Entreprise La France booste le budget du CNES en 2017

08:15  12 janvier  2017
08:15  12 janvier  2017 Source:   La Tribune

Budget de défense : la France le rêve, l'Allemagne le fait

  Budget de défense : la France le rêve, l'Allemagne le fait Le budget allemand de la défense devrait passer de près de 32 milliards en 2011 à plus de 39 milliards d'euros en 2020. Soit une hausse deux fois plus fortes que celle du budget de la défense français sur la période.En revanche, les dépenses de défense devraient représenter 1,77% du PIB de la France en 2017 (contre 1,78% en 2016). Loin, très loin devant l'effort allemand, qui devrait s'élever à 1,22% du PIB pour l´exercice 2017. D'ailleurs la chancelière Angela Merkel, vise plutôt à long terme les 2% du PIB (soit 60 milliards d'euros).

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active loue meublée à partir 1er février 2017 .

Budget .

Du jamais vu depuis une décennie au moins. Près de 10% de croissance pour le budget du Centre national d'études spatiales (CNES). En 2017, les ressources du CNES atteindront 2,33 milliards d'euros (contre 2,12 milliards en 2016). Soit une hausse de 214 millions d'euros. La hausse du budget du CNES témoigne de la priorité pour l'espace affichée par la France dans un contexte marqué par la concurrence encore accrue de la part des industriels américains et asiatiques.

"Pour relever ces nombreux défis et poursuivre avec le même succès ses grandes missions en cours, le CNES, moteur de l'Europe spatiale, bénéficie en 2017 d'une augmentation de 10% de son budget total, ce qui témoigne de la très haute confiance que lui font les autorités françaises et de leur volonté forte de voir la France continuer à faire la course en tête en Europe", a souligné mercredi le CNES dans son communiqué.

Défense : le budget 2016 a été quasiment exécuté à la perfection

  Défense : le budget 2016 a été quasiment exécuté à la perfection Sur les 32,9 milliards d'euros à sa disposition en 2016, le ministère de la Défense a utilisé plus de 32,7 milliards. Bercy a réussi à "sauver" le 30 décembre dernier 147 millions d'euros, dont 75 millions venant du compte d'affectation spéciale (CAS) portant sur les recettes exceptionnelles générées par la vente du patrimoine immobilier du ministère de la Défense (sur un total de 250 millions espérés). Toutefois, la défense a l'autorisation de Bercy de dépenser ces 147 millions en 2017, grâce à un nouveau report de charges.

2 Avenue de l'Europe, 78140 Vélizy-Villacoublay, France .

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs. Spécial MIRA : Anne- France Goldwater et Nicolas

Avec 35 euros par an et par habitant en 2017 (37 euros en 2016), le budget, que la France consacre aux activités spatiales civiles, reste le deuxième au monde, après celui des États-Unis (50 euros) mais avant ceux de l'Allemagne (20 euros) ou du  Royaume-Uni (8 euros), a indiqué le CNES. La filière française génère un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros et emploie 16.000 personnes en France.

Hausse de la contribution française à l'ESA

Sur un budget de 2,33 milliards d'euros, dont plus de 80% va irriguer la filière industrielle spatiale française et européenne, le CNES va contribuer en 2017 au budget de l'Agence spatiale européenne (ESA) à hauteur de 833 millions d'euros (contre 754 millions en 2016). Il injectera également dans des coopérations multinationales 728 millions d'euros (693 millions en 2016).

Guerre franco-française dans l'observation spatiale entre Airbus et Thales

  Guerre franco-française dans l'observation spatiale entre Airbus et Thales La feuille de route en matière d'observation spatiale commune à Airbus et Thales et initiée par le CNES et la DGA, "a explosé en vol". Face à Airbus, qui a plusieurs coups d'avance, Thales se doit d'investir s'il veut survivre dans ce secteur.Mais selon Thales, Airbus a déchiré la feuille de route en matière d'observation spatiale commune aux deux industriels et initiée en septembre 2015 par le CNES en coopération avec le ministère de la Défense. A la direction générale de l'armement, on considère également que cet accord "a explosé en vol". Bref, tous les éléments pour rallumer la vieille guerre commerciale et technologique entre les deux industriels sont bien en place.

Vous ne disposez pas des privilèges pour visualiser ce sujet. Si la page ne se recharge pas automatiquement, merci de cliquer ici. Transferts - Mutations 2016/ 2017 en région Centre .

Les Victoires de la Musique Les Victoires de la Musique sur le site de France Télévisions.

Avec 35 euros par an et par habitant, le budget que la France consacre aux activités spatiales civiles reste le deuxième au monde, après celui des États-Unis (50 euros) mais avant ceux de l'Allemagne (20 euros) ou du Royaume-Uni (8 euros). © Fournis par La Tribune Avec 35 euros par an et par habitant, le budget que la France consacre aux activités spatiales civiles reste le deuxième au monde, après celui des États-Unis (50 euros) mais avant ceux de l'Allemagne (20 euros) ou du Royaume-Uni (8 euros).

Le budget du CNES investira 682 millions d'euros pour le compte de la direction générale pour l'armement (DGA), de l'ESA et d'Eumetsat (Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques) pour mener à bien des programmes délégués. Un budget en hausse par rapport à 2016 (565 millions d'euros). Enfin, la contribution du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) à des programmes spatiaux est en baisse en 2017, passant de 107 millions à 91 millions.

Ariane 6, une priorité pour le CNES

Parmi les programmes financés en 2017, le lanceur Ariane 6 et son segment sol, sous maitrise d'œuvre du CNES, et la disponibilité de la base du CSG pour l'exploitation de trois lanceurs (Ariane 5, Soyuz, Vega) restent bien sûr prioritaires pour l'agence spatiale française. Dans les sciences, les programmes Pharao (première horloge à atomes froid en orbite), InSight, l'atterrisseur géophysique martien de la NASA), Taranis, le premier satellite dédié à l'observation des éclairs, et la mission franco-chinoise SVOM (étude des sursaut gamma) font également partie des priorités du CNES.

Les cinq chiffres de l’énergie en France

  Les cinq chiffres de l’énergie en France Quel est le budget énergétique moyen des Français ? À combien s’élève la part du renouvelable ? Et combien consomme-t-on d’électricité chaque année ? Les réponses à toutes ces questions en cinq chiffres clés.2 861 €

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › Coupe Davis 2017 : La France au Japon au premier tour.

3, rue Favart 75002 - Paris France . Tous droits réservés @ 2017 Ader - Mentions légales Il est interdit de copier, de reproduire, d 'exploiter ou de modifier de quelque façon que ce soit et à quelque fin que ce soit, tout ou partie d 'Auction.fr.

Dans l'observation, le développement des programmes Merlin, qui mesurera la concentration de méthane dans l'atmosphère (2019), SWOT (altimétrie interférométrique en 2020) et MicroCarb, qui détectera les émissions de gaz carbonique (2020) se poursuivra. La mission franco-israélienne dédiée au suivi de la végétation terrestre Venus décollera en 2017 tandis que que le satellite franco-chinois CFOSAT sera mis en orbite en 2018. Dans la défense, le CNES travaille sur le programme CSO, préparation du futur de l'observation optique haute performance et les télécommunications duales en lien avec le programme COMSAT-NG.

Enfin, dans les télécoms, le CNES travaille sur développement des plateformes Neosat, qui permet aux constructeurs de satellites français de rester compétitif sur le marché très concurrentiel des satellites géostationnaires de télécoms (plateforme à propulsion électrique, Internet très haut débit). En outre, avec l'arrivée de projets ambitieux et notamment les constellations de satellites, l'enjeu économique consiste à diviser par cinq le coût du gigabit par seconde. Enfin, le CNES prépare l'avènement du très haut débit par satellite, qui permettrait de passer de 70 gigabits par seconde à un térabit par seconde. Une façon de conserver un coup d'avance et d'inventer l'espace de demain...

Lancement de satellites : c'est toujours Arianespace qui gagne à la fin .
Sur 13 satellites de télécoms à lancer sur le marché ouvert en 2016, les équipes commerciales de Stéphane Israël ont remporté 7 contrats. Soit plus de 50% de parts de marché (53,8%). Sur le plan opérationnel, Arianespace a lancé 10 satellites commerciaux sur les 19 tirés (soit 52,6% de parts de marché). Au total, la société, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,4 milliards d'euros en 016 (contre 1,433 milliard en 2015), a procédé à onze lancements en 2016.13 nouveaux contrats signés en 2016Au total, Arianespace a signé l'année dernière 13 contrats supplémentaires, a révélé mercredi Stéphane Israël.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!