Entreprise Entrave à la commercialisation d'un générique: l'UE accuse Teva

18:00  17 juillet  2017
18:00  17 juillet  2017 Source:   La Tribune

Le Français Enterome veut devenir le premier labo pharmaceutique spécialisé dans le microbiote

  Le Français Enterome veut devenir le premier labo pharmaceutique spécialisé dans le microbiote La biotech multiplie les partenariats avec les big pharmas, et vient de créer une coentreprise avec Nestlé. Elle espère engranger suffisamment de financements pour lancer et commercialiser ses produits de façon autonome. Un objectif très ambitieux pour une biotech française.Mardi 11 juillet, la société a annoncé la création d'une coentreprise avec Nestlé Health Sciences, qui y injecte 20 millions d'euros. Et ce, "afin de créer de la valeur dans le domaine des diagnostics". Chaque partie bénéficie de 50% des parts de la société. La biotech, qui accueillait déjà Nestlé dans son capital, a octroyé à cette dernière une licence sur ses deux produits phares de diagnostics.

Cette page n'est pas visible actuellement. Consulter la liste des formations non créditées.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

Bientôt un grand laboratoire mis à l'amende par l'Union européenne . D'après l'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE, Cephalon a payé Teva "pour que cette dernière ne commercialise pas sa version générique, moins chère, du modafinil, le médicament de Cephalon contre les troubles du sommeil".

La Commission, qui avait ouvert une enquête en avril 2011, a décidé d'adresser lundi 17 juillet à Teva une "communication de griefs", qui correspond peu ou prou à un acte d'accusation dans le jargon européen.

"Il appartient désormais aux entreprises d'apaiser nos craintes", a déclaré la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager. En octobre 2011, Cephalon est devenue une filiale de Teva.

Tipa, la startup israélienne qui veut faire disparaître le plastique souple

  Tipa, la startup israélienne qui veut faire disparaître le plastique souple L'entreprise développe des emballages entièrement compostables allant des sachets à fermeture zip jusqu'aux films protégeant les t-shirts. Créée il y a trois ans, elle vient d'investir le marché français.L'entrepreneuse israélienne Daphna Nissenbaum est toutefois convaincue que cette opposition peut être brisée, et que la fin de vie des emballages peut cesser de constituer un casse-tête. S'inspirant de la nature, son entreprise Tipa, créée il y a trois ans, développe des solutions de conditionnement entièrement compostables, justement comme la peau des fruits.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Une lourde amende en vue ?

Si ces accusations sont avérées, elles peuvent se solder par une lourde amende. Dans un cas similaire, le laboratoire français Servier avait été condamné le 9 juillet 2014 à une amende de 331 millions d'euros pour avoir entravé la mise sur le marché de versions génériques moins chères de son médicament cardiovasculaire, le Périndopril.

Un médicament générique est un médicament identique ou équivalent à celui d'une marque mais il est vendu moins cher après expiration du brevet, ce qui permet aux patients ou aux services de sécurité sociale de réduire leurs frais.

Enquête similaire contre Teva aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, une enquête similaire de la Commission de la concurrence américaine (FTC) avait été ouverte sur un accord entre Teva et Cephalon concernant également le modafinil, commercialisé aux Etats-Unis sous le nom de Provigil. © Fournis par La Tribune Aux Etats-Unis, une enquête similaire de la Commission de la concurrence américaine (FTC) avait été ouverte sur un accord entre Teva et Cephalon concernant également le modafinil, commercialisé aux Etats-Unis sous le nom de Provigil.

Aux Etats-Unis, une enquête similaire de la Commission de la concurrence américaine (FTC) avait été ouverte sur un accord entre Teva et Cephalon concernant également le modafinil, commercialisé aux Etats-Unis sous le nom de Provigil.

En mai 2015, Teva avait accepté, pour mettre fin à cette enquête, de compenser pour un montant de 1,2 milliard de dollars, les acheteurs, y compris les grossistes en médicaments, les pharmacies et les assureurs-santé, qui avaient trop payé pour le narcoleptique Provigil.

(Avec AFP)

La fin des tarifs régulés pour le gaz .
Le Conseil d'Etat a annoncé mercredi l'annulation d'un décret de 2013 encadrant les tarifs réglementés du gaz naturel appliqués en France aux particuliers et aux petits professionnels, jugé contraire au droit européen. La juridiction administrative était saisie par l'Association des opérateurs alternatifs (Anode), qui conteste l'existence même des tarifs réglementés - appliqués par Engie et des distributeurs locaux - en faisant valoir qu'ils faussent la concurrence.Selon la plus haute juridiction administrative, le maintien des tarifs réglementés "constitue une entrave à la réalisation du marché concurrentiel du gaz, sans que cette restriction respecte les conditions qui auraient permis de la regarder co

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-53799-entrave-a-la-commercialisation-dun-generique-lue-accuse-teva/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!