Entreprise Le bureau du SNPL démissionne en dénonçant une "dérive totalitaire"

14:55  19 mai  2017
14:55  19 mai  2017 Source:   La Tribune

Air France : le bureau du SNPL refuse l'accord de la direction sur le projet "Boost"

  Air France : le bureau du SNPL refuse l'accord de la direction sur le projet Dans un récent tract, le bureau du SNPL, l'organe exécutif du syndicat des pilotes explique son refus au projet d'accord sur la création d'une nouvelle compagnie à coûts réduits, ouvert à signature jusqu'au 1er juin. Le bureau du SNPL veut au contraire rouvrir la négociation pour arracher des améliorations. Lors du conseil du syndicat le 17 mai, la question du lancement d'une consultation des pilotes sur la proposition de la direction va se poser.Hostilité au projet

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Coup de théâtre au sein du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL). Les membres du bureau exécutif du SNPL national du SNPL ont démissionné ce jeudi. Pour rappel, ce bureau national coiffe l'ensemble des sections du SNPL de toutes les compagnies aériennes basées en France, et n'est donc pas impliqué dans les négociations à Air France, menées par le SNPL Air France.

L'affaire des pilotes syndicalistes de HOP

Si cette décision traduit les querelles internes au sein du syndicat depuis de longs mois l'élément déclencheur a été le traitement l'affaire des pilotes du SNPL de HOP,  la filiale régionale d'Air France, soupçonnés en début d'année, après une plainte déposée en interne, de s'être fait payer des heures supplémentaires en utilisant des jours de délégation syndicale.

Quel avenir pour Transavia, la filiale low-cost d'Air France?

  Quel avenir pour Transavia, la filiale low-cost d'Air France? A l'exception d'un maigre bénéfice en 2012, la filiale d'Air France a toujours perdu de l'argent depuis sa création en 2007. Si Transavia maintient son objectif de grossir de 11 avions d'ici à 2020, son rôle au sein du groupe au cours des prochaines années doit être clarifié.Bilan mitigé

Site Officiel du château de Fontainebleau : histoire, présentation des circuits, appartements, renseignements pratiques, réservation, tarifs, horaires, conditions d'accès et éléments de confort de visite.

Site en maintenance

Un conseil de discipline, interne au SNPL (mais indépendant du bureau et du conseil du SNPL) avait prononcé des sanctions à l'encontre de cette  quinzaine de syndicalistes, en excluant notamment plusieurs membres du bureau du SNPL de HOP, dont le président et le vice-président. Des sanctions remises en cause en appel par le conseil national du SNPL le 5 avril dernier, qui, en classant cette histoire sans suite, désavouait complètement le conseil de discipline. Tous les syndicalistes soupçonnés ont été blanchis, et le président du SNPL de HOP a reçu un simple avertissement. Pour le bureau du SNPL qui s'est exprimé dans un tract, « ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase », le poussant à démissionner aujourd'hui.

Si cette décision traduit les querelles internes au sein du syndicat depuis de longs mois l'élément déclencheur a été le traitement l'affaire des pilotes du SNPL de HOP, la filiale régionale d'Air France, soupçonnés en début d'année, après une plainte déposée en interne, de s'être fait payer des heures supplémentaires en utilisant des jours de délégation syndicale. © Fournis par La Tribune Si cette décision traduit les querelles internes au sein du syndicat depuis de longs mois l'élément déclencheur a été le traitement l'affaire des pilotes du SNPL de HOP, la filiale régionale d'Air France, soupçonnés en début d'année, après une plainte déposée en interne, de s'être fait payer des heures supplémentaires en utilisant des jours de délégation syndicale.

En faisant état de "harcèlement à l'égard de nos salariés, avec des bulletins de vote préparés par certains et distribués pour s'assurer d'un vote « conforme », le bureau démissionnaire dénonce "un simulacre de démocratie inacceptable pour des raisons claniques (...) pour "sauver quelques soutiens" "au mépris des faits, quitte à mettre en danger un acquis aussi important que de considérer le temps syndical comme du temps de travail". Et d'ajouter:

OSE Immunotherapeutics répond aux besoins médicaux par l’immunothérapie

  OSE Immunotherapeutics répond aux besoins médicaux par l’immunothérapie OSE Immunotherapeutics est une entreprise de biotechnologie spécialisée dans l’activation et la régulation immunitaire en oncologie, dans les maladies auto-immunes et la transplantation. Ce secteur représente un marché colossal, où les besoins sont largement insatisfaits.OSE Immunotherapeutics s'adresse en premier lieu aux médecins qui prescrivent les médicaments, mais aussi aux acteurs industriels impliqués dans le domaine de l'immunologie d'activation et de régulation.

La nouvelle version de MSN, votre collection personnalisable du meilleur des catégories Actualité, Sport, Divertissement, Finance, Météo, Voyage, Santé et Lifestyle, le tout associé à Outlook, Facebook, Twitter, Skype et bien plus encore.

Cette page est inexistante ou. Nous éprouvons des difficultés temporaires. Si tel est le cas, nos techniciens s'affairent à corriger la situation. Veuillez nous excuser pour ce contretemps. En attendant de retrouver toutes les fonctionnalités de notre site, participez à notre grand test "Quel âge avez-vous

"Nous ne partageons plus les méthodes que certains voudraient imposer à notre syndicat par tous les moyens (...) Cette réunion du 5 avril est "symptomatique d'une dérive totalitaire qui s'installe au sein du SNPL".

Deux conceptions différentes

Cette histoire de HOP n'est que le point culminant d'une lutte interne entre le bureau du SNPL Air France, présidé par Philippe Evain (rejoint par le bureau de HOP) et le  bureau national, présidé par Erick Derivry. L'an dernier, en juillet, Philippe Evain et d'autres membres du bureau Air France avait déjà tenté d'avoir sa tête.

Pour certains pilotes, au-delà des rivalités personnelles, cette guerre ouverte cachait différentes conceptions du rôle du SNPL national. Pour Philippe Evain, expliquent-ils, le bureau national doit travailler main dans la main avec Air France, le membre le plus influent du SNPL dans l'Hexagone (50% des pilotes et 70% des cotisations), voire être à son service. Le bureau Air France n'a cessé de déplorer en effet que le bureau du SNPL national et plus particulièrement Erick Derivry ne suivait pas sa ligne politique, voire d'agir contre le bureau Air France.

Hong Kong : la police arrête une vingtaine de chauffeurs Uber

  Hong Kong : la police arrête une vingtaine de chauffeurs Uber La police hongkongaise a arrêté mardi 21 chauffeurs Uber accusés de transporter des passagers sans avoir la licence adéquate."Nous sommes très déçus par l'opération de police menée aujourd'hui. Nous nous tenons au côté des 21 chauffeurs et de leur famille", a déclaré un porte-parole d'Uber, affirmant que les assurances des chauffeurs partenaires respectaient les lois locales.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

ARRÊT DU SERVICE VODEO.TV.

Une action nationale au bénéfice de toutes les compagnies

Le bureau du SNPL démissionnaire explique au contraire avoir voulu « cette action nationale au bénéfice de toutes les sections et de tous les adhérents, y compris dans les plus petites de nos entreprises qui ont un besoin toujours plus grand d'organiser le contre-pouvoir voire la 'résistance' et ce, avec des moyens syndicaux quasi-inexistants". Et d'ajouter : "Malgré notre souci permanent de gérer ces problématiques au bénéfice de toutes les sections. Guidés par la volonté de nous empêcher d'avancer concrètement, comme par celle de tout diriger au SNPL, certains présidents de section ont fait un choix individuel et délibéré d'ouvrir une guerre interne destructrice contre le Bureau Exécutif. Sur fond de paranoïa aigüe, cette situation a amené de fortes tensions: le national devenait l'ennemi et nous devenions les hommes et femmes à abattre."

La démission sera effective le 8 juin, à l'occasion d'un conseil du SNPL qui s'annonce d'ores et déjà animé.

Contactés par La Tribune, les porte-paroles du bureau du SNPL Air France n'étaient pas en mesure de nous répondre.

Dans le digital, BNP Paribas veut "passer à l'ère industrielle" .
La banque va investir "rapidement et beaucoup", l'essentiel de son plan de 3 milliards dans ses systèmes d'informations, a expliqué le directeur général de la banque, Jean-Laurent Bonnafé, lors de l'assemblée générale des actionnaires ce mardi. Elle accueille au conseil le patron de Valeo, modèle de transformation numérique réussie.Le directeur général Jean-Laurent Bonnafé a insisté sur la dimension de transformation numérique du plan stratégique 2020:

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!