Entreprise Le français Deinove reçoit 14 millions d'euros pour combattre la résistance aux antibiotiques

20:35  13 septembre  2017
20:35  13 septembre  2017 Source:   La Tribune

Sincérisation du budget de la défense, une arme contre les armées?

  Sincérisation du budget de la défense, une arme contre les armées? La sincérité souhaitée pour le budget de la défense se retourne contre les armées. En 2017 et 2018, elles paieront le surcoût des opérations extérieures.Aux armées de payer le surcoût des OPEX

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Cette page n'est pas visible actuellement. Consulter la liste des formations non créditées.

La résistance des bactéries aux effets des antibiotiques est à l'origine de 12.500 décès par an en France.© Fournis par La Tribune La résistance des bactéries aux effets des antibiotiques est à l'origine de 12.500 décès par an en France.

Coup d'accélérateur pour Deinove. La biotech française a bénéficié du Programme d'investissements d'avenir et a reçu 14,6 millions d'euros d'aides de la BPI, a-t-elle annoncé mardi 12 septembre. Ce financement sur cinq ans permettra à la biotech de d'avancer sur le projet AGIR (Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants) avec l'Institut Charles Viollette. Deinove planche sur la découvertede nouveaux antibiotiques, en associant la biologie moléculaire, la chimie pharmaceutique et le génie enzymatique (utilisation des propriétés des enzymes).

ChetWode, pour le renouveau industriel en Europe

  ChetWode, pour le renouveau industriel en Europe ChetWode est un spécialiste du financement des entreprises industrielles sur tout le territoire européen. Ses clients sont pour la majorité des grandes PME ainsi que des ETI.« Aujourd'hui, le marché du financement des PME et des ETI est majoritairement dominé par les banques », explique M. Magnen, « Mais on voit émerger de plus en plus de fonds de prêts à l'économie qui participent au financement des entreprises ». Cette nouvelle tendance est notamment due aux nouvelles réglementations qui incitent les banques à moins prêter à long terme aux entreprises.

Météo - Emploi - Petites annonces - PMU - Cours des changes - Programme de Vol - Guide TV - Infos Services - Pharmacie - Réservation d'Hôtels. Moov Prépayé - Assistance MOOVnaute - Mon Compte - Nos coordonnées - Webmail - Test de bande passante.

Pour plus d'informations sur les prochaines sorties de jeux, rendez-vous sur : http://www.zylom.com/uk/blog/coming-soon/.

La biotech va également utiliser ce financement pour accélérer le développement de sa plateforme technologique d'ingénierie génétique qui permet de sélectionner et améliorer les performances de ses futurs produits thérapeutiques.

12.500 décès par an en France

Pourquoi découvrir de nouveaux antibiotiques ? Pour s'attaquer aux maladies infectieuses dont la résistance aux antibiotiques s'accroît, jusqu'à ne plus pouvoir être soignées. C'est un problème sérieux en France. La résistance des bactéries aux effets des antibiotiques est à l'origine de 12.500 décès par an dans le pays.

C'est aussi devenu un enjeu mondial. L'Assemblée générale des Nations unies s'est réunie le 21 septembre 2016 afin de discuter des mesures à prendre pour lutter contre la menace grandissante de l'antibiorésistance. Dans le monde, d'ici à 2050, les coûts directs et indirects de la résistance aux agents antimicrobiens vont grimper à 100.000 milliards de dollars, selon un rapport britannique, et tuer 10 millions de personnes par an.

Les essais d'un médicament co-développé par Sanofi suspendus après un décès

  Les essais d'un médicament co-développé par Sanofi suspendus après un décès La biotech Alnylam a dû stopper les essais cliniques d'un traitement contre l'hémophilie développé en partenariat avec Sanofi. Le groupe français assure que le projet n'est pas abandonné pour autant.Un "événement thrombotique fatal est survenu chez un patient atteint d'hémophilie A" inclus dans une étude de phase II du fiturisan, traitement expérimental d'Alnylam co-développé avec Sanofi, qui détient aussi des droits de co-commercialisation, selon un communiqué du groupe français.

Site en maintenance

erreur aucun n° de mandat trouvé.

330 millions prévus par la France pour lutter contre l'antibiorésistance

Ce financement de la BPI ne représente pas le premier engagement du pouvoir public de lutte contre la résistance aux antibiotiques. Alors ministre de la Santé, Marisol Touraine avait annoncé en 2016 un investissement de 330 millions d'euros sur cinq ans pour combattre la résistance aux antibiotiques à coup d'encadrements de prescriptions, de campagnes de sensibilisation, et l'accélération de la recherche dans le domaine, notamment.

Le français Da Volterra reçoit 20 millions pour protéger le microbiote de l'antibiorésistance .
La biotech a obtenu un financement de la Banque européenne d'investissement pour un produit thérapeutique protégeant le microbiote de la perturbation engendrée par la prise d'antibiotiques et luttant ainsi contre la résistance aux antibiotiques. © Fournis par La Tribune L'antibiorésistance est devenue un problème sanitaire en France. Elle est à l'origine de 12.500 décès par an dans le pays. Après l'aide reçue par Deinove auprès de la BPI, le français Da Volterra a obtenu 20 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!