimes d'un accident de la route, estiment que la société ne fait pas le nécessaire pour empêcher les utilisateurs de l’iPhone d’envoyer des SMS au volant. Et Et pour cause, en 2008, Apple a déposé une technologie "lockout" empêchant un conducteur d’écrire ou de lire ses SMS. Le brevet a été approuvé en 2014.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!