Entreprise Levothyrox: Merck KgaA forcé de mettre à disposition 190.000 boites de l'ancienne formule

12:40  05 octobre  2017
12:40  05 octobre  2017 Source:   La Tribune

Le labo Merck & Co sommé de s'expliquer sur sa fragilité face aux cyberattaques

  Le labo Merck & Co sommé de s'expliquer sur sa fragilité face aux cyberattaques Le Congrès américain réclame plus de transparence sur une cyberattaque ayant affecté l'activité du laboratoire. Le secteur pharmaceutique, particulièrement visé, semble encore fragile face aux attaques informatiques. Les cyberattaques contre l'industrie pharmaceutique suscitent la crainte du Congrès américain. Dans une lettre adressée à Kenneth Frazier, PDG de Merck & Co, ce dernier s'interroge sur le degré d'impact d'une cyberattaque subie par le laboratoire américain, et réclame à ce dernier une transparence totale sur cet incident.

Tous les articles de développement durable de l 'Hérault.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l 'immobilier.

Le laboratoire allemand a importé en France 130.000 boîtes de l'ancienne formule de ce traitement pour les problèmes de thyroïde pour les plusieurs milliers de patients souffrant d'effets secondaires avec l'ancienne formule du traitement. La moitié du stock a été écoulé en deux jours. 60.000 boites supplémentaires seront disponibles dans l'Hexagone en fin de semaine.

Le laboratoire allemand Merck KGaA a indiqué mercredi 4 octobre dans un communiqué que 60.000 boîtes supplémentaires d'Euthyrox, l'ancienne formule du Levothyrox, sont en cours d'acheminement en France où elles seront accessibles en fin de semaine. Importées d'Allemagne, 130.000 boîtes de 100 comprimés d'Euthyrox en 8 dosages différents sont déjà disponibles depuis lundi pour les 22.000 pharmacies de France.

Le lobby pharmaceutique lance une campagne grand public pour redorer son image

  Le lobby pharmaceutique lance une campagne grand public pour redorer son image Le Leem lance une campagne de plusieurs semaines à 1,3 millions d'euros pour tenter de redorer le blason de l'industrie pharmaceutique, terni par l'affaire Mediator et les polémiques sur le prix des médicaments. Face à la défiance vis-à-vis de l'industrie pharmaceutique, la fédération française du secteur, le Leem, lancera le 1er octobre une campagne pour sensibiliser le grand public à ses efforts de recherche.Il s'agira de la première campagne de communication grand public du Leem depuis 15 ans. Elle aura pour slogan "La maladie ne dort jamais, nous non plus" et s'étalera sur plusieurs semaines.

Le support n'existe pas.

Cette mesure avait été annoncée le 15 septembre par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, face à la colère de patients signalant des effets secondaires attribués à la nouvelle formule du Levothyrox.

Merck a confirmé que la perquisition était actuellement en cours à son siège lyonnais, assurant que celle-ci était © Fournis par La Tribune Merck a confirmé que la perquisition était actuellement en cours à son siège lyonnais, assurant que celle-ci était "attendue" et que le laboratoire y collaborait "activement".

"Sur la base des 9.000 cas annoncés par la ministre de la Santé le 15 et le 27 septembre 2017, le stock disponible chez Merck correspondant à 90.000 traitements - soit 10 fois plus - a été importé, soit 190.000 boîtes", a précisé le laboratoire allemand dans son communiqué, mercredi.

Près de 75.000 boites écoulées en deux jours

Près de la moitié des 130.000 boîtes de l'ancienne formule du Lévothyrox, disponible depuis lundi 2 octobre, a été vendue en deux jours, a indiqué mercredi l'Agence du médicament ANSM.

L'Agence du médicament ANSM avait recommandé aux médecins de prescrire l'Euthyrox seulement, et en "dernier recours", aux patients qui se plaignent d'effets secondaires persistants (crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux) qu'ils attribuent au nouveau Levothyrox.

(Avec AFP)

Californie : des voitures autonomes sans assistant humain bientôt sur les routes .
Dès 2018, une nouvelle réglementation éliminerait l'actuelle disposition qui exige dans toute voiture autonome un "contrôle physique par une personne physique".Les autorités californiennes ont dévoilé mercredi un plan qui autorisera les tests de voitures autonomes sur les routes de l'Etat sans exiger de conducteur à bord. Cette nouvelle réglementation, qui pourrait entrer en vigueur en 2018, éliminerait l'actuelle disposition qui exige dans toute voiture autonome un "contrôle physique par une personne physique assise sur le siège conducteur du véhicule".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!