Entreprise Comment le mistral va permettre à RTE de transporter plus d’électricité

20:00  17 février  2017
20:00  17 février  2017 Source:   BFM Business

TOP 3 DES INNOVATIONS DE LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

  TOP 3 DES INNOVATIONS DE LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Avec son statut de leader européen (50 000 immatriculations au 1er semestre 2016, selon le Baromètre de la mobilité électrique), la France s’affirme sur le terrain du véhicule électrique. Mais qu’en est-il des autres champs de la mobilité ?3/ L'avion électrique

Désolé, vous n'avez pas la permission de voir cette page ou d'exécuter cette action ! Retour Accueil. Titres de MW3 et comment les débloquer.

Liseuse documents eyrolles. Chapitre 9 - Comment l ’équipe se constitue-t-elle ?

RTE équipe certaines de ses lignes électriques d'une technologie inédite. Dans le sud de la France, la filiale d'EDF, chargée du transport de l'électricité, vient d'installer 13 capteurs connectés, d'un poids de six kilos chacun sur les 91 kilomètres de la ligne à très haute tension (400.000 volts) "Tavel-Réaltor", située entre Avignon et Marseille. L'entreprise souhaite étudier les effets du refroidissement du mistral sur les câbles électriques.

Concrètement, ces capteurs, de la taille d'une grosse boîte à chaussures, vont permettre de suivre en temps réel l'influence du vent qui, en refroidissant les câbles électriques, accroît leur capacité de transport alors que l'échauffement et l'allongement provoqué par le transport du courant ont pour effet de la réduire.

Navires Mistral: comment Moscou a profité de la volte-face de Hollande

  Navires Mistral: comment Moscou a profité de la volte-face de Hollande L’opération a tout d'un fiasco. Alors que la France avait, en 2015, finalement décidé de ne pas livrer à la Russie les deux navires Mistral que celle-ci avait commandés, il semblerait que Moscou ait tiré tous les bénéfices de cette volte-face. C’est en tout cas ce que laissent entendre les propos, rapportés par Le Canard enchaîné, d’Alexey Rakhmanov. Le président des chantiers navals russes (OSK) s’est en effet félicité, le 29 décembre dernier, d’avoir acquis le "savoir-faire" français. "Si l’on tient compte du fait que la France a restitué à la Russie l’argent payé pour la construction des navires, ce savoir-faire nous a été transmis pour rien", a-t-il ainsi ironisé.

Redirection en cours vers https://www.bourgognefranchecomte.fr/ Si rien ne se passe cliquez ici. Plus d 'information ici.

La HADOPI va t-elle dédommager les FAI ?

  Comment le mistral va permettre à RTE de transporter plus d’électricité © Fournis par BFMNews

Reliés par technologie mobile au centre de pilotage RTE de Marseille, "ces capteurs collectent en temps réel différents paramètres sur l'état précis de la ligne. En couplant ces données à un modèle météorologique, RTE va être en mesure d'évaluer les marges supplémentaires disponibles" détaille la filiale autonome d'EDF dans un communiqué.

La région Paca choisie pour tester cette technologie

"Ainsi, lors des pointes de consommation ou d'avaries sur les lignes à 225.000 volts, il sera alors possible d'augmenter la capacité de la ligne (à 400.000 volts, ndlr) et de renforcer la sécurité d'approvisionnement électrique" de la région Paca ajoute l'entreprise.

"On estime que le mistral permettra de baisser de 10 degrés celsius la température de la ligne (en moyenne à 75°C) et ainsi transporter entre 10% et 30% d'électricité en plus" développe un porte-parole.

L'installation des capteurs, qui seront à terme déployés dans la toute la France s'inscrit dans le cadre du projet industriel de RTE visant à convertir aux technologies numériques son réseau de transport d'électricité, en vue d'une gestion plus dynamique de celui-ci et d'une meilleure intégration de l'électricité intermittente des énergies renouvelables.

Ainsi, le gestionnaire prévoit de doter ses 2.710 postes électriques de technologies numériques d'ici à 2030, pour un investissement total de 3 milliards d'euros. Le coût de l'opération menée sur la ligne "Tavel-Réaltor" s'élève à 400.000 euros, incluant l'achat du matériel, sa pose et le traitement des informations récoltées.

Le tunnel sous la Manche va transporter de l'électricité .
Le tunnel sous la Manche va, une nouvelle fois, renforcer les relations franco-britanniques. Outre transporter du fret et des passagers, les installations d'Eurotunnel vont bientôt permettre de faire circuler davantage d'électricité entre la France et la Grande-Bretagne Porté par les deux pays, avec le soutien de la Commission européenne, le projet "ElecLink", dont la construction s'étalera sur 3 ans, prévoit la mise en service par le groupe Siemens de deux stations de conversion d'électricité (situées à Folkstone, en Angleterre, et à Peuplingues, dans le Pas-de-Calais) et le déploiement de 59 kilomètres de câbles via le tube nord du Tunnel sous la Ma

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!