Entreprise Singapour : des voitures de luxe dans un distributeur automatique

12:50  19 mai  2017
12:50  19 mai  2017 Source:   La Tribune

Dieselgate : Mercedes à son tour perquisitionné

  Dieselgate : Mercedes à son tour perquisitionné Une vaste opération de police a été organisée dans les locaux du groupe automobile Daimler, propriétaire de Mercedes. La justice allemande soupçonne le constructeur automobile de s'être livré à des manipulations sur les émissions polluantes réelles de ses voitures à moteur diesel. Daimler a assuré de son entière collaboration avec les autorités sans toutefois commenter le fond de l'enquête.Le groupe affirme "coopérer pleinement avec les autorités", poursuit ce communiqué, sans s'exprimer davantage sur la procédure en cours.

Site Officiel du château de Fontainebleau : histoire, présentation des circuits, appartements, renseignements pratiques, réservation, tarifs, horaires, conditions d'accès et éléments de confort de visite.

Je crée mon compte. Retrouvez dans votre compte, un accès rapide à vos gares favorites ainsi que leurs actualités et bons plans, le service Objets Trouvés. Si vous avez déclaré un objet perdu en gare où par téléphone, pensez à utiliser le même e-mail afin de retrouver votre dossier dans la rubrique

A Singapour, où chaque mètre carré est compté, un vendeur de voitures de luxe d'occasion a trouvé la parade: les proposer dans un distributeur automatique. Comme s'il achetait une canette ou une barre chocolatée, le client peut, depuis la rue, voir la marchandise empilée dans quatre colonnes vitrées de 15 étages avant de choisir en appuyant sur un bouton.

Gary Hong explique que son entreprise a 70 à 80 voitures en réserve, ce qui aurait nécessité un espace cinq fois plus grand si elles avaient été stockées de façon traditionnelle. © Fournis par La Tribune Gary Hong explique que son entreprise a 70 à 80 voitures en réserve, ce qui aurait nécessité un espace cinq fois plus grand si elles avaient été stockées de façon traditionnelle.

Gary Hong, 45 ans, dit avoir eu l'idée de ce nouveau type de show-room en emmenant son fils de quatre ans acheter une voiturette. "C'est là que j'ai réalisé que l'arrangement 'boîte d'allumettes' pouvait être une chouette façon d'exposer nos stocks", a-t-il dit à l'AFP. Confortablement installé dans un canapé, le client peut demander une Ferrari, une Maserati, une Lamborghini ou autre. Une fois sa sélection faite, un film présente les caractéristiques du véhicule retenu, le temps qu'il soit automatiquement descendu par ascenseur. Le vendeur assure que ses ventes ont augmenté de 30% depuis qu'il a aménagé son nouveau magasin en décembre.

Les "taxis volants sur la Seine" de Seabubbles lèvent (encore) 10 millions d'euros auprès de la Maif

  Les L'assureur a remis au pot 10 millions d'euros pour cette troisième levée de fonds de la jeune pousse française qui propose une solution de mobilité urbaine fluviale.L'impulsion avait été donnée début 2016 lors du premier tour de table par Henri Seydoux, Partech Ventures et plusieurs Business Angels, puis lors du deuxième tour de table en janvier 2017 avec une levée de 3 millions d'euros déjà auprès de Maif Avenir, qui avait permis le financement des premiers prototypes et le renforcement de l'équipe.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

erreur aucun n° de mandat trouvé. Situé dans le 27 à 1/2 heure de Houdan en voiture

70 à 80 voitures en réserve

La densité démographique de Singapour est la troisième la plus élevée au monde, après Macao et Monaco, selon la Banque mondiale. Gary Hong, lui, est convaincu que son distributeur à 3 millions de dollars singapouriens (1,9 million d'euros) peut être une solution au manque d'espace. Son entreprise a 70 à 80 voitures en réserve, ce qui aurait nécessité un espace cinq fois plus grand si elles avaient été stockées de façon traditionnelle, explique-t-il.

Ce concept n'est cependant pas une nouveauté. Le site américain de vente de voitures en ligne Carvana possède plusieurs distributeurs du genre aux Etats-Unis.

(Avec AFP)

Smart Food Paris souffle sa première bougie .
L'incubateur parisien de la FoodTech, qui avait révélé sa première promotion début juin 2016, fête son premier anniversaire. En un an d'existence, il aura facilité une vingtaine de partenariats avec de grands groupes et huit levées de fonds au bénéfice de ses startups.La venue d'Alain Ducasse était pour Smart Food Paris, qui avait révélé l'identité des poussins constituant sa première promotion le 9 juin 2016, aussi une manière de célébrer son premier anniversaire, temps de bilans et de nouveaux projets.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!