Entreprise La Chine songe à son tour à interdire les voitures à essence ou diesel

10:10  11 septembre  2017
10:10  11 septembre  2017 Source:   La Tribune

Les moteurs diesel responsables de 10.000 morts par an en Europe, selon une étude

  Les moteurs diesel responsables de 10.000 morts par an en Europe, selon une étude Les véhicules légers fonctionnant au diesel entraîne de nombreux décès ç cause de la pollution aux particules fines émises, selon des chercheurs. Près de 5.000 morts auraient pu être évitées si les émissions d'oxydes d'azote par ces véhicules sur la route avaient été les mêmes que celles observées lors des tests en laboratoire. Si les voitures diesel émettaient aussi peu de NOx que celles fonctionnant à l'essence, environ 4.000 de ces 5.000 morts prématurées auraient été évitées, selon les auteurs.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Cette page n'est pas visible actuellement.

Le premier marché automobile pourrait bannir les voitures à essence ou diesel d'ici à 2040. La Chine a en tout cas annoncé travailler à un calendrier "pour une interdiction" de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles - un objectif titanesque destiné à doper dès à présent le développement de l'auto électrique.

Le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information (MIIT) a "entamé des recherches" sur le sujet et "va établir un calendrier en lien avec les administrations concernées", a assuré ce week-end le vice-ministre de l'Industrie Xin Guobin, devant un forum automobile à Tianjin (est), selon des extraits de son discours rapportés par les médias d'Etat. Pékin se dit donc prêt à emboîter le pas à la France et au Royaume-Uni, qui ont récemment fait part de leur intention d'interdire la vente des voitures diesel ou essence sur leurs marchés d'ici à 2040.

Chine : Volkswagen et ses coentreprises rappellent 1,82 million de véhicules

  Chine : Volkswagen et ses coentreprises rappellent 1,82 million de véhicules Encore ébranlé par le scandale du "dieselgate", après la découverte d'un logiciel tricheur déjouant les normes de pollution, d'importants rappels de véhicules constituent un nouveau revers pour Volkswagen.Cette opération, qui doit avoir lieu dès décembre, a été décidée en raison de pompes à essence potentiellement défectueuses, a indiqué l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. La chine : la prochaine puissance mondiale du e-commerce.

"Les entreprises devront, conformément aux exigences, améliorer le niveau d'économies d'énergie des voitures traditionnelles et développer vigoureusement les véhicules à énergies propres", a martelé le vice-ministre.

Ce discours a contribué à faire bondir le titre de BYD, constructeur chinois spécialiste de l'auto électrique, lundi à la Bourse de Hong Kong: il grimpait d'environ 6% vers 04h00 GMT.

Près de 30 millions de véhicules commercialisés

Quel que soit le calendrier envisagé par les autorités chinoises, le défi à relever s'annonce herculéen : 28 millions de véhicules (dont 24,38 millions de voitures individuelles) ont été vendus l'an dernier en Chine, en hausse de 14%.

Sur ce total, les voitures propres représentent encore une goutte d'eau (1,7%), mais le créneau est attractif: les ventes de véhicules "à énergie nouvelle" ont ainsi bondi de 53% en Chine en 2016, à 507.000 unités, grâce à des primes gouvernementales et à des facilités d'immatriculation.

À Francfort, l'industrie automobile espère trouver son salut dans l'électrique

  À Francfort, l'industrie automobile espère trouver son salut dans l'électrique Le salon automobile de Francfort ouvre dans un contexte particulier: une vague d'ouragans sans précédent imputé au réchauffement climatique, et l'annonce par la Chine d'en finir avec les moteurs essence. Les constructeurs automobiles auront à coeur de convaincre qu'ils sont résolument tournés vers les technologies dites électrifiées (100% électriques, ou hybrides). L'enjeu industriel et social pour l'Europe est considérableDes stands pharaoniques à l'humilité...

La page que vous essayez de chercher est introuvable. Retour a la page precedent.

Site en maintenance C’est grâce à son généreux petit ami, qui a noblement offert 350 000 dollars

Le régime communiste a entrepris de sabrer les incitations pour les consommateurs sur les véhicules à moteur thermique, et veut désormais forcer la main aux constructeurs.© Fournis par La Tribune Le régime communiste a entrepris de sabrer les incitations pour les consommateurs sur les véhicules à moteur thermique, et veut désormais forcer la main aux constructeurs.

Des incitations bientôt en place pour les constructeurs

Le régime communiste a entrepris de sabrer les incitations pour les consommateurs, et veut désormais forcer la main aux constructeurs : il a introduit en juin un projet de règlement pour leur imposer un quota de "voitures propres" qui débuterait dès 2018. Il s'agirait d'un système complexe où chaque véhicule vendu représenterait un certain nombre de crédits, plus généreux pour les voitures électriques. Avec pour obligation pour un constructeur d'accumuler dès l'an prochain 8% de crédits "véhicules verts" sur le total de ses ventes.

De quoi affoler certains groupes automobile, comme l'allemand Volkswagen (4 millions de véhicules vendus en Chine l'an dernier), et inciter l'ensemble des constructeurs à gonfler au plus vite leur offre de voitures propres dans l'Empire du milieu.

La politique entrera en application "dans le futur proche", a confirmé le ministre de l'Industrie et des Technologies de l'information ce week-end, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

(avec AFP)

Prison à perpétuité en Chine pour une méga chaîne de Ponzi .
Deux cadres du site de prêts participatifs en ligne Ezubao, reconnus coupables d'avoir escroqué 900.000 investisseurs pour plus de 7 milliards d'euros, ont été condamnés à la prison à vie par un tribunal de Pékin.Près de deux ans après la cessation brutale d'activité de la plateforme, qui avait mis la puce à l'oreille des victimes, un tribunal de Pékin vient de condamner à la prison à perpétuité et des amendes de plus de 10 millions d'euros le fondateur et un dirigeant d'Ezubao pour levée de fonds frauduleuse, selon des informations parues dans le Quotidien du peuple, le journal officiel du pouvoir.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!