Entreprise Automatisation : peu de disparitions d'emplois, mais beaucoup d'évolutions

10:40  12 janvier  2017
10:40  12 janvier  2017 Source:   latribune.fr

Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis

  Ford annule la construction d'une usine au Mexique pour investir aux Etats-Unis Cible de Donald Trump pendant la campagne présidentielle, Ford a annoncé mardi son intention d'allouer la moitié de la somme prévue pour la construction d'une usine au Mexique à son site de Flat Rock, dans le Michigan.700 millions de dollars pour l'usine du Michigan

Des besoins en nouvelles compétences techniques. Pour faire face à ce défi sur le marché du travail, l’institution préconise de plus en plus de compétences expertes dans les domaines liés à la | LIRE AUSSI : Automatisation : peu de disparitions d ’ emplois , mais beaucoup d ’ évolutions .

La transformation numérique de l’économie et les progrès de l’ automatisation alimentent de profondes évolutions du contenu et de la structure de l’ emploi . En 2014, la France comptait environ 900 000 emplois de professionnels des technologies numériques d’après le rapport européen Empirica.

Les robots sont encore loin de prendre (complètement) la place des travailleurs. Selon un rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi publié jeudi, seule une "faible part", soit "moins de 10%", des emplois ont "un indice d'automatisation élevé" : ils "cumulent des caractéristiques qui les rendent vulnérables au vu des avancées technologiques actuelles", c'est-à-dire qu'ils présentent un "risque de suppression".

Ces emplois "très exposés" aux technologies d'automatisation sont le plus souvent des métiers manuels et peu qualifiés, notamment de l'industrie : ouvriers non qualifiés, agents d'entretien, caissiers, énumère le Conseil, instance rattachée au Premier ministre. A eux seuls, les agents d'entretien représentent 21% de l'ensemble des emplois exposés (320.000), détaille la vaste étude sur les impacts de la nouvelle vague d'innovations.

"Face à la rupture digitale, les banques doivent investir dans l'humain"

  Le syndicat national des banques SNB/CFE-CGC enjoint les banques de former leurs personnels à devenir de "vrais conseillers" et des experts, et non de simples vendeurs de produits. Il redoute une casse sociale comme dans d'autres pays européens face à l'accélération des mutations.En France, les effectifs, de l'ordre de 370.000 personnes, se réduisent graduellement depuis 2011, de 0,6% en 2015, « en douceur grâce à la pyramide des âges, qui restera favorable pendant deux ou trois ans », relève Régis Dos Santos.

8. La perspective d’une disparition massive des emplois existants, que laissent entendre certaines études soulignant que près de 50 % des emplois seraient exposés à un risque élevé d’ automatisation – n’est donc pas la plus probable. En revanche, il est clair que les évolutions en cours vont être à

Automatisation , numérisation et emploi – Tome 2. 1. Les technologies modifient la demande en compétences. 1.1 Les technologies reconfigurent les tâches d’un nombre significatif d ’ emplois , mais différemment selon les métiers et le niveau de qualification des emplois .

La moitié des emplois amenés à évoluer

Une part bien plus grande des emplois, près de 50%, pourraient en revanche "voir leur contenu évoluer". Il s'agit aussi de métiers peu qualifiés mais davantage dans le secteur des services: conducteurs, agents d'exploitation des transports, agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration, aides à domicile...

"Notre rapport met en garde contre des analyses frustres et partielles qui ne s'intéressent qu'aux destructions brutes d'emplois, et contre l'idée que le progrès technique s'attaque à des métiers dans leur globalité: non, il a un impact sur le contenu de certaines tâches", explique à l'AFP Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du COE. "Il s'agit des mêmes personnes, mais elles feront des choses différentes, et les évolutions vont dans un sens de complexification et d'addition de compétences."

Automobile : Toyota investira 10 milliards de dollars aux Etats-Unis

  Automobile : Toyota investira 10 milliards de dollars aux Etats-Unis Le constructeur japonais n'a pas précisé s'il allait procéder dans le même temps à des créations d'emplois.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

| Lire aussi Automatisation : peu de disparitions d ' emplois , mais beaucoup d ' évolutions . Des conséquences différenciées. L'impact potentiel de l' automatisation sur l'emploi varie beaucoup en fonction de l'emploi et du secteur étudié.

Des besoins en nouvelles compétences techniques. Pour faire face à ce défi sur le marché du travail, l'institution préconise de plus en plus de compétences expertes dans les domaines liés à la > Lire aussi : Automatisation : peu de disparitions d ' emplois , mais beaucoup d ' évolutions .

Pour le COE, des "mécanismes de compensation" peuvent "réduire, voire compenser intégralement les pertes d'emplois initiales". Le potentiel de créations d'emplois directs est, selon lui, "significatif" dans le numérique, "plus mesuré à court terme" dans la robotique, "compte tenu principalement de la faible taille du secteur actuellement en France".

Entre peur et fantasme

Ce volume des créations d'emplois n'est néanmoins pas chiffrable. "On sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne. Mais au cours des vingt dernières années, où l'on assiste déjà à une numérisation accélérée, le volume global de l'emploi sous l'effet des technologies a plutôt augmenté", analyse Marie-Claire Carrère-Gée.

Le fait d'assister à des progrès technologiques "qui défient l'imagination" créent dans le débat public "un mélange de frayeur sur un 'futur sans emploi', et de rêve d'une société où l'on ne travaillerait pas".

William Saurin : la justice valide le plan de sauvetage .
Christophe Sirugue, secrétaire d'État à l'Industrie, a annoncé vendredi la conclusion d'un accord entre Agripole - Financière Turenne-Lafayette, propriétaire des marques William Saurin, Garbit et Madrange, ses banques et l'Etat, afin d'assurer au groupe les moyens de poursuivre son activité.L'accord a été validé jeudi par le tribunal de Commerce de Paris, a indiqué le secrétaire d'Etat chargé de l'industrie Christophe Sirugue dans un communiqué. Cet accord financier avec les banques créancières du groupe agroalimentaire avait été annoncé par M. Sirugue le 20 décembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!