Entreprise Premier contrat pour Ariane 6 : Arianespace lancera quatre satellites de Galileo

14:27  14 septembre  2017
14:27  14 septembre  2017 Source:   La Tribune

Arianespace positive... mais jusqu'à quand?

  Arianespace positive... mais jusqu'à quand? Arianespace a engrangé un contrat pour le lancement des deux premiers satellites Metop-SG de l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (Eumetsat). La société européenne a également gagné la compétition pour lancer les huit satellites de la constellation d'O3b de SES Networks, fabriqués par Thales.55 lancements dans le carnet de commandes

Press - information - presse. Premier contrat pour vega C : arianespace lancera la future constellation de satellites D ’observation de la terre D’airbus.

Galileo : Arianespace lancera 2 nouveaux satellites à bord d’un lanceur Soyuz dès mai 2016. Première infrastructure commune produite et financée par l'Union européenne, qui en sera Créée en 1980, Arianespace met au service de ses clients, institutionnels et commerciaux, 3 lanceurs ( Ariane

Ariane 6 a ses premiers passagers dans son carnet de commande. C'est signé. Le président exécutif d'Arianespace Stéphane Israël, et le directeur de la navigation de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) Paul Verhoef,ont signé le contrat de lancement pour quatre nouveaux satellites du système de navigation européen Galileo depuis le Centre spatial guyanais (CSG). Cet accord sera mis en œuvre par l'Agence Spatiale Européenne pour le compte de la Commission européenne.

"Arianespace est particulièrement fière de se voir confier le premier contrat de lancement d'Ariane 6 par ses clients et partenaires fidèles, la Commission Européenne et l'ESA, s'est félicité Stéphane Israël. (...) Par cette décision, prolongeant les deux missions prévues avec Ariane 5 ES, la Commission Européenne et l'ESA donnent un signal clef d'engagement en faveur de la prochaine génération de lanceurs d'Arianespace, qui réaffirme plus que jamais sa mission d'assurer à l'Europe un accès autonome à l'espace".

Coup dur pour Thales, SES confie la future constellation O3b à Boeing

  Coup dur pour Thales, SES confie la future constellation O3b à Boeing L'opérateur de satellites luxembourgeois SES a choisi Boeing pour la construction de sa future constellation 03b.Tout en restant très discret sur la nature de ce contrat, SES en avait dévoilé quelques bribes dans un communiqué financier publié le 28 juillet dernier. L'opérateur luxembourgeois annonçait avoir signé avec Boeing "un nouvel accord portant sur le développement d'innovations afin de fournir des technologies de nouvelles générations qui renforceront la flotte de satellites de SES".

Votre navigateur ne permet pas d'afficher la page. Pour continuer à consulter l'Equipe, vous pouvez : vérifier que JavaScript est bien activé. mettre à jour votre navigateur. ouvrir l'adresse https://m.lequipe.fr avec un autre navigateur.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Pour autant, ces satellites ne seront pas les premiers à être lancés par Ariane 6, le premier lancement étant prévu le 16 juillet 2020. D'ailleurs, Stéphane Israël pourrait être tenté de le mettre aux enchères, tant les clients se bousculeraient, selon le patron d'Arianespace. Les lancements des quatre nouveaux satellites Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62, "la version du nouveau lanceur européen la plus adaptée pour cette orbite", a expliqué Arianespace. Si nécessaire, le contrat prévoit un backup avec la possibilité d'utiliser le lanceur russe Soyuz depuis le CSG. Chaque mission emportera deux satellites afin de poursuivre le déploiement de la constellation.

Les lancements des quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62© Fournis par La Tribune Les lancements des quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo sont prévus, entre fin 2020 et mi-2021, par deux Ariane 62

18 satellites Galileo déjà lancés

Constellation O3b : comment Boeing a évincé Thales en tant que partenaire stratégique de SES

  Constellation O3b : comment Boeing a évincé Thales en tant que partenaire stratégique de SES Perdu pour perdu, Boeing a proposé une offre technologique sans précédent à SES. L'opérateur luxembourgeois a pour ambition de compléter sa constellation O3b.Une offre qui ne pouvait pas être refusée

Salon du Bourget 2017 A L’ISSUE D’UN PREMIER SEMESTRE TRES ACTIF, ARIANESPACE SIGNE LE PREMIER CONTRAT POUR LE FUTUR LANCEUR VEGA C ET PREPARE L’EXPLOITATION D’ ARIANE 6 .

ERREUR. 207 premiere main etat D origine.

Les satellites, d'une masse d'environ 750 kg, circuleront sur une orbite moyenne à 23.222 kilomètres d'altitude et feront partie de la constellation de navigation par satellite Galileo. Première infrastructure commune produite et financée par l'Union européenne qui en sera également propriétaire, Galileo intègre des technologies innovantes développées par l'Europe au bénéfice des citoyens du monde entier. Le segment spatial de Galileo est actuellement constitué de 18 satellites.

Quatorze satellites ont été dans un premier temps lancés deux par deux par Soyuz, puis quatre supplémentaires ont été mis en orbite par Ariane 5 ES en novembre 2016. Deux autres missions sur ce lanceur sont prévues, respectivement le 12 décembre 2017 et à l'été 2018.

EDF : la centrale de Fessenheim perd un client historique .
Actuellement à l'arrêt, la centrale nucléaire de Fessenheim doit fermer défintivement en 2019. En attendant, celle-ci devra faire sans CNP, client du site depuis 1971.| Lire aussi : Nucléaire : EDF met la centrale de Fessenheim à l'arrêt, pour toujours ?

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!