The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Entreprise Premier contrat pour Ariane 6 : Arianespace lancera quatre satellites de Galileo

14:27  14 septembre  2017
14:27  14 septembre  2017 Source:   latribune.fr

Smart City: Dijon Métropole se positionne en pionnière

  Smart City: Dijon Métropole se positionne en pionnière L'agglomération, qui compte 24 communes, a annoncé jeudi la création d'un centre de pilotage unique de l'ensemble des services publics, alimenté par des données collectées par des objets connectés. Sa conception, réalisation, exploitation et maintenance est confiée à Bouygues, Capgemini, Citelum et Suez.Des bennes à ordures connectées

Arianespace lancera quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo à bord de deux Ariane 62, depuis le Centre spatial guyanais. Président Exécutif d’ Arianespace , a déclaré : « Arianespace est particulièrement fière de se voir confier le premier contrat de lancement d’ Ariane 6 par ses

Vous allez être redirigé vers le lien suivant : Premier contrat pour Ariane 6 : Arianespace lancera quatre satellites de Galileo .

Ariane 6 a ses premiers passagers dans son carnet de commande. C'est signé. Le président exécutif d'Arianespace Stéphane Israël, et le directeur de la navigation de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) Paul Verhoef,ont signé le contrat de lancement pour quatre nouveaux satellites du système de navigation européen Galileo depuis le Centre spatial guyanais (CSG). Cet accord sera mis en œuvre par l'Agence Spatiale Européenne pour le compte de la Commission européenne.

"Arianespace est particulièrement fière de se voir confier le premier contrat de lancement d'Ariane 6 par ses clients et partenaires fidèles, la Commission Européenne et l'ESA, s'est félicité Stéphane Israël. (...) Par cette décision, prolongeant les deux missions prévues avec Ariane 5 ES, la Commission Européenne et l'ESA donnent un signal clef d'engagement en faveur de la prochaine génération de lanceurs d'Arianespace, qui réaffirme plus que jamais sa mission d'assurer à l'Europe un accès autonome à l'espace".

SpaceX lance une mini-navette spatiale secrète de l'armée américaine

  SpaceX lance une mini-navette spatiale secrète de l'armée américaine Alors que le lancement était compromis à cause de l'ouragan Irma qui se dirige vers la Floride, la société d'Elon Musk a lancé, ce matin, la mini-navette spatiale secrète de l'US Air Force. C'est la deuxième collaboration avec le Pentagone pour SpaceX.Falcon 9 first stage has landed at Landing Zone 1. pic.twitter.

Arianespace lancera quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo à bord de deux Ariane 62, depuis le Centre spatial guyanais. Ce contrat sera mis en œuvre par l’Agence Spatiale Européenne pour le compte de la Commission Européenne. Ariane 6 a ses premiers passagers

Galileo : Arianespace lancera 2 nouveaux satellites à bord d’un lanceur Soyuz dès mai 2016. Première infrastructure commune produite et financée par l'Union européenne, qui en sera Créée en 1980, Arianespace met au service de ses clients, institutionnels et commerciaux, 3 lanceurs ( Ariane

Pour autant, ces satellites ne seront pas les premiers à être lancés par Ariane 6, le premier lancement étant prévu le 16 juillet 2020. D'ailleurs, Stéphane Israël pourrait être tenté de le mettre aux enchères, tant les clients se bousculeraient, selon le patron d'Arianespace. Les lancements des quatre nouveaux satellites Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62, "la version du nouveau lanceur européen la plus adaptée pour cette orbite", a expliqué Arianespace. Si nécessaire, le contrat prévoit un backup avec la possibilité d'utiliser le lanceur russe Soyuz depuis le CSG. Chaque mission emportera deux satellites afin de poursuivre le déploiement de la constellation.

Les lancements des quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62© Fournis par La Tribune Les lancements des quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62

18 satellites Galileo déjà lancés

Coup dur pour Thales, SES confie la future constellation O3b à Boeing

  Coup dur pour Thales, SES confie la future constellation O3b à Boeing L'opérateur de satellites luxembourgeois SES a choisi Boeing pour la construction de sa future constellation 03b.Tout en restant très discret sur la nature de ce contrat, SES en avait dévoilé quelques bribes dans un communiqué financier publié le 28 juillet dernier. L'opérateur luxembourgeois annonçait avoir signé avec Boeing "un nouvel accord portant sur le développement d'innovations afin de fournir des technologies de nouvelles générations qui renforceront la flotte de satellites de SES".

Le premier contrat ferme du futur fer de lance européen a été signé ce matin : deux Ariane 62 embarqueront quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo , entre la fin 2020 et mi-2021.

" Arianespace lancera quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo avec deux Ariane 62", a annoncé jeudi l'entreprise européenne.@ Arianespace a annoncé jeudi un premier contrat de lancement pour son futur lanceur Ariane 6 , qui sera opérationnel en 2020, pour des satellites

Les satellites, d'une masse d'environ 750 kg, circuleront sur une orbite moyenne à 23.222 kilomètres d'altitude et feront partie de la constellation de navigation par satellite Galileo. Première infrastructure commune produite et financée par l'Union européenne qui en sera également propriétaire, Galileo intègre des technologies innovantes développées par l'Europe au bénéfice des citoyens du monde entier. Le segment spatial de Galileo est actuellement constitué de 18 satellites.

Quatorze satellites ont été dans un premier temps lancés deux par deux par Soyuz, puis quatre supplémentaires ont été mis en orbite par Ariane 5 ES en novembre 2016. Deux autres missions sur ce lanceur sont prévues, respectivement le 12 décembre 2017 et à l'été 2018.

Eurofighter : Airbus contre-attaque en Autriche mais... .
"Il est par totalement insensé d’affirmer que le constructeur de l’avion de combat le plus moderne d’Europe n’a pas souhaité honorer les livraisons de son premier client à l’exportation", affirme Airbus. Pour autant, le contrat initial n'a pas été respecté par le constructeur en raison du retard du lancement de la tranche 2 du programme Eurofighter."Airbus critique, tout d'abord, la manière hautement contestable de procéder du ministre de la Défense lors du dépôt de plainte et sa politique d'information axée sur une présomption de culpabilité qui constituent des atteintes aux droits économiques et sociaux fondamentaux".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!